\"Dr.Charlotte Faty Ndiaye interpelle les Femmes Maires...\"
Dr.Charlotte Faty Ndiaye interpelle les Femmes Maires…

C’est une initiative des femmes maires avec l’appui de l’OMS et du Ministère de la santé publique du Cameroun.

« Nous avons émis notre volonté d’accompagner des campagnes de vaccination au Cameroun. Nous avons dit, nous femmes maires, acteurs au niveau local, gestionnaires de nos populations de manière proche, que nous sommes celles là qui savons quel enfant se trouve dans quel maison, qui pouvons également savoir quel enfant n’a pas été vacciné et pourquoi.

Nous nous sommes engagées de nous mettre ensemble pour accompagner la réussite des campagnes de vaccination de routine et même de riposte. Nous avons reconfirmé cette volonté au bureau de madame le représentant de l’OMS, aujourd’hui il est question pour nous de mettre en place des stratégies pour accompagner efficacement sur le terrain cette campagne…pour que cet engagement soit une réussite ». Ces propos de Madame Célestine Ketcha Courtès, Maire de la commune de Bangangté montre à suffisance le degré d’implication des femmes maires dans la vaste campagne contre les maladies que l'on peut éradiquer par la vaccination au Cameroun. Une campagne menée conjointement par le Ministère camerounais de la santé publique l’Organisation Mondiale de la santé(OMS), l’Unicef et toutes les femmes maires des dix régions du pays y compris les adjointes aux maires des régions où il n’existe pas de tête d’exécutif.

Lors de l’atelier d’élaboration du plan d’actions des femmes maires du Cameroun pour la promotion de la vaccination de routine dans les Communes, organisé le 24 septembre 2014 à Yaoundé, toutes ces femmes se sont engagées comme une seule personne à s’impliquer plus que par le passé dans cette vaste campagne. La représentante de l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS), Dr. Charlotte Faty Ndiaye souhaite voir les femmes maires jouer un rôle majeur en matière de sensibilisation. Selon elle, une « plateforme d’actions » commune devrait être sur pied en partenariat avec l’OMS pour que les campagnes de sensibilisation de proximité soient encore plus efficaces. Ce plan d’action devrait donc permettre plus de sensibilisation des femmes sur la gravité du problème. A terme, le nouveau plan d’action devrait amener les différentes parties à travailler en synergie pour sauver la vie des femmes camerounaises, des hommes et des enfants à travers la vaccination pour un Cameroun sain.

EPN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.