\"Aimé Cesaire, célébré à Yaoundé.\"
Aimé Cesaire, célébré à Yaoundé.

Zoom sur cet évènement culturel qu'organise le Laboratoire de Théâtre de Yaoundé,OTHNI du 7 au 15 octobre 2014 avec au menu le spectacle "Cahier d'un retour au pays natal".

OTHNI – Laboratoire de Théâtre de Yaoundé organise depuis le 07 octobre et ce jusqu'au 15 octobre 2014, la semaine Aimé Césaire. Cet évènement prestigieux visant à célébrer la mémoire de ce « Nègre inconsolé », conscient de son identité métisse d’Antillais à la quête de ses origines Africaines, se déroule pour la première dans ce centre consacré aux scènes expérimentales.

Cette première édition de la Semaine Césaire permettra de revisiter l’héritage littéraire, historique, politique et intellectuel de ce chantre originel du mouvement de la Négritude.

Pendant sept jours, OTHNI – laboratoire de théâtre de Yaoundé connaîtra une effervescence particulière avec plusieurs activités prévues au programme : des conférences, projections, ateliers et des représentations théâtrales.

En marge de ces festivités, le metteur en scène camerounais Martin Ambara présentera en Avant-Première, sa dernière création le long poème Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire, paru en 1939 ; adapté et mis en scène au théâtre. La création a commencé avec des artistes camerounais depuis le 07 septembre dernier à Yaoundé.

A la distribution, Junior Esseba, Edith Nana (Comédiens) Pélagie Alima (Chanteuse), Aimé Mama, Georges Onguene (Musiciens), Bertrand Yakana, Snake, (Danseurs), une scénographie de Jean-Michel Dissakè régie de Valery Ebouele.

Plusieurs artistes participeront à ce rendez-vous du dialogue des civilisations et des époques : la romancière Fabienne Kanor (Martinique), Anne Cillon Perri, Jean-Claude Awono, Martin Anguissa, Wilfried Mwenye (poètes Camerounais).

Le Semaine Aimé Césaire à OTHNI – Laboratoire de Théâtre de Yaoundé, c’est O5 représentations de Cahier d’un retour au pays natal, 03 conférences-débats, 02 projections cinématographiques et des animations diverses. Un évènement à ne manquer sous aucun prétexte à Yaoundé.

EPN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.