\"Le Don de l'OMS au Cameroun.\"
Le Don de l\’OMS au Cameroun.

Ce don constitué de matériels éducatif, de désinfection, de dépistage de protection et des médicaments, a été réceptionné par le Ministre de la santé publique André Mama Fouda le 10 octobre 2014 à Yaoundé.

Il n’existe actuellement aucun vaccin contre la Maladie à virus Ebola. Voilà pourquoi l’accent est mis sur la prévention. Et c’est dans cette optique que l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS) Représentation du Cameroun a fait un important don de matériels au Ministère camerounais de la santé publique le 10 octobre 2014 à Yaoundé.

C’est le Ministre André Mama Fouda qui a personnellement réceptionné ce don des mains du Dr. Mbam Léonard, Responsable de la lutte contre la Maladie à l’OMS Cameroun, en lieu et place du Dr. Charlotte Faty Ndiaye, madame le Représentant de l’OMS, empêchée.

Ce don est composé du matériel éducatif, notamment des boites à images, les tee-shirts lutte contre Ebola ; du matériel de désinfection à savoir du Chlore (poudre pour solution de désinfection), du matériel de dépistage (thermomètre Laser, Triple emballage (pour la collecte et le transport sécurisé des échantillons). On y retrouve aussi du matériel de protection notamment des équipements de protection individuelle, des sacs mortuaires, des boites pour collecte et transport d’emballage, des lunettes de protection, des bonnets chirurgicaux, des masques anti poussières, des boites de gangs taille S et taille M, des blouses de protection, des vêtements de protection bleu et des combinaisons de protection blanche, des masques chirurgicaux , des sacs plastiques polypropylène, et des Tabliers plastiques. Le Don de l’OMS comprend aussi des médicaments notamment des produits pharmaceutiques.

Il faut dire qu’à travers ce don, l’OMS réaffirme son objectif d’empêcher les flambées de virus Ebola en assurant une surveillance de la maladie et en aidant les pays à risque à élaborer des plans de préparation. Le matériel que vient de recevoir le gouvernement à travers le Ministère de la santé publique devra permettre au Cameroun de barrer la voie à cette terrible maladie.

Ericien Pascal Nguiamba.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.