\"Le Dr.Chemuta Divine Banda, face à la presse.\"
Le Dr.Chemuta Divine Banda, face à la presse.

C’était au cours d’un débriefing avec la presse le 14 octobre 2014 à Yaoundé.

Le Président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés(CNDHL) Dr.Chemuta Divine Banda était face à la presse le 14 octobre 2014 à la salle de conférences de l’Institution qu’il dirige. Le but de cette rencontre avec les hommes et femmes des médias était de communiquer sur une série de missions d’investigations et de sensibilisation effectuées durant les mois de septembre et d’octobre 2014 dans les Régions de l’Est, de l’Extrême-Nord et du Sud, visant à améliorer la situation des droits de l’homme dans certains secteurs et domaines d’activités.

La rencontre avec les journalistes était ainsi focalisée sur les entreprises et les Droits de l’Homme dans la partie Sud du Cameroun et sur la sécurité et les Droits de l’Homme dans la partie Nord.

Pour ce qui est des entreprises et des droits de l’homme dans la Région du Sud Cameroun, le Président de la CNDHL est revenu sur l’Atelier régional organisé à Yaoundé du 29 septembre au 1er octobre 2011 sur le thème « Entreprises et droits de l’Homme : Le rôle des Institutions Nationales Africaines des Droits de l’Homme(INADH) ». Qui s’était achevé par l’adoption d’un plan d’Action sur les Entreprises et les Droits de l’Homme pour les trois prochaines années. Le Dr.Chemuta D. Banda a rappelé que les axes prioritaires d’actions pour les INADH avaient une corrélation certaine à savoir le droit au travail et les conditions de travail ; les droits de l’homme relatifs à la propriété foncière et les droits de l’homme relatifs à l’environnement. C’est dans cette optique que la Commission a effectué des descentes sur le terrain pour toucher du doigt les réalités vécues par les populations locales. Même si des manquements ont été observés dans les chantiers, il ya eu de progrès en matière de respect des droits de l’homme. Le Président de la CNDHL dit avoir même encourager la création au sein des entreprises visitées , des points focaux des droits de l’homme qui travailleront pour s’assurer que les droits de l’homme sont bien compris pour l’intérêt supérieur de tous.

Quant à la Sécurité et les Droits de l’homme dans la partie Nord Cameroun, on retient que les missions effectuées par la Commission dans cette partie du pays avaient pour but de former les leaders des Organisations de la Société Civile affiliées à la CNDHL, et de sensibiliser les populations sur le besoin de cohésion sociale dans la lutte contre la secte Boko Haram. « Nous avons conseillé aux populations affectées de former un bloc unique et solide à l’effet de mener des actions qui porteront Boko Haram loin des frontières du Cameroun et l’empêcheront par conséquent de continuer à commettre les atrocités dont il est l’auteur » a déclaré le Président de la CNDHL qui a également annoncé le lancement des travaux de construction de l’antenne régionale de la Commission à Maroua dans l’Extrême-Nord. « Nous espérons que ces travaux seront achevés dans le temps projeté, c’est-à-dire dans six mois, à l’effet de nous permettre de continuer de rapprocher nos services des populations » a dit le Dr.Chemuta Divine Banda.

EP Nguiamba.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.