\"Premier rang au cente, la Ministre Ama Tutu Muna du Cameroun.\"
Premier rang au cente, la Ministre Ama Tutu Muna du Cameroun.

Voici les principaux objectifs de cette stratégie sous-régionale sur le développement et la promotion de la culture en Afrique centrale.

Une importante réunion de présentation de la stratégie sous-régionale sur le développement et la promotion de la culture en Afrique centrale, des Ministres de la Culture de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC) s’est tenue du 29 au 31 octobre 2014 à Yaoundé, au Cameroun.

Ces assises sont la suite logique du Forum des partenaires du projet régional « culture, Intégration et développement » qui s’et tenu à Yaoundé, du 21 au 23 novembre 2012 sous le haut patronage du Premier Ministre camerounais Philémon Yang et présidé en son nom par la Ministre des Arts et de la Culture du Cameroun, Ama Tutu Muna, suivi de la réunion des Ministres en charge de la Culture, sur les industries culturelles en Afrique centrale, tenue en novembre 2013 à Yaoundé.

Cette Stratégie Sous-régionale sur le développement et la promotion de la culture en Afrique centrale contient six axes majeurs qui ont pour objectifs de faciliter la circulation des acteurs culturels et de leurs produits dans la sous-région ; d’aider à la création d’un centre de formation aux métiers de la culture ; de faciliter l’accès des acteurs culturels aux financements ; d’encourager l’élaboration d’un statut pour les artistes et les professionnels de la culture. Autres objectifs, adopter une stratégie de lutte contre la piraterie et appuyer la création d’une banque de données culturelles sous-régionale.

Selon le Secrétaire général adjoint de la CEEAC, en charge des questions culturelles et initiateur de cette rencontre, Crispin Jaime Sangale Rondo « La rencontre de Yaoundé est donc importante en ce sens qu’elle permet d’établir les bases consensuelles de l’implémentation de ladite Stratégie ». Pour le Ministre centrafricain en charge de la culture, Vomitiade Rodrigue « la culture est un élément de développement qui permet aux centrafricains de se voir à travers un seul miroir ».Il affirme qu’il est important de « considérer la culture comme un moyen d’unification qui peut permettre au peuple centrafricain, de s’aimer et d’oublier le passé ».

La Ministre des Arts et de la Culture du Cameroun, Ama Tutu Muna, pour sa part, a indiqué qu’avec cette Stratégie « Nous aurons des regroupements plus forts dans les sous-régions », notamment « sur le plan financier avec des évènements plus porteurs et des partenariats un peu plus visibles ». Madame Ama Tutu Muna ajoute que cette Stratégie permettra « d’offrir aux opérateurs et institutions du secteur culturel de la sous-région, des alternatives en matière de formation, de diffusion et de financement en complément aux initiatives des gouvernements ».

La rencontre de Yaoundé a également été marquée par la présence des représentants de l’Organisation Internationale de la Francophonie(OIF), les chefs de mission diplomatique, les membres de la Société Civile du secteur culturel, les responsables des administrations en charge de la culture et des représentants des départements ministériels en charge des questions culturelles des pays de la Sous-région.

Ericien Pascal Nguiamba.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.