\"Une vue des participants à cette concertation.\"
Une vue des participants à cette concertation.

C’était au cours d’une réunion des partenaires nationaux et internationaux de l’Organisation Mondiale de la Santé tenue le 31 octobre 2014 à Yaoundé.

L’Organisation Mondiale de la Santé(OMS) Bureau du Cameroun, a tenue sa traditionnelle réunion mensuelle avec ses partenaires nationaux et internationaux pour faire le point sur l’évolution de la lutte contre la poliomyélite au Cameroun.

Cette rencontre présidée par le Représentant de l’OMS au Cameroun, le Dr. Charlotte Faty Ndiaye, a connu la participation des partenaires tels que l’UNICEF, le Centre Pasteur du Cameroun, l’Ambassade de France et bien d’autres encore. Les participants ont ainsi fait le bilan des stratégies mises sur pied pour éradiquer la poliomyélite au Cameroun. Avec en prime une évaluation minutieuse et des recommandations visant à accentuer la lutte à travers d’autres campagnes de sensibilisation et d’information.

Il faut dire que ces concertations mensuelles interviennent dans un pays qui depuis octobre 2013 connait une épidémie de poliomyélite. Au total 9 cas de poliovirus sauvage(PVS) ont été confirmés jusqu’à ce jour dans 5 des 10 régions du Cameroun. Par ailleurs les données de séquençage génétique du cas index confirmé dans le district de santé de Malantouen région de l’ouest ont ressorti le fait que ces cas étaient étroitement liés au PVS de type 1 détecté au Tchad en 2011.Ce virus aurait donc circulé sans être détecté pendant plus de 2 ans au Cameroun. Trois autres cas ont été confirmés dans la même région en 2013.et depuis 2014, 5 nouveaux cas de PVS ont été confirmés dans 3 régions nouvellement infectées, en mars (région du centre 2 et du sud : 1) et 2 en juillet dans la région de l’Est. En mars 2014, un cas index de poliovirus sauvage de type1 a été confirmé en guinée Equatoriale. Le séquençage génétique a confirmé son lien étroit au PVS circulant au Cameroun. Ainsi de mars à juin 2014, la Guinée Equatoriale a enregistré au total 5 cas de PVS dans quatre provinces. Il est donc urgent que le Cameroun, avec l’appui de l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS), prenne des mesures de riposte efficaces et efficientes pour éradiquer la poliomyélite. Selon les prévisions de l’OMS, cette maladie devrait être éradiquée définitivement à l’horizon 2018 dans le monde entier. L’heure est donc à l’action et non aux discours.

Rédaction Yaoundeinfos.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.