\"Starmania?\"
Starmania?

Voici en intégralité les avis incendiaires recueillis auprès des acteurs culturels, du showbiz , des médias et des mélomanes de la Société Civile. Des révélations fracassantes. Lire.

Martial Nguéa, journaliste culturel, Mosaîques,critique de cinéma « Je pense qu'il y a une grande confusion dans leur attitude. En principe, pour l'image de femme très in sexy, la musique s'y prêtant parce que le bikutsi est une musique grivoise, on peut concéder des tenues osées. Là, c'est la Starmania mais une fois hors de la scène, elles devraient prendre un habillement normal, inspirant du respect, et surtout avec à l'idée que l'artiste est un pédagogue d'abord ».

Patience Nyake Rosita, « prostitution déguisée, je le dis tout sec, les femmes ont perdu de la valeur, elles confondent tout et ne savent plus quel vêtement porter à quelle occasion. Tout est bon pour montrer son ventre, ses cuisses et ses fesses et c’est désolant pour nous camerounaises ou pour nos filles. Quelle éducation ?»

Fany « pour moi c'est de la star mania »

Resy Yando artiste, « une artiste doit vendre le rêve. Telles les danseuses de grand cabarets mais pour ça il faut avoir du talent, ce n'est pas les vêtements qui font le talent ont confond tout dans mon pays, le Talent avant et le vestimentaire après ».

Esther Bassong, « C’est tout simplement de la prostitution déguisée pourquoi ne pas s'habiller décemment? Derrière de la musique elles veulent beaucoup d'autres choses, par exemple, chercher des gens avec qui s'envoyer en l'air et autres ».

Fritz-Jules Ebelle Eboumbou, responsable de la Communication au Premier Ministère : « Par définition, les artistes sont anti-conformistes. L'indécence de leur habillement relève de ce principe vieux comme le monde, alors ne tirons pas sur les artistes à cause de leur habillement qui est aux antipodes de la prostitution déguisée… »

Ernesto Yene,(acteur de la Société Civile) :« déficit de repères, manque d'inspiration qui poussent ces chanteuses à faire appel au sens bestial du consommateur de musique plutôt que de stimuler son intellect ».

Paul Zambo,homme politique : « Quand les camerounais regardent Riana ou lady Gaga, nous ne nous indignons pas. Il est à se demander pourquoi les camerounais se haïssent autant ? Pourquoi nous refusons de nous valoriser ? Pourquoi passons-nous le temps à ne voir que le mauvais côte des choses chez nos frères et sœurs ? »

Angea, artiste : « Et les américaines qui sont presque nues dans toutes les vidéos ? .Leur statut c’est quoi ? Pute ou chanteuse ? Les artistes camerounaises surtout bikutsi s’habillent sexy, ce n’est pas de la prostitution, c’est de la star mania parce que selon les traditions Béti nos ancêtres dansaient avec des tenues en feuille appelées Obom. Ils étaient presque nus mais vu le contexte actuel avec les tenues occidentales cela est perçu comme de la provocation et de la prostitution sachant que les bottes et autres sont les tenues fétiches des prostituées en occident ».

Mony Eka, artiste, membre du groupe les sans visa de Petit Pays « c’est un habillement de star et d’artiste comme pour Madonna, Rihana, Lady Gaga, Béhoncé, J.Lopez etc….Et ce sont des artistes considérées comme faisant de la world music pourtant non ? Donc il n’y a pas de quoi fouetter un chat. »

Max Amadou Bebel, Directeur d’antenne de Radio Nostalgie à Douala « La Starmania s'exprime autrement que par cette façon indécente de s'habiller, que tu fais bien de mentionner. K. Tino a été la première à oser ce côté provoc vers le milieu des années 90, à une époque où les mentalités étaient encore rétrogrades. Dans le contexte d'aujourd'hui, certaines pensent que c'est sûrement la meilleure façon d'attirer l'attention sur elle. Allez savoir à quelles fins…On pourrait également évoque l’inexistence d'un marché discographique qui oblige les artistes à miser sur les spectacles. Et ce côté chanteuse délurée, peut avoir son importance. »

Adeline Tchouakak, journaliste au quotidien le Messager « C'est difficile à juger. Les artistes ont l'habitude de dire que c'est ce que leur impose le marché mais je crois qu'avant ces règles du showbiz, il y a l'éducation personnelle et l'image qu'on veut refléter. Si avant tout, l'artiste veut être une star, c'est normal qu'il se mette dans des tenues indécentes pour arriver à ses fins. Mais on peut aussi s'imposer par son travail; un artiste pour moi, défend une idée, un projet, un idéal qui cadre avec sa façon d'être ».

Ledoux Marcelin, artiste « C’est de la prostitution déguisée et ça affecte l’éducation de nos enfants »

Charly Mbarga, artiste, « je pense que chacun a son look et surtout son style donc dans le monde du showbiz tout ça va ensemble prostitution, drogue, et les affaires. Donc l'habillement indécent comme tu le dis ne me choque pas. Regarde ce qui se passe aux Etats-Unis, nos artistes veulent tricher un peu leurs styles ça c 'est mon humble avis et en sachant que le sexe fait vendre ».

Sainclair Mezing, journaliste à Cameroon tribune le quotidien gouvernemental « C’est un Manque d'éducation, de culture, pâle copie de la culture des autres, prostitution déguisée aussi. Tu sais, peu sont ceux qui n'ont pas poussé loin avec les études. Beaucoup n'ont pas fréquenté et Viennent des milieux pauvres ».

Propos recueillis par Ericien Pascal.

ANNONCES: INSEREZ VOS PUBLICITES ICI…

One Reply to “CAMEROUN:SCANDALE: HABILLEMENT DES CHANTEUSES CAMEROUNAISES:STARMANIA OU PROSTITUTION DEGUISEE?”

  • marcelle ngo boumal danseuse
    marcelle ngo boumal danseuse
    Reply

    On peut être sexy sans toute fois être vulgaire en plus il faut vivre selon des principe c’est quant on est pas sur de soi il ya plusieurs artististe qui chantent et s’habillent convenablement quel héritage pour nos enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.