\"Pas d'affluence comme lors des éditions précédentes.\"
Pas d\’affluence comme lors des éditions précédentes.

Faible participation des exposants et du public, ambiance morose, exposants et petits commerçants aux abois, absence de grands sponsors, insatisfaction des organisateurs. Enquête et révélations sur les causes d’un échec qui risque de conduire vers la chute de cet évènement pourtant prometteur.

La 9è édition de la foire Yaoundé en Fête (YA-FE) qui s’est tenue du 18 décembre 2014 au 4 janvier 2015, fait encore couler beaucoup d’encre et de salive à Yaoundé. Le constat à la clôture de cette foire ne souffre d’aucune contestation : YA-FE 2014 n’a pas atteint ses objectifs. Au boulevard du 20 mai où se déroulait cette foire, les derniers exposants qui emballaient encore leurs produits et matériels le 5 janvier, ont déclaré à yaoundeinfos.com n’avoir pas fait de bonnes affaires.

« Cette année-ci vraiment ce n’était pas bon comme avant. On n’a presque rien vendu. Et il n’y avait même pas assez de monde » déclare une exposante. Un sentiment partagé par la plupart des exposants qui disent avoir tourné « à perte ».

Du coup un doigt accusateur est pointé à tort (ou à raison ?) sur l’organisation. Alors que par le passé l’entrée à cette foire était fixée à 200 FCFA, le prix est monté à 300 FCFA. Une faible campagne de communication du Comité d’organisation n’a pas permis au grand public de faire le déplacement du boulevard du 20 mai. Certains habitants de Yaoundé et ses environs ne savaient même pas les jours d’ouverture et de clôture de cette foire. D’où la baisse considérable du nombre des visiteurs qui est passé de 450.000 en 2013 à 330.000 en 2014. Ainsi, même à l’extérieur il y avait très peu de monde. Chaises et tables vides, les vendeuses de poissons braisés contraintes de «harceler » les quelques visiteurs à consommer chez elles. La tendance sera néanmoins renversée les 24 et 31 décembre.

Par ailleurs les mauvaises langues accusent le Comité d’organisation de YA-FE 2014 de n’avoir pas mené une bonne campagne de sensibilisation et de marketing auprès des entreprises et autres exposants. Aussi, alors que 250 entreprises étaient attendues à cette 9è édition, seules 160 ont répondu présentes. Par ailleurs des sponsors ont boudé l’évènement pour des raisons jusqu’ici inconnues. Conséquence, la Fondation Inter-Progrès organisatrice de YA-FE a été contrainte de se débrouiller avec ses propres moyens. Qui malheureusement étaient très insuffisants pour un évènement qui était devenu une référence , un rendez-vous incontournable à chaque fin d’année au Cameroun, organisé dans l’optique de promouvoir pendant les fêtes de fin d’année, toutes sortes d’activités économiques, culturelles , et l’épanouissement des populations de la capitale et de ses environs. A cette allure, l’on n’hésitera pas de parler de la chute programmée de YA-FE si des mesures fortes ne sont pas prises à présent par le Comité d’organisation. Dans un reportage diffusé le 5 janvier 2015 à la télévision nationale(CRTV), les exposants et visiteurs en dévoilant leur colère et déception, ont interpellé le Comité d’organisation. Interrogée par les confrères du journal Le Quotidien de l’Economie, la coordinatrice générale de YA-FE, Livine Njengoue a reconnu que « le bilan était médiocre au niveau des ventes » et que « les uns et les autres se sont plaints… ».Elle pense que cela est dû au climat financier des populations qui « n’était pas au top ».

Le YA-FE que réclament les populations.

Depuis son lancement, YA-FE s’était imposé comme le plus important rendez-vous d’affaires et de divertissement pendant les fêtes de fin d’années dans la capitale camerounaise. Lorsqu’il abandonne son poste de Directeur de la Communication au Pari Mutuel Urbain du Cameroun(PMUC), Jean-Louis Palla nommé Coordinateur Général de cette foire, mettra en valeur son savoir son savoir-faire et toute son expérience pour faire de YA-FE un rendez-vous très couru. Des stands sont pris d’assaut par des entreprises de téléphonie mobile, des sociétés de loterie, des prêts-à-porter, des sociétés brassicoles, des restaurateurs etc. L’évènement bat le record de visites au point de voir un « deuxième YA-FE » à l’extérieur. Côté animation, le public est comblé. On se souvient encore de l’édition de 2009 qui a offert au public les prestations de la fine fleur de la musique camerounaise notamment Sanzy Viany, Charmant M, Kareyce Fotso et les stars confirmée telles que Lady Ponce, Longué Longué, Prince Eyango, Samy Diko, Ama Pierrot, Aïjo Mamadou, Wilfrid Etoundi. Avec en prime le show du groupe de rappeurs « Neg’Marrons », Costuleta, Lynsha. Et pour l’apothéose le show des Ekambi Brillant, Emile Kangué, François Misse Ngoh. D’autres artistes comme Petit Pays, Manu Dibango, ou P. Square ont également chauffé la scène de YA-FE. Et pour permettre au public de l’extérieur de vivre en live le show des artistes, des écrans géants avaient été installés grâce au partenariat avec des grands annonceurs. Selon nos investigations 400.000 exposants avaient répondu présents soit 100.000 de plus pour la précédente édition. Mais jusque là, Jean-Louis Palla ne s’était jamais dit entièrement satisfait car le Coordinateur de Yaoundé en fête était toujours motivé par le souci de faire mieux à chaque édition. Malheureusement cette belle aventure se termine en 2012.Et la nouvelle Coordinatrice générale de YA-FE aujourd’hui n’est autre que celle qui était sa propre Secrétaire. Depuis, l’on avait plus de nouvelles de l’ancien et dynamique Coordinateur Général de YA-FE. Des rumeurs ont même vite fait état d’une brouille avec Pierre Zumbach le Patron de la Fondation Inter-Progrès. Rumeurs vite démenties lors de la dernière et récente édition de la Foire PROMOTE 2014 au cours de laquelle, Jean-Louis Palla a officié au niveau du protocole de PROMOTE. Signe d’un retour à la maison ? Voilà une question mérite une réponse urgente car les préparatifs de YA-FE 2015 devraient commencer dès à présent afin d’éviter tous les multiples couacs de l’organisation et autres plaintes des exposants et du public.

Ericien Pascal Nguiamba.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.