\"Photo de famille lors du déjeuner de presse.\"
Photo de famille lors du déjeuner de presse.

Zoom sur la 8è édition de cet évènement organisé du 4 au 7 mars 2015 à Yaoundé sous le haut patronage de la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille et de l’Ambassadeur d’Allemagne au Cameroun.

La 8è édition de l’évènement « Filles et Femmes Fortes(FFF) organisé du 4 au 7 mars 2015 à Yaoundé a mis un accent particulier sur deux thèmes à savoir « Aspects genre dans l’Année internationale des sols des Nations Unies,(2015) et « les rôles des femmes et des hommes dans les conflits et processus de paix ».

Le premier thème a ainsi été abordé sous divers aspects : L’aspect écologique et l'aspect social, surtout quand on sait que l’un des plus grands défis en Afrique subsaharienne en termes de discrimination des femmes, est la question de l’accès à la propriété foncière. Quant au second thème, il est justifié par la détérioration de la situation en matière de sécurité surtout dans l’Extrême-nord du Cameroun. Une thématique qui a permis de voir comment les hommes et les femmes vivent cette insécurité. Un autre sujet lié à ce thème phare, est la lutte anti-braconnage, un phénomène qui se situe dans un contexte de conflit opposant les braconniers et ceux qui sont en charge de la lutte anti-braconnage et de la protection de la biodiversité. Il ressort ici que non seulement les hommes, mais aussi les femmes jouent un rôle très important, dans ce domaine encore considéré comme typiquement réservé aux hommes.

C’est à la Maison de la Coopération allemande à Yaoundé que les activités de cette 8è édition ont été lancées le 4 mars 2015 par un déjeuner de presse en présence de la nouvelle Directrice Résidente de la GIZ, Dr. Ulrike MAENNER et de Madame May MAHNKEN Représentante de l’Ambassadeur d’Allemagne au Cameroun. Empêché. Et des partenaires de la Coopération allemande.

Plusieurs temps forts ont marqué cette 8è édition notamment des ateliers et débats sur la « transformation de la banane plantain en farine et autres sous-produits », ou encore « Femme et propriété foncière en Afrique centrale : Problématique et effets sur la Société » ; la « gestion des aires protégées et lutte anti-braconnage : Aussi une affaire de femmes » sans oublier une discussion sur « les effets de l’insécurité dans le Nord sur les hommes et les femmes déplacées ». C’est à l’Institut Goethe que s’est déroulé ce dernier débat. Et Pour joindre l’utile à l’agréable et clôturer en beauté cette édition, la star de hip pop Lady B, a offert un spectacle au public à la Maison de la coopération allemande. Les prestations du groupe de jazz germano-camerounais autour de Reiner Witzel, Benedict Stehle, André Nkouaga et autres, ont rendu cette soirée agréable.

Et le samedi 7 mars, une Marche sportive « pour la promotion de l’égalité des droits entre hommes et femmes et pour le bien-être » a définitivement clôturé cet évènement placé sous le haut patronage de la Ministre de la Promotion de la femme et de la famille Marie Thérèse Abena Ondoa et son Excellence Dr. Klaus-Ludwig Keferstein, Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne au Cameroun.

Ericien Pascal Nguiamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.