\"le Pr.Claude Abe,à sa gauche S.Stollreiter\"
le Pr.Claude Abe,à sa gauche S.Stollreiter

Ce Forum syndical national organisé les 22 et 23 avril 2015 par la Centrale Syndicale du Secteur Public(CSP) en partenariat avec la Fondation Friedrich Ebert a été animé par des experts.

« Le Dialogue social au Cameroun : Mythe ou réalité ?», c’est le thème central des travaux du Forum syndical national qu’a organisé la Centrale Syndicale du Secteur Public(CSP) les 22 et 23 avril 2015 en partenariat avec la Fondation Friedrich Ebert à Yaoundé.

Le Président national de la CSP, Jean-Marc Bikoko a expliqué à yaoundeinfos.com que « le forum syndical national est désormais une tradition syndicale qui a été conçue pour essayer de débattre des sujets d’actualité à la veille de la célébration des fêtes du travail. Et nous en sommes à la quatrième édition. Le choix du thème « le dialogue social au Cameroun mythe ou réalité », est justifié par le fait qu’on voulait le proposer comme thème de la célébration au Cameroun, mais le gouvernement a estimé que c’était une provocation. Nous l’avons donc choisi par ce qu’au vu des résultats de ce qui tient lieu de dialogue social, il n’ya aucun résultats ». Il estime que « depuis plus de 20 ans, il n’ya jamais eu de solutions concrètes aux différentes problèmes ». Le syndicaliste parle entre autre de la baisse des salaires dans la fonction publique, l’absence d’une loi sur les syndicats, pourtant prévue par la loi sur les associations de 1990, l’âge de départ à la retraite à 65 ou 70 ans tel que revendiqué par les organisations syndicales. Mais jusqu’ici les fonctionnaires continuent d’aller à la retraite malgré eux à 55 ans. « Dans le secteur des transports, chaque fois que les transporteurs lancent un mot d’ordre de grève, on les amène en réunion et au sortir de celle-ci le mot d’ordre est toujours levé, on se demande si c’est encore le dialogue social » s’interroge Jean-Marc Bikoko qui indique qu’ « On a donc organisé cet atelier pour que les organisations syndicales puissent écouter les experts en la matière et qu’on nous dise ce que c’est que le dialogue social, dans quel cadre un véritable dialogue social peut avoir lieu et comment se comporter pour qu’on puisse obtenir des résultats à travers le dialogue social ».

Les participants à ce forum, auquel prenait part la Représentante Résidente de la Fondation Friedrich Ebert madame Susanne Stollreiter, ont ainsi été édifiés sur les fondements anthropologiques du dialogue social, les instruments juridiques internationaux (normes, conventions, etc.) du dialogue social aujourd’hui. Ils se sont aussi imprégnés des réalités du dialogue social au Benin présenté comme un modèle pour la réussite du dialogue social. Les travaux en groupes ont permis aux participants de savoir comment améliorer le dialogue social au Cameroun auprès du gouvernement, des employeurs et auprès des syndicalistes. Les discussions de groupes étaient axées sur la stratégie et les approches susceptibles de permettre un dialogue social véritable au Cameroun. Surtout que dialogue social est « un instrument de gestion des conflits, de prévention même des conflits » comme l’a affirmé le professeur Claude Abe. Pour cet universitaire camerounais «le Dialogue Social est un outil de justice social, un instrument de mise en œuvre de la démocratie participative et de la gouvernance inclusive ».

Une vue des participants.En travaux de groupes…

\"Ecrit par Ericien Pascal Nguiamba.\"

Ecrit par Ericien Pascal Nguiamba.

One Reply to “CAMEROUN: LE DIALOGUE SOCIAL AU CENTRE D\’UN FORUM SYNDICAL A LA FONDATION FRIEDRICH EBERT A YAOUNDE.”

  • Ole
    Ole
    Reply

    Its really great article. My request is please keep it up . You office staff doing really fantastic work.
    You can buy online gym mats , judo mats , gymnastics mats uk from gymnasticmatsuk.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.