\"Les participants posent en famille...\"
Les participants posent en famille…

Révélations fracassantes de la Plateforme d’Information et d’Action sur la Dette du Cameroun, faites le 29 avril 2015 au cours d’un « Dialogue Citoyen » à Yaoundé.

« On se rend compte au mois d’avril 2015 que 129 milliards sont toujours en souffrance dans les comptes de la BEAC (Banque des Etats de l‘Afrique Centrale) et pourtant ils sont destinés à des projets des ministères précis. Alors depuis 2013 on ne comprend pas que des ministères sachant qu’il ya de l’argent qui leur revient dans un compte quelque part ne soient pas à mesure de les utiliser, et parmi ces ministères, il ya le ministère de la santé publique qui a encore dans les comptes de la BEAC, le C2D de première génération… », Ces révélations de Jean-Marc Bikoko, Coordonnateur Général de la Plateforme d’Information et d’Action sur la Dette du Cameroun(PFIAD) montrent à quel point les fonds C2D(Contrat Désendettement Développement) disponibles sont encore mal utilisés au Cameroun.

Le Dialogue Citoyen sur la mise en œuvre du C2D au Cameroun organisé le 29 avril 2015 à Yaoundé par la Plateforme d’Infirmation et d’Action sur la Dette du Cameroun(PFIAD) sous le thème « Etat de la mise en œuvre du C2D » était l’occasion pour les participants à ce Dialogue de partager les résultats du Suivi Indépendant du C2D Année 6, obtenir des maitres d’ouvrage les informations actualisées sur l’état de mise en œuvre du C2D dans les secteurs respectifs( Santé, éducation, recherche, culture, infrastructures urbaines et rurales, agriculture et développement rural, élevage pêche et industries et animales, formation professionnelle) et favoriser le dialogue entre les parties prenantes institutionnelles et les observateurs du C2D. Il était aussi question de donner une plus grande visibilité du C2D.

Bruno Dalberto, Représentant des Organisations de la Société Civile(OSC) Française au Comité d’Orientation et de Suivi (COS/C2D), membre de la plateforme Dette et Développement-France, a pris part à ce Dialogue citoyen. Initié le 31 octobre 2012 à Yaoundé pour être une institution, le Dialogue Citoyen est devenu une tradition. Ce cadre d’échange et de dialogue a accueilli successivement en 2012, 2013 et 2014 les parties prenantes de la mise en œuvre du C2D.

Ericien Pascal Nguiamba.

2 Replies to “CAMEROUN: SCANDALE: MISE EN OEUVRE DU C2D: DES MILLIARDS EN SOUFFRANCE A LA BEAC.

  • Tama
    Tama
    Reply

    Lorsque j’ai entendu madame Robichon faire cette révélation j’ai cru tomber des nues. Comment comprendre que dans un pays qui manquent de tout on laisse autant d’argent en souffrance alors qu’il ya des projets qui piétinent. Les hôpitaux par exemple sans sous équipés. Les routes en piteux état aussi bien dans les centres urbains que dans les campagnes, dans le grand certaines écoles sont logées sous l’arbre. C’est inadmissible!!!

  • Landry Mbassi
    Landry Mbassi
    Reply

    En quoi est-ce que c’est un scandale?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.