\"Dr.Chemuta Banda Divine,Président de la CNDHL\"
Dr.Chemuta Banda Divine,Président de la CNDHL

C’est l’une des résolutions rendues publiques à l’issue de la Dix-huitième session ordinaire de cette institution le 29 avril 2015 à Yaoundé. D’autres importantes annonces dans ce communiqué final parvenu à notre rédaction.

DIX-HUITIEME SESSION ORDINAIRE DE LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L’HOMME ET DES LIBERTES

Yaoundé, le 29 avril 2014

COMMUNIQUE FINAL

Les Membres de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés (CNDHL) se sont réunis dans le cadre de leur 18ème Session Ordinaire le 29 avril 2014 au Palais des Congrès de Yaoundé, sous la supervision du Dr. Chemuta Divine BANDA, Président de l’institution.Dans son allocution d’ouverture, le Président a souhaité la bienvenue aux Membres et a présenté un récapitulatif des activités majeures menées par la CNDHL pendant l’intersession ainsi que celles envisagées jusqu’en fin d’année.

Le Président a de ce fait briefé les Membres sur les actions menées par la Commission dans la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram dans la Région de l’Extrême-nord et ses environs. Il a également relevé que la Commission s’est rendue sur le terrain pour apporter encouragement et réconfort à nos Forces Armées, tout en les sensibilisant sur la nécessité de concilier les exigences de sécurité au respect des droits de l’homme.

Le Dr. Chemuta Divine BANDA s’est aussi appesanti sur le processus de ré accréditation de la Commission par le Comité International de Coordination des Institutions Nationales des Droits de l’Homme (CIC) à Genève en 2015. Dans ce sens, il a souligné que le verdict du CIC sera connu en mai 2015 et la Commission pourra maintenir son Statut « A » si les principales préoccupations soulevées par le Sous-comité d’accréditation (SCA) sont effectivement prises en compte. Il s’agit notamment :

du processus de sélection et de nomination des Membres ;

du niveau de financement et d’équipement de la Commission pour l’exécution de son mandat et ;

des garanties d’indépendance et d’autonomie financière de la Commission.

En outre, le Président a fait savoir que le Gouvernement, par le biais du Ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières (MINDCAF) a attribué une parcelle de terrain d’une superficie de plus de 3000m2 en vue de la construction de l’Immeuble siège de la Commission. A cet effet, les procédures administratives sont en cours pour le début imminent des travaux de construction.

Dans la même veine, le Président a relevé que les travaux de construction de l’Antenne Régionale de l’Extrême-nord connaissent des progrès significatifs.

En guise de perspectives, le Président a indiqué que la Commission va continuer de mettre en œuvre son Plan d’Action 2015, en mettant l'accent sur la révision de la loi organique de la CNDHL, les activités liées à la validation politique du Plan d’Action National de Promotion et de Protection des Droits de l’Homme et la tenue au Cameroun de la 10ème Conférence biennale des Institutions Nationales Africaines des Droits de l'Homme.

Dans la même lancée, le Secrétaire Général de la Commission a poursuivi avec la présentation du rapport d’activités 2014 ainsi que du rapport sur l’état des droits de l’homme au Cameroun en 2014. Après examen, les Membres ont adopté les deux rapports sous réserve de quelques corrections.

Les comptes administratif et de gestion de la Commission pour l’exercice 2014 ont également été examinés et adoptés.

Par ailleurs, les Membres de la Commission ont soulevé la question de la disparition des bébés dans les hôpitaux. Le cas récent du bébé volé au Centre Hospitalier de l’École Nationale de Police de Yaoundé a été mentionné et il a été relevé que l’Unité d’Observation, d’Investigation et d’Alerte de la Commission devra assurer le suivi de ce cas par des enquêtes urgentes de terrain.

Une autre préoccupation soulignée par les Membres a été celle de la modicité du budget alloué à la Commission. Bien que ce budget soit insuffisant pour couvrir les activités planifiées, il n’est pas toujours débloqué à temps, ce qui compromet le bon fonctionnement de l’institution.

A la fin de la 18ème session ordinaire de la Commission, les Membres ont apprécié la qualité des travaux et des documents produits par le Secrétariat Permanent.

Dans son allocution de clôture, le Président a remercié les participants pour leurs contributions et les a exhorté à plus de collaboration et d’engagement à la réalisation des missions de la Commission.

Le Secrétaire Général

Eva Etongue Mayer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.