\"Le
Le Dr.Roungou donnant des comprimés aux élèves.

Cette campagne nationale a été lancée le 8 mai 2015 au Lycée Bilingue de Yaoundé(LBY) par le Ministre de la santé publique, André Mama Fouda en présence du nouveau Représentant de l’OMS au Cameroun le Dr. Jean-Baptiste Roungou.

Elles sont nombreuses, les Maladies Tropicales Négligées(MTN) observées au Cameroun : l’onchocercose, la schistosomiase, les Geo helminthiases ; la filariose Lymphatique, la lèpre, le Pian, le Trachome, la trypanosomiase humaine africaine, l’Ulcère de Buruli, la Leishmaniose. Pour lutter contre ces Maladies Tropicales Négligées, deux principales stratégies sont mises en œuvre à savoir la chimiothérapie préventive intégrée à travers la distribution de masse des médicaments sur toute l’étendue du territoire en fonction de l’endémicité des MTN dans les districts de santé pour chacune des maladies : Onchocercose, filariose lymphatique ; Trachome, helminthiases, schistosomiase, et la prise en charge intensifiée des cas : Ulcère de Buruli, Lèpre, Pian, Leishmaniose, Trypanosomiase humaine Africaine. Et des programmes nationaux de lutte contre les MTN ont été créés pour mener ces activités.

Pour le Ministre de la santé publique, André Mama, l’objectif de la journée de lancement officiel des activités intégrées de lutte contre les MTN, qui met en communion les acteurs et les bénéficiaires, est de sensibiliser la communauté nationale à l’adhérence de la population aux différentes stratégies de lutte intégrée contre les Maladies Tropicales Négligées(MTN) . La lutte contre les MTN a donc pour but de réduire la charge morbide de la population. D’où l’urgence de la sensibilisation des communautés pour atteindre les objectifs d’élimination et de contrôle des maladies. Surtout que le traitement et la prise en charge des cas sont gratuits. Le Ministre de la santé publique a révélé qu’un nouveau Plan directeur (2016-2020) devra « conduire le Cameroun à l’élimination de certaines maladies à l’échéance 2020 ».Mais rappelle –t-il « L’hygiène corporelle est le premier médicament ».

Le Dr. Jean-Baptiste Roungou, nouveau Représentant de l’OMS au Cameroun, a, pour sa part, affirmé que « Les Maladies Tropicales Négligées ont été négligées pendant longtemps ». Mais il estime que « Pour bon nombre de ces maladies, il existe des traitements simples scientifiquement efficaces, facilement applicables et à faible coût ». Le nouveau Représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé au Cameroun explique que « La plupart de ces traitements sont offerts gratuitement par les firmes pharmaceutiques. Si ces traitements sont rendus disponibles, à ceux qui en ont besoin, la vie de millions de personnes peut être transformée ». Car « Il suffit parfois d’avaler quelques comprimés avec de l’eau propre, à un intervalle régulier recommandé et l’on est à l’abri du risque ou des souffrances » affirme t-il.

Séance tenante, le Représentant de l’OMS, le Ministre de la santé publique, le Ministre de l’Education de Base, Youssouf Hadidja Alim et le Ministre des Enseignements secondaires, Louis Bapes Bapes, ont fait une démonstration en faisant avaler à quelques élèves du Lycée Bilingue de Yaoundé, des comprimés avec de l’eau propre.

Ericien Pascal Nguiamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *