\"SE.Françoise
SE.Françoise Collet le 7 mai 2015 à Yaoundé.

Voici en intégralité l\’Allocution prononcée par SE Mme Françoise Collet, Ambassadeur, Chef de la Délégation de l\’Union européenne en République du Cameroun

A l’occasion de la Fête de l\’Europe.

Yaoundé, Résidence de l’Union européenne le 07 mai 2015

Monsieur le Président du Sénat,

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,

Monsieur le Premier Ministre/Monsieur le vice-Premier Ministre

Monsieur le Président du Conseil Economique et Social

Monsieur le Premier Président de la Cour Suprême,

Monsieur le Procureur Général près de la Cour Suprême,

Excellence Monsieur le Ministre des Relations Extérieures,

Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement,

Excellences, Mesdames et Messieurs les Membres du Corps diplomatique et Représentants des Organisations Internationales,

Mesdames, Messieurs les Membres du Parlement,

Distingués Invités, Chers amis,

C\’est un plaisir renouvelé et un honneur de vous accueillir ce soir dans les jardins de cette modeste résidence pour notre fête de l\’Europe.

Nous célébrons comme chaque année l’anniversaire de la déclaration Schuman prononcée le 9 mai 1950 et qui est considérée comme l\’un des actes fondateurs de l\’Union européenne. Comme vous pouvez le constater, les pouvoirs de l\’Union européenne semblent sans limites, puisque cette année, nous sommes même parvenus à déplacer le calendrier et le 9 est devenu le 7.

Si le 9 mai est donc retenu comme fête européenne, et c\’est l\’esprit de notre rencontre ce soir, j\’ai cruellement conscience que les défis qui nous unissent de manière plus forte que jamais nous imposent une certaine sobriété. Je ne peux dès lors commencer cette allocution sans rendre hommage à toutes les victimes, sur nos continents respectifs et partout dans le monde, les victimes donc du terrorisme, des guerres civiles ou transfrontalières et des situations humanitaires dramatiques qui en découlent. Je ne peux non plus oublier les migrants ou réfugiés, qui risquent leur vie et pour beaucoup trop d\’entre eux la perdent dans l\’espoir d\’échapper à une condition économique ou politique qu\’ils estiment indigne de subir.

Ces morts, civils ou militaires, nous rappellent le prix et la valeur des droits fondamentaux que la République du Cameroun et l\’Union européenne ont tant à cœur de défendre.

A l\’origine de l\’Europe, et comme vous le savez, c\’est une tragédie qui a uni des hommes de valeur, dont Jean Monnet, Konrad Adenauer ou Alcide De Gasperi afin de construire des institutions capables d\’assurer la paix et la stabilité sur le continent européen en vue de la prospérité pour ses citoyens mais aussi pour projeter cette ambition dans le monde.

Le prix Nobel de la paix que l\’Union européenne a reçu en 2012 témoigne de la réussite de cette ambition. Mais bien sûr, l\’Europe a aujourd\’hui élargi considérablement son domaine de compétence et ses activités et cette célébration me procure l\’occasion, comme il est de coutume, de revoir les réalisations écoulées et les perspectives de notre partenariat avec le Cameroun, l\’Afrique centrale et le continent africain.

S\’agissant de l\’actualité européenne, 2014 a donc vu la participation citoyenne conduire au renouvellement du Parlement européen et de l\’Exécutif européen. Mettant en pratique la devise \”d\’unité dans la diversité\” encadrée par les règles complexes du Traité de Lisbonne accompagnée du bon sens de nos dirigeants, les résultats de ces élections et des équilibres gouvernementaux ont conduit à la nomination ou désignation des personnalités suivantes. M. Donald Tusk est donc devenu Président du Conseil européen, de nationalité polonaise, ancien Premier Ministre de ce grand pays, \”jeune européen\” et porteur de croissance. M. Jean-Claude Juncker a été choisi comme Président de la Commission européenne, originaire du Luxembourg, petit pays appartenant au groupe des six membres fondateurs. M. Martin Schultz, a été élu Président du Parlement européen, citoyen allemand, de la famille socialiste, parfait francophone et incarnation de cette Europe de l\’après-guerre pacifique, prospère et unie. Afin de compléter cette troïka masculine et mature, le poste clef de Haute Représentante/Vice-Présidente de la Commission européenne, autrement dit les Relations extérieures, a été confié à Mme Federica Mogherini, Ministre qui détenait le même portefeuille dans le gouvernement de M. Renzi en Italie.

Cette nouvelle équipe, dès sa nomination et je dirais même avant sa prise de fonctions, s\’est retrouvée confrontée à une multitude de crises tant internes que mondiales. Une fois de plus et grâce à la volonté indéfectible de défendre les principes de souveraineté, d\’intégrité territoriale, de respect du droit des peuples et des citoyens, de maintien de la paix mondiale, l\’Union européenne avec ses partenaires a contribué à éviter le pire.

A l\’heure où nous célébrons la fin de la seconde guerre mondiale, notre souhait le plus cher est que ces principes et droits soient respectés à nos frontières, en Ukraine, avec ceux qui furent nos alliés à ce moment critique de notre histoire, l\’URSS devenue Fédération de Russie, et qui demeurent un interlocuteur et un acteur diplomatique de premier plan.

Dans ce contexte mondial tendu, nous pouvons apprécier l\’évolution positive de la question nucléaire iranienne, laquelle est aujourd\’hui en bonne voie de résolution grâce aux négociations conduites par Mme Ashton puis Mme Mogherini au nom du groupe E3+3, autrement dit l\’Allemagne, la France et le Royaume-Uni de concert avec nos partenaires Américains, Chinois et Russes.

En interne, si la crise grecque et le sort de l\’euro continuent de susciter des inquiétudes, les signes de reprise de la croissance se multiplient et l\’attention renouvelée aux questions de l\’emploi et de la relance amène à un optimisme mesuré.

En dépit, une fois de plus, de tous les augures, l\’Union européenne reste une construction porteuse de sens et d\’actes. La Lituanie a rejoint la zone euro ce 1er janvier et chacun d\’entre nous peut mesurer que la valeur actuelle de cette devise n\’a pas que des inconvénients y compris pour les pays, à l\’instar du Cameroun, rattachés à la zone franc CFA.

Comme acteur mondial de poids du commerce et de l\’économie, nous continuons à promouvoir le multilatéralisme et l\’ouverture des échanges. Je citerai notre soutien à l\’OMC qui a contribué à l\’accord de facilitation du commerce entériné à Genève par les membres de l\’OMC en novembre 2014, lequel accord offre des perspectives de soutien et de développement pour tous les pays.

Cette dernière mention m\’amène tout naturellement à évoquer la grande avancée de notre relation avec le Cameroun, il s\’agit bien sûr de la ratification de l\’accord de partenariat économique et de son entrée en vigueur intervenue le 04 août 2014.

Je suis personnellement confiante que les doutes et inquiétudes qui continuent à être exprimés seront progressivement levés dans le cadre du débat démocratique sain, argumenté et ouvert que cet accord suscite à juste titre.

Nous ne pouvons que saluer la clairvoyance de S.E. Monsieur Paul Biya, Président de la République, Chef de l\’Etat et de son Gouvernement, pour avoir joué un rôle de leader dans la sous-région et participé à la marche vers l\’intégration de l\’économie camerounaise dans l\’économie mondiale.

Cette année écoulée a été aussi marquée par la position courageuse et exemplaire du Cameroun dans la lutte contre Boko Haram et son accueil bienveillant de tous les réfugiés résultat des crises centrafricaine ou nigériane. La tenue à Yaoundé de plusieurs réunions dont le Sommet des Chefs d\’Etat de l\’Afrique centrale le 16 février dernier témoigne aussi de cet engagement vers une réponse régionale aux défis posés par cette situation sécuritaire inédite pour le Cameroun, réponse soutenue par la communauté internationale.

Ces crises ont montré que l\’engagement de l\’Union européenne et de ses Etats membres va bien au-delà des principes. Notre mobilisation qu\’elle soit humanitaire, diplomatique, politique et au développement a été constante et le restera.

2014 a vu notamment la signature du programme indicatif national, autrement dit la programmation des 282 millions d\’euros, soit 185 milliards de francs CFA, alloués au Cameroun dans le cadre du 11ème FED et nous signerons également le mois prochain à Bruxelles le programme indicatif régional pour un montant de 350 millions d\’euros, soit 220 milliards de francs CFA.

Notre office humanitaire, ECHO a plus que doublé son assistance pour venir en aide aux réfugiés, aux déplacés internes et aux populations locales et a ouvert un bureau national au Cameroun depuis le 15 avril, lequel bureau est appelé à devenir régional dans les semaines à venir.

En dépit des risques encourus, le programme routier concernant la réhabilitation de la route \”Figuil-Magada\” a été conduit à son terme et nous connaissons l\’importance de ces corridors routiers pour le Cameroun et ses voisins enclavés. L\’attention que nous portons aux grands projets d\’infrastructures est d\’ailleurs symbolisée ce soir par la présence parmi nous de Mme Laurence Doumenc, représentant la Banque européenne d\’investissement laquelle ouvrira aussi cette année un bureau régional dédié à Yaoundé.

Nos décaissements ont atteint 60 millions d\’euros (soit presque 40 milliards de FCFA) en 2014 et nous travaillons activement à l\’engagement de programmes en particulier pour le développement rural et l\’agriculture en 2015 et au-delà. Nous sommes fiers d\’avoir contribué à la construction de salles de classes (87 dans la région de l\’Est), au renforcement de la filière cacao en couvrant environ 15% des besoins nationaux en plants améliorés, d\’avoir accru la connexion des zones agricoles du Nord-Ouest aux marchés en réhabilitant 100 kilomètres de routes non classifiées. Ce ne sont que quelques exemples de nos actions, d\’autres sont moins visibles mais tout aussi importantes, telles que l\’appui à la réforme des finances publiques, à une meilleure gestion de l\’Etat et de la fonction publique.

Je souhaite à cet égard remercier le gouvernement camerounais et tous les partenaires au développement présents ici, les agences de coopération de nos Etats membres mais aussi la grande famille onusienne et tous les autres pour leur engagement, coordination et coopération qui rendent aussi ces actions plus efficaces.

Avec le gouvernement, de nombreuses missions et rencontres aussi bien au Cameroun, à Bruxelles que dans les instances internationales ont renforcé notre partenariat y compris pour une meilleure compréhension mutuelle face aux grands enjeux mondiaux comme le changement climatique, les migrations ou la sécurité transfrontalière dans le Golfe de Guinée. Nous attendons incessamment la visite du nouveau commissaire en charge de l\’aide humanitaire et de la gestion des crises, M. Christos Stylianides. Avant cela, nous aurons le plaisir d\’accueillir une forte délégation camerounaise sous la conduite de Monsieur le Ministre de l\’Economie, de la Planification et de l\’Aménagement du Territoire à Bruxelles la semaine prochaine pour la tenue du premier comité APE.

Nous continuerons bien sûr, comme peuvent le faire des amis de plus de cinquante ans, à exprimer nos attentes pour que le Cameroun puisse développer pleinement son potentiel pour le bénéfice de sa population. Une protection renforcée des droits de l\’homme, un climat des affaires amélioré, une gestion durable et transparente des ressources naturelles, une meilleure qualité de la dépense publique accompagnés d\’une lutte sans relâche et effective contre la corruption ainsi qu\’une attention accrue à l\’offre d\’emplois pour la jeunesse figurent parmi nos objectifs partagés.

Ayant évoqué la jeunesse, je terminerai cette allocution en vous invitant à ne pas oublier les talents multiples que je peux côtoyer ici au Cameroun, qu\’ils soient sportifs, et nous avons la chance d\’avoir des représentants de tous âges ce soir parmi nous, artistiques, artisanaux, intellectuels ou académiques, sans oublier ces entrepreneurs qui ne demandent qu\’à grandir, je ne peux que réitérer ma confiance dans le développement de ce pays symbole de diversité, de paix et de tolérance. Je ne peux conclure toutefois sans rappeler que les filles et les femmes camerounaises ont et auront leur rôle à jouer, qu\’elles soient les renommées \”hommes, femmes d\’affaires du Cameroun\”, les mamans courageuses ou les jeunes étudiantes, toutes auront un effet stabilisateur et multiplicateur sur le développement du pays dès lors qu\’on leur accordera la place nécessaire et qu\’on assurera aussi leur protection contre les violences encore trop répandues.

Permettez-moi aussi et finalement de rendre hommage à l\’équipe qui m\’accompagne au quotidien au sein de la Délégation de l\’Union européenne et sans laquelle toutes les actions que nous conduisons ne pourraient se faire. De même, le succès de la fête de ce soir doit beaucoup à l\’engagement de ces mêmes collègues et à celui du personnel de la Résidence dont je peux apprécier les qualités et le professionnalisme depuis mon arrivée ici en 2013.

Sur ces mots, je vous invite à profiter de la musique et de la fête.

Vive l’Union européenne

Vive la coopération entre l’Union européenne et le Cameroun

Bonne fête à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *