\"Medecin2\"

Voici l’origine de cette agression qui a failli coûter la vie au Dr. Kwankeu Tatnke Richard. Le médecin qui était face à la presse hier 17 juin 2015 à Yaoundé dit craindre pour sa vie.

Le Dr. Kwankeu Tatnke Richard a rencontré la presse nationale et internationale hier 17 juin 2015 dans les locaux du « Centre Médical la Carrière » dont il est le Promoteur. Il a tenu à se confier à la presse au lendemain de l’agression dont il a été victime le 16 juin. Il dit avoir été « molesté » après avoir été à maintes reprises « intimidé » par des individus dont l’objectif est de le voir fermer boutique et de quitter les lieux où se trouve son Centre Médical.

En fait, explique le médecin, ses misères ont commencé depuis qu’un autre promoteur a décidé de construire sa clinique juste à coté de la sienne. Le Docteur Kwankeu Tatnke Richard qui a trouvé cette initiative non conforme au respect de la carte sanitaire, s’est vu obligé de saisir par écrit le médecin-chef de district de santé de Nkoldongo , le 5 juin 2015.Dans cette correspondance dont l’Object est « violation de la carte sanitaire » le Dr. Kwankeu Tatnke Richard écrit que « faisant suite à votre silence à mes multiples démarches tant verbales qu’écrites, relatives à la violation du respect de la carte sanitaire par des personnes dont j’ignore l’identité et qui ont entrepris l’ouverture imminente d’une clinique jouxtant la mienne installée régulièrement depuis 2010 au quartier anguissa, lieu dit Emombo-auberge, suivant l’autorisation d’exercice de la clientèle en privée délivrée par l’ordre National des Médecins du Cameroun ». Dans cette même correspondance, le Dr. Kwankeu Tatnke Richard explique que « cette situation qui me causera, à terme, un préjudice énorme susceptible de créer un désordre dans le secteur de la santé, particulièrement au niveau de la mise en œuvre de la carte sanitaire et causer ainsi des troubles à l’ordre public pouvant menacer la concorde et la paix ».

Le 5 juin 2015, le Dr. Kwankeu Tatnke Richard a saisi le Ministre de la Santé Publique, André Mama Fouda au sujet de « l’ouverture imminente d’une formation sanitaire dénommée « Clinique Sainte Cécile » à côté de mon Centre médical sis au quartier anguissa lieu-dit Emombo-Auberge dans le district de santé de Nkoldongo ». Il a informé le Ministre de la Santé Publique que « l’ouverture de cette clinique…constitue une violation flagrante de la loi en vigueur dans notre pays…et ne respecte pas la carte sanitaire en vigueur. En effet cette clinique accolée à mon Centre médical (nous avons la même barrière) ne respecte pas la distance légale moyenne exigée entre deux formations sanitaires privées ».Curieusement le Ministre de la santé publique n’a jamais donné une réponse à cette correspondance. Maître Ngongang Sime Alain, Huissier de justice à la 18è charge près la Cour d’Appel du Centre et les Tribunaux de Yaoundé constate, bel et bien, dans le Procès-verbal signé le 31 mars 2015, les travaux d’un « chantier voisin ».

Suite à l’agression dont il a été victime, le Dr. Kwankeu Tatnke Richard dit avoir déposé une plainte au Commissariat de police du 1er arrondissement. Il dit également avoir saisi l’Ordre National des Médecins du Cameroun. Pour amener le Ministre de la santé publique, André Mama Fouda, à faire appliquer et respecter tout simplement la loi en vigueur.

Ericien Pascal Nguiamba.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *