\"Les

Publié chez Edilivre en France, ce deuxième livre de la jeune camerounaise parle de la Colonisation et de ses effets néfastes pour l’Afrique. Un ouvrage édifiant et indispensable pour des jeunes africains en quête de savoir.

Elle fait désormais partie des auteurs camerounais engagés. En décidant de parler de la colonisation dans son livre, Laure Kameni montre aux yeux du monde qu’elle s’intéresse aux maux qui minent l’Afrique. «  J’ai décidé de parler de la colonisation dans mon livre au regard de l’actualité avec tous ces jeunes intellectuels africains qui meurent par centaines dans la méditerranée en essayant de fuir leur continent. Appauvris par nos dirigeants qui font de la politique de l’autruche, en pillant, volant et en appauvrissant la jeunesse. Une génération de jeunes sacrifiés et abandonnés à leur triste sort… » déclare cette jeune l’auteure.

Ce livre de 85 pages qui mérite une lecture intégrale, compte deux chapitres et un avant propos. Le lecteur y est édifié sur les méfaits et conséquences de la colonisation sur l’Afrique. Le livre attire ainsi l’attention des africains sur les coutumes, les mœurs du continent qui ont été remplacées par celles du colonisateur.

Laure Kameni, aborde également dans ce livre, la question de l’immigration vers les pays occidentaux des jeunes africains qui croient en une « Europe paradisiaque » et qui sont surpris du « long processus pour y parvenir à leur fin ».La jeune auteure note que « certains, au prix de leur vie  fuient cette Afrique qui a été et continue à être pillée par les occidentaux ». Le livre « Les dieux nous sont tombés sur la tête » se présente alors comme une solution à tous ces maux décriés. « J’en conclu que l’Afrique doit sortir de son lourd sommeil » dit-elle. Une dédicace spéciale de ce livre est prévue à Toulouse en France, puis au Cameroun. « Les dieux nous sont tombés sur la tête » un livre à lire.

Victoire Bidja.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *