\"Owona\"

L’ancien capitaine des Lions indomptables qui attendait une nomination au sein des Lions indomptables n’a pas bénéficié de la confiance du président du comité de normalisation de la Fecafoot, malgré les injonctions du premier ministre. Joseph Owona a préféré nommer d’illustres inconnus en lieux et places d’anciens footballeurs qui ne demandent qu’à servir leur pays.

Pendant près d’un an, Pierre Claver Oyono, le coordonnateur des équipes nationales, travaillait seul sans aucun collaborateur. Le diplômé de l’Institut des relations internationales du Cameroun se plaignait d’être absorbé par le travail, puisqu’il avait à gérer onze sélections nationales. Plusieurs failles avaient été constatées dans la gestion des différentes équipes nationales et pour ses détracteurs, il ne s’agissait ni plus ni moins que de l’incompétence. Le président du comité de normalisation de la Fecafoot à plusieurs reprises avait apporté son soutien au coordonnateur des équipes nationales avant de prendre l’engagement de renforcer cette coordination par d’autres personnes.

Mardi dernier(7 juillet 2015 ndlr), il a donc procédé à ces nominations. Sarah Ntui Ashu Nkongho, Professeur d’Education physique et sportive a été portée au poste de Coordonnateur général adjoint par intérim. Guy Kobezo, administrateur du Travail et de la Prévoyance Sociale est le nouveau contrôleur de gestion par intérim à la Coordination générale alors que Robert Parfait Elong Tattah, inspecteur des Régies Financières, sera comptable par intérim à la coordination générale. Ce sont donc ces personnes que le président du comité de normalisation a nommé dans l’entourage des Lions indomptables qui se veut un entourage professionnel.
Tataw Stephen, l’ancien capitaine des Lions indomptables a été complètement désillusionné. Celui qui arpente les couloirs de la Fecafoot tous les jours attendait avec impatience une nomination au sein des Lions indomptables.

Le premier ministre chef du Gouvernement, Philémon Yang, avait d’ailleurs envoyé une correspondance à la Fecafoot demandant aux responsables de cette institution chargée de régenter le football dans notre pays de trouver un poste à Tataw Stephen pour l’occuper et surtout pour le récompenser des services qu’il a rendus à la nation. Joseph Owona qui est visiblement en guerre contre les anciens footballeurs a préféré nommer des personnes qui n’ont jamais assisté pour la plupart à aucune rencontre de football. Ce qui préoccupe le normalisateur en chef de la Fecafoot et on ne le dira jamais assez, c’est de nommer ses proches de manière à continuer à gérer cette fédération après son départ de Tsinga. En deux ans il a nommé son entourage à tous les postes à la Fecafoot et dans les Lions indomptables. Cette fois-ci, même s’il a innové en élargissant l’assiette et en prenant des gens issus d’autres régions, sa logique semble implacable.
Pendant ce temps, comme pour les précédentes nominations, les partisans de Tombi à Roko continuent de ronger leur frein, attendant impatiemment que leur champion arrive aux affaires pour espérer eux aussi récolter les fruits de l’attachement aveugle qu’ils sèment depuis des mois. Mais à voir l’application que met Joseph Owona à pourvoir tous les postes avec ses proches, même s’il dit que c’est par intérim, on se demande bien ce qu’il restera à Tombi une fois qu’il aura été élu.
Guy Nsigué(mboafootball.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *