\"Assiganaok\"

Ingénieur et homme d’affaires, ancien fonctionnaire à la Banque Mondiale et Au Fond Monétaire International(FMI), président fondateur du Mouvement Républicain(MOREP) et membre fondateur du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC), Fabien Assigana nourrit des ambitions présidentielles. Enquête et révélations sur cet ancien candidat recalé à l’élection présidentielle du 9 octobre 2011, actuellement engagé dans un important projet dans le secteur énergétique.

« Moi, « président » ce que je ferai du Cameroun : un pays moderne aux valeurs républicaines », c’est le titre de la prochaine publication de Fabien Assigana. Alors que les lecteurs attendent encore sa parution, l’auteur lui, fait déjà sa promotion dans les réseaux sociaux. En fait c’est ce nouveau livre qui va officiellement dévoiler au grand jour les ambitions présidentielles de Fabien Assigana, homme politique doublé de la casquette d’homme d’affaires. Fondateur du Mouvement Républicain (MOREP) dont l’objectif principal était le changement des habitudes qui se sont incrustées dans le pays, bref, apporter le changement dans ce pays. Candidat recalé à l’élection présidentielle du 9 octobre 2011, Fabien Assigana déclare n’avoir rien contre monsieur Biya Paul, mais plutôt de son système. Il est aussi membre fondateur du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC) lors de la Conférence du 13 Août 2014 et la Convention des 29 et 30 Septembre 2014 à Yaoundé.

Nommé Conseiller spécial du Président national du MRC, à ces assises, Fabien Assigana finira par démissionner de ce poste « pour cause d’inutilité » dit-il. « Avec amertume, j’ai dû me rendre à l’évidence de l’inutilité de ce poste de Conseiller Spécial du Président National. Et comme si cela ne suffisait pas, il m’a été accolé un deuxième Conseiller Spécial, comme si j’étais débordé de travail. » explique-t-il. Aujourd’hui il demande même la démission de Maurice Kamto de la tête de ce parti politique.

Pendant le double scrutin du 30 septembre 2013, sa candidature comme député dans le département de la Lékié (Région du Centre) avait été rejetée à la Cour suprême du Cameroun, faute de présence d\’une femme candidat dans sa liste avait-on appris. Amoureux des nouvelles technologies de l’information et de la communication, il est présent sur les réseaux sociaux et a même créé un blog sur internet pour mieux véhiculer ses idées. Auteur du livre « Cameroun ! Berceau de nos ancêtres : De l\’inertie actuelle à l\’émergence » publié le 23 juillet 2012, Fabien Assigana ne cache plus ses ambitions présidentielles. Récemment il a publié sur internet une photo de lui avec pour légende « Je veux et je peux » écrite aux couleurs nationales.
Lorsqu’on l’interroge sur sa vision politique, Fabien Assigana indique que « Notre obsession devrait être l’unité nationale. Nous devons apprendre à̀ vivre ensemble, en veillant à̀ ce que tous les enfants de notre pays, quelle que soit leur histoire personnelle, leur origine ou leur croyance, soient considérés comme des filles et des fils de la république. Ils doivent être reconnus comme tels dans le droit comme dans les faits ».

Fabien Assigana explique qu’« Un pays aussi ambitieux que le nôtre ne peut progresser que si les conditions suivantes sont réunies à savoir: la paix ; l’unité nationale ; l’esprit civique de chaque citoyenne et de chaque citoyen ; la bonne gouvernance ; la transparence ; l’équité ; le respect des valeurs républicaines ; la promotion et la sauvegarde de l’honneur du Cameroun à l’extérieur de ses frontières ; la renaissance d’un État fort ».

Cet homme politique affirme que « Ce n’est qu’à ce prix-là que le Cameroun pourra être remis sur les rails du développement et que nous commencerons à voir l’avenir en confiance. Le Cameroun sera ce que nous en ferons. Nous pouvons mettre fin aux conflits et réaliser le changement de notre pays à partir de la base. »

Homme politique, mais aussi homme d’affaires, Fabien Assigana est actuellement en train d’investir dans le secteur énergétique avec la construction dans la Région du Sud-ouest, département de la Meme, d’une petite centrale hydroélectrique dans les chutes de Bomana au niveau du village Bomana Bakweri, qui va alimenter tout l’arrondissement de Mbongue, (où 35 villages seront éclairés, soit 200.000 habitants dans tout l’arrondissement) et une partie de la ville de Limbe jusqu’à Idenao. Il affirme que le même projet sera réalisé à Ngambè Tikar et dans les chutes de Njock à Eséka. Ce projet sera réalisé en accompagnement avec l’Etat du Cameroun. « Ngambè-Tikar va éclairer près de 300 villages plus la ville de Ngambè Tikar et de Yoko. Njock va illuminer le département du Nyong-et-Kelle (Région du centre) avec 85000 habitants dont les villes d’Eseka, Boumyebel, Bot-makak et Ngog-Mapubi. Nous allons le faire en partenariat avec Eneo » déclare Fabien Assigana qui participe ainsi au développement du Cameroun.

On comprend pourquoi il a récemment publié sur internet une photo de lui avec pour légende, aux couleurs nationales, « Je veux et je peux ».Seul l’avenir nous dira jusqu’où ira ce grand bâtisseur dont l’obsession est de développer le Cameroun et assurer le bien-être des populations. Fabien Assigana qui ne cache plus son intention de prendre part à l’élection présidentielle de 2018 sera-t-il investi par sa propre formation politique le Mouvement Républicain(MOREP) ou alors par le MRC dont il est l’un des membres fondateurs ? Just wait and see

Une riche expérience professionnelle.

Né le 17 février 1952 à N’long Onambélé, arrondissement de Sa’a département de la Lékié dans la Région du centre du Cameroun, ASSIGANA TSIMI Moïse Fabien, obtient son CEPE en 1964 et poursuit ses études secondaires au Collège Libermann à Douala où il décroche son Baccalauréat série D en 1971. Il quitte le Cameroun et s’inscrit à l’Université de Liverpool en Angleterre et y obtient en 1976 le diplôme de « Mechanical System Engineering Beng. Il s’inscrit ensuite à l’Université du Maryland aux Etats-Unis d’Amérique et y obtient un MBA en 1984. A Belfast en Irland du Nord, il obtient le diplôme de Textile Engineering and Production management au JAMES MAKIE& SONS LTD, en 1976 soit une formation de 6 mois.

Toujours dans l’optique de se former et d’enrichir son expérience, Fabien Assigana atterrit à Montréal au Canada et s’inscrit à la Montréal Flying School, où il obtient en 1982 son Diplôme de Pilote Commercial. Véritable entrepreneur,à travers la structure FABIEN M.ASSIGANA & ASSOCIATES, qui, depuis 2012, a pour activité le High-tech International Consulting firm, la réalisation des études de faisabilité, exécution des projets, et recherche de financement. Parmi ses clients figurent des sociétés américaines et la Tiger consulting Ltd, LLC. Il est aussi connu dans le domaine de l’exploitation forestière, puisqu’il est depuis 2005 le Directeur Général, Gérant unique statutaire à Yaoundé de la THR Sarl (Exploitation forestière et scierie) et Directeur Général de 2003 à 2005 de SITI Sarl qui a pour activité l’exploitation forestière, transformation du bois. Il est Directeur de Production de 1997 à 2003 de TTS Sarl à Eseka et consultant en 1996 à EGTF CORON à Yaoundé. Fabien Assigana a également travaillé à la Banque Mondiale où il était en charge de l’Etude des projets à Washington DC de 1990 à 1995.Et au Fonds Monétaire International(FMI) de 1988 à 1990, Il a encadré des jeunes managers des pays du tiers monde.

Par ailleurs à la PANAMERICAN AIRWAYS(PANAM) à New York aux Etats Unis il a officié comme Pilote de l’air de 1982 à 1986. Avant cela il a travaillé à Grenoble en France à la Société DUFIEUX S.A de 1977 à 1980 comme Chef de département machines spéciales, puis à Montréal au Canada de 1980 à 1982 à la société TRIPAR où il est en charge de la conception des presses mécaniques, et dessin industriel. C’est donc cet homme pétri d’expérience, de savoir et de savoir-faire qui a décidé de se mettre au service de son pays. Franc, rigoureux dans le travail et d’une humilité légendaire, Fabien Assigana est une personnalité politique digne d’estime, de respect et de considération qui reçoit sans cesse à sa résidence à Yaoundé. Il ne demande qu’à mettre tout son savoir, son expertise et son expérience au service de son pays.

Ericien Pascal Nguiamba

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *