\"camtelPour réaliser cet ambitieux projet, la Cameroon Télécommunications(Camtel) va bénéficier de l’expertise chinoise. D’où la signature d’une convention le 14 octobre 2015 à Yaoundé entre le Directeur Général de Camtel, David Nkoto Emane(photo à gauche) et le Président Directeur Général de China Unicom, Yimin Lu qui se fait accompagner dans ce projet par Telephonica, troisième plus grand fournisseur de services mobiles au monde.

Le Cameroun et le Brésil seront bientôt reliés par un câble sous marin à fibre optique. Il s’agit d’un câble de près de 6 milles km de fibre optique dans l’océan atlantique qui va en réalité relier l’Afrique centrale à l’Amérique Latine au regard de la position stratégique du Cameroun (porte d’entrée et de sortie des communications en Afrique centrale). Cet ambitieux projet porté par la Cameroon télécommunications (Camtel) est évalué à 280 milliards de FCFA. Pour le réaliser, Camtel s’est entouré des partenaires stratégiques forts à savoir China Unicom, quatrième plus grand fournisseur de services mobiles au monde en nombre d\’abonnés, avec des succursales situées dans 31 provinces intérieures (régions autonomes et municipalités), dans un certain nombre de pays et les régions d\’outre-mer. Et un effectif d’environ 463 000 personnes. Ses sièges sociaux se situent à Hong Kong et à Pékin, en Chine. Il faut ajouter que China Unicom a un réseau de communication mobile couvrant toutes les zones urbaines et rurales de la Chine. Equipé de technologies très matures et de soutien des applications étendues, son réseau sans fil GSM / GPRS est soutenu par 220 000 stations de base et près de 970 000 fréquences porteuses, représentant une capacité totale sans fil de 200 millions d\’abonnés. Avec plus de 540 centres de commutation mobile et une capacité de commutation totale de 210 millions d\’abonnés, le réseau offre une protection robuste pour l\’itinérance automatique d\’abonnés mobiles à travers le pays. Tout en fournissant GPRS aux abonnés, le réseau fournit également aux clients sans fil, la 3G à grande vitesse. Autre partenaire fort de Camtel, c’est Telephonica, troisième plus grand fournisseur de services mobiles au monde, présent dans plus de 21 pays avec plus de 341 millions d’abonnés à travers le monde. Telephonica a une forte présence notamment en Espagne en Europe et l’Amérique Latine.

En signant des conventions de partenariat hier 14 octobre 2015 à Yaoundé avec ces deux géants mondiaux des télécommunications, le Directeur Général de Camtel, David Nkoto Emane vient à nouveau de répondre aux préoccupations du gouvernement qui a besoin d’avantage des partenaires stratégiques forts pour l’émergence du Cameroun en matière des télécommunications. China Unicom a décidé de participer à la lever des fonds en guise d’appui sur le plan financier. Et s’est fait accompagné dans ce projet de Telephonica qui travaille en Amérique latine. Aujourd’hui, il reste uniquement à la Cameroon télécommunications de trouver 1 milliard et demi de FCFA pour la matérialisation de ce projet, fruit de la coopération fructueuse entre le Cameroun et la chine.

David Nkoto Emane œuvre donc sans relâche pour faire de Camtel « un opérateur historique fort ». Et aujourd’hui avec le partenariat qu’il vient de signer avec China Unicom et la collaboration avec Telephonica, le Directeur Général de Camtel est sur la bonne voie. Celle du développement des infrastructures des télécommunications au Cameroun. «  Nous pensons que notre Camtel que nous aimons tous a maintenant des arguments valables pour faire face à la concurrence qui est devenue très rude » a-t-il déclaré à la presse. A partir de la côte camerounaise de Kribi, l’Afrique sera donc bientôt reliée directement à l’Amérique Latine par un câble d’une capacité hautement importante. Non seulement les capacités d’accès à l’international se verront ainsi augmentées, mais les chemins seront diversifiés assurant de ce fait une plus grande fluidité et une sécurité dans les communications électroniques à l’international. Le Cameroun entend servir de grand Hub des Télécommunications aux autres pays de la sous-région tels que le Tchad, la RCA, la Guinée Equatoriale, le Nigéria et pourquoi pas aux autres pays de l’Europe et de l’Asie. Le Directeur Général de Camtel y tient fermement.

Ericien Pascal Nguiamba.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *