Il a été dévoilé au cours de la 19è session ordinaire de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés(CNDHL) le 4 décembre 2015 à Yaoundé.

\"CNDHL

Cette session a été organisé à la suite de la tenue au Cameroun de la 10è Conférence biennale du Réseau des Institutions Nationales Africaines des Droits de l’Homme(RINADH) du 21 au 23 octobre 2015 sous le haut patronage du Premier Ministre du Cameroun, Philémon Yang. Le budget de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés pour l’année 2016 s’élève donc à 1 milliard 256 millions de FCFA soit 500 millions de FCFA pour l’Investissement public et 756 millions pour le Fonctionnement. Selon le Président de la Commission Dr. Chemuta Divine Banda, « Si le budget d’investissement n’a pas connu de hausse, tel n’est pas le cas du budget de fonctionnement qui a augmenté de 36 millions de FCFA. Cette légère hausse fait suite au plaidoyer mené par la Commission en vue de l’augmentation de sa dotation budgétaire ». Mais le Président de la CNDHL indique que « Notre budget demeure toujours largement insuffisant car notre institution n’a pas encore été dotée d’un budget de démarrage. Aussi la CNDHL s’engage à  poursuivre son plaidoyer engagé auprès du gouvernement de la République pour inverser cette tendance ». Cette session s’est aussi appesantie entre autres sur le projet de plan d’action 2016, notamment la continuité des actions de promotion et de protection des droits de l’homme, et la construction de l’immeuble siège de la Commission à Yaoundé. Afin de donner un cadre de travail fiable aux membres et au personnel de la Commission qui « depuis plusieurs années sont mal logés » indique le Dr. Chemuta Divine Banda qui estime que les travaux de construction de ce nouveau siège devraient s’achever d’ici deux ans. L’Etat a déjà octroyé à titre gratuit à la Commission, une dépendance de son domaine privé de 2500 m2. Le Dr. Chemuta Divine Banda explique que « Les travaux de démolition des bâtisses présentes sur la contenance superficielle de 2010 m2 sont en cours, en l’attente de la réaction du gouvernement sur l’agrandissement souhaité dudit site ».

Ericien Pascal Nguiamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *