\"Diffo

Cette marche Organisée par le Réseau de soutien au leadership et à la participation politique des femmes (More Women in Politics) interviendra après la conférence mondiale sur le thème : « Leadership, entreprenariat féminin et participation politique des femmes » qui se tiendra du 24 au 26 février 2016 au Palais des Congrès de Yaoundé sous le Très haut patronage du Président de la République du Cameroun, Paul Biya.

Le Réseau More Women in Politics (MWP) organisera le 27 février 2016 une marche internationale de soutien de la société civile aux forces armées engagées au front contre le terrorisme dans tous les pays victimes de ces atrocités humaines, ainsi qu’aux victimes militaires et civiles dont la majorité se compte malheureusement parmi les femmes et les enfants. Puisqu’elles sont aussi de plus en plus utilisées comme des Instruments de Destruction Massive, il sera question de les sensibiliser, appeler à leur conscience et à la souvenance de ce qu’elles sont porteuses de vie et non de mort. Cette conference interviendra au lendemain de la conférence mondiale sur le thème : « Leadership, entreprenariat féminin et participation politique des femmes » organisée par le Réseau de soutien au leadership et à la participation politique des femmes (More Women in Politics) et le GICAM dans le cadre de la Commission Entreprenariat Féminin de cette institution. Cette conférence mondiale qui se tiendra du 24 au 26 février 2016 au Palais des Congrès de Yaoundé est placée sous le Très haut patronage du Président de la République du Cameroun, Paul Biya.

Selon le Pr. Justine Diffo, Présidente du Réseau More Women in Politics, cette conférence est un « cadre international de concertation dans lequel les experts venant d’une vingtaine de pays des espaces francophones et Commonwealth, vont d’entrée de jeu, identifier les moyens de consolider les acquis de la promotion des femmes aux postes de décisions dans le monde, et toucher du doigt les défis de la participation politique des femmes dans le monde en général, en Afrique en particulier, au regard des échéances électorales qui frappent à nos portes dans une dizaine de pays africains. Autrement dit, comment consolider les acquis et affronter les nouveaux défis de l’égalité de genre ». Au cours de la conférence de presse organisée à Yaoundé le 27 janvier 2016, le Pr. Justine Diffo a indiqué que « Les experts et les Avocats du Genre, vont doter les acteurs institutionnels, les opérateurs économiques et les membres de la société civile des éléments de langage pour une stratégie de plaidoyer structurée, intelligible, cohérente, harmonisée et soutenue susceptible de faire évoluer les idées reçues ainsi que toutes les aperceptions négatives dévalorisantes qui retiennent captives les femmes et inhibent l’expression de leur engagement citoyen dans la sphère publique. Car c’est bien de cela qu’il s’agit ».

Bon à savoir cette activité bénéficie de l’appui technique et financier de l’Organisation Internationale de la Francophonie, d’ONU Femmes et de l’Ambassade de France au Cameroun, sous l’accompagnement institutionnel du Conseil Electoral d’Elections Cameroon, du Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille et du Ministère des Relations Extérieures de la République du Cameroun.

Ericien Pascal Nguiamba.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *