\"Angelique

Femme politique au parcours impressionnant, Chevalier de l’Ordre National de la valeur, Médaille d’Honneur du Travail  en OR, VERMEIL, et ARGENT , déjà 29 ans de service au Port Autonome Douala, Adjoint au Maire de la Commune de Douala 1er  et Présidente de l’Association « Dirigeantes Internationales » (pour la Délégation du Cameroun) dont le siège est à Paris, Angélique Béatrice Nlend épouse Touenguéné, est également bien connue dans les milieux sportifs. Son dynamisme l’amène aujourd’hui à contribuer à l’émergence du Cameroun. Portrait de cette femme de pouvoir qui se caractérise par son esprit de rigueur, de créativité, son sens élevé du patriotisme et son obsession de servir davantage son pays.

« En vue de l’exécution de ses grands projets, l’État du Cameroun a émis un emprunt obligataire en 2010 : À titre personnel j’ai souscris à cet emprunt en prenant quelques obligations au débit de mon compte inscrit dans les livres de la Bicec, Bonandjo Douala », lance l’Adjoint au Maire de Douala 1er au reporter de yaoundeinfo.com .C’est une manière pour Angélique Béatrice Nlend épouse Touenguéné de contribuer à l’émergence de son pays. Déjà en 2003, en tant que Présidente du Rotary Club Douala Estuaire, elle a initié en partenariat avec l’Association des Femmes Francophones, l’alphabétisation à Bonapriso et Essengué en français de 200 adultes, qui aujourd’hui sont indépendants et peuvent lire et écrire aisément. C’est également dans ce même esprit qu’elle a assuré l’encadrement des jeunes filles-mères et des femmes démunies de l’Arrondissement de Douala 1er, avec en prime le Soutien aux handicapés avec notamment l’achat d’appareil pour handicapé moteur.

Soucieuse de contribuer elle aussi au rayonnement de la famille camerounaise, l’Adjoint au Maire de Douala 1er a célébré près de 1000 mariages à la Mairie de Douala 1er de 2007 à ce jour. « Ayant 33 ans de mariage, j’ai pu mettre à profit mon expérience, en prodiguant des conseils aux mariés, de jeunes Camerounais et aussi de moins jeunes. Je suis aussi régulièrement sollicitée par ces familles à travers mes préceptes qui les accompagnent dans leur vie conjugale et qui participent à l’épanouissement » dit-elle.

En parcourant son volumineux CV, l’on est assez édifié sur ses activités politiques. On y apprend que c’est en 1992 qu’elle adhère au sein du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC, au pouvoir).Elle va ainsi faire ses armes en Sanaga Maritime, dans la Région du Littoral où elle passe plus d’une quinzaine d’années à sillonner les campagnes de ce département lors des différentes échéances électorales sous la bannière du RDPC. Angélique Touenguéné-Nlend devient Conseillère municipale de 2002 à 2007 à la Commune de Massock-Songloulou, dans le pays Bambimbi d’où est originaire son père, puis en 2007, elle décide de poursuivre son parcours politique dans la ville de Douala, où est originaire sa mère. Elle va briguer le mandat de Conseillère municipale à la Commune d’Arrondissement de Douala 1er, et depuis 2007, elle est Adjointe au Maire de Douala 1er, et Déléguée aux organes Spécialisés (Relations avec les organes des jeunes et des femmes) à la Section RDPC Wouri 1.

En 2012 elle est  Membre de la Commission Départementale d’Encadrement et d’Appui Wouri 1 et Vice-président de la Commission Communale d’Encadrement et d’Appui Douala 1erpour la participation du RDPC à l’Opération de refonte des listes électorales. En 2013, elle est Électrice aux 1ères Élections Sénatoriales du Cameroun. « J’ai décidé de militer au sein du RDPC car c’est un parti rassembleur, qui fédère toutes les sensibilités sociales, parti qui n’est aucunement fondé autour des questions tribales ou régionales » explique cette grande dame dont on dit très forte en matière de mobilisation politique notamment des populations à la base.

Une Riche Expérience Professionnelle.

L’Adjoint au Maire de Douala 1er a une bonne maitrise de l’administration : Depuis son recrutement au Port Autonome de Douala le 19 août 1986, elle a démontré son savoir et son savoir-faire. Ce qui lui a valu une évolution impressionnante au sein de cette société d’Etat. De Cadre Administratif au Département des Relations Extérieures – Office National des Ports – Service Documentation et Archives, à son arrivée dans cette entreprise, elle va occuper d’autres postes importants : Chargée d’Études à la Division Organisation et Système D’Information à l’Office National des Ports du Cameroun, où elle sera aussi Chef de Service de la Formation ; Chargée d’Études à la Direction de l’Administration Générale, puis Directeur Adjoint des Ressources Humaines au Port Autonome Douala (PAD) ; Directeur des Ressources Humaines, Directeur des Affaires Générales et aujourd’hui Angélique Béatrice Nlend occupe le poste de Chargée d’Études à la Direction Générale du Port Autonome Douala.

Mais cette femme qui se définit elle-même comme « une femme à tiroirs » et dont le dynamisme ne souffre d’aucune contestation, s’investit aussi dans les activités sociales et sportives : Membre du ROTARY INTERNATIONAL et Première Femme Présidente du ROTARY CLUB DOUALA ESTUAIRE, Membre Actif de l’Association MBATH (YAMBASSA, MBAM, Village de l’Époux) ; Personne Ressource du Foyer BONANJANGA BONATEKI-DEIDO (Famille maternelle), Membre depuis 2005,de la Chaîne des Rôtisseurs Douala, elle a également été de 2006 à 2011 Président du Conseil d’Administration d’un groupe d’écoles pour les Activités Professionnelles Maritimes et Para Maritimes à Douala : GEPMARE, Administrateur. Membre de l’Association des Femmes Francophones (A.F.F.) Délégation du Littoral, par ailleurs, depuis 1992 Membre Actif du Likomba Golf Club (TIKO) et Depuis 1999 Présidente du Comité des Sports et Loisirs du Port Autonome de Douala avec plusieurs participations aux championnats Africains de Volley-ball notamment en Mai 2001 en Tunisie, et Décembre 2004. Et de 2004 à 2008 elle a été 2èmeVice-présidente National de la Fédération Camerounaise de Tennis (FECATENNIS) et Médaillée de Bronze pour le Cameroun avec l’équipe de PORT VOLLEY-BALL CLUB.

Née le 16 octobre 1957 à Akonolinga, dans la région du centre, Angélique Béatrice Nlend fait ses études primaires ainsi que le 1er cycle au Lycée Leclerc de Yaoundé, puis s’envole pour l’Europe notamment en France en 1976 pour y continuer son cycle secondaire et universitaire en partie, mais également en Suisse à Bern où ses parents étaient installés(Son père exerçant comme fonctionnaire international dans un des organismes des Nations Unies, l’Union Postale Universelle). Aujourd’hui cette femme dotée d’une solide formation scolaire et universitaire est un véritable « cerveau » pour le Cameroun :

Titulaire d’un Baccalauréat série A4 obtenu à l’École Internationale de la Chassotte Fribourg en SUISSE, elle va décrocher son D.E.U.G. en Lettres Modernes à l’Université de Mont-Saint Aignan de ROUEN en France. C’est également dans cette université que Angélique Béatrice Nlend épouse Touenguéné obtiendra sa Licence en Lettres Modernes, sa Maîtrise en Lettres Modernes et son Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) Lettres Modernes.

De son union avec Victor-Emmanuel Touenguéné, Commandant de la Marine Marchande, qu’elle épouse en 1980, sont nés deux enfants : Loïc Pierre Emmanuel et Magali Joyce.

Ericien Pascal Nguiamba.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *