\"gaz\"

Le procès contre cette société s‘ouvre le 14 avril 2016 à partir de 7h30 au Tribunal de Première Instance de Yaoundé-centre administratif. Voici exactement pourquoi la Ligue Camerounaise des Consommateurs(LCC)  l’a trainée en justice.

La Société Camerounaise de Transformation Métallique (SCTM, SA) comme d’ailleurs d’autres sociétés concurrentes, commercialise le gaz domestique dans les bouteilles sctm sur le territoire camerounais. Mais  depuis plus d’un mois et demie, le gaz domestique de marque sctm a disparu du marché. Conséquence, les consommateurs parcourent en vain tous les points de vente du gaz sctm. Et à ce jour cette société n’a donné à sa clientèle aucune information sur cette pénurie, alors qu’elle a l’obligation légale d’informer les consommateurs sur cette pénurie qui leur cause déjà un préjudice incommensurable.

Faute de gaz et ne pouvant pas se procurer des bouteilles de gaz des autres sociétés,  plusieurs consommateurs se sont rués vers le bois de chauffe. Avec tout ce que cela comporte comme désagréments.

Le président de la Ligue Camerounaise des consommateurs Delor Magellan Kamseu Kamgaing estime que le silence des responsables de la société sctm sa qui frise un mépris des consommateurs, constitue « une violation de « l’obligation légale  d’informer » prescrite par la loi, notamment la loi-cadre n°2011/012 du 6 mai 2011 portant protection du consommateur au Cameroun ».

Face à cette situation, la Ligue Camerounaise des Consommateurs exige donc la condamnation de la société sctm au payement d’une somme symbolique de 2 millions de FCFA en réparation du préjudice ainsi causé aux consommateurs.

Affaire à suivre.

Ericien Pascal Nguiamba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *