\"Cedrick

Interview exclusive et révélations fracassantes du Président de la Diaspora camerounaise au Kenya.

 

Monsieur Penda, Vous êtes le président de la diaspora camerounaise au Kenya. Qu’est ce qui a motivé la création d’une association de camerounais au Kenya ?

Il faut dire tout d’abord que je réside au Kenya depuis 18 ans et j’ai eu l’opportunité d’être en contact permanant avec mes compatriotes camerounais pendant tout ce temps. Lorsque je suis arrivé à Nairobi, j’ai trouvé d’autres camerounais bien installés depuis des années avec des familles et des enfants. Mes affaires m’ont permis de voyager à travers l’Afrique de l’Est pour me rendre compte de ce que les camerounais étaient présents dans tous les pays voisins du Kenya. Cependant il n’était pas facile de trouver une association sérieuse regroupant l’ensemble des compatriotes et à travers laquelle des informations utiles pouvaient passer pour le bien de la communauté. C’est ainsi qu’avec l’apport des autres frères ressortissants du Cameroun, j’ai pris l’engagement de mettre sur pied un cadre général ou les petites associations et groupes de camerounais peuvent fédérer pour former une seule association. Le mouvant est en marche depuis lors, la sensibilisation est entamée pour recenser les compatriotes et former une diaspora camerounaise dynamique au Kenya.

Quels sont les objectifs de votre association ?

La diaspora camerounaise au Kenya ambitionne de prime abord une bonne identification des camerounais vivants au Kenya ainsi que dans les autres pays de l’Afrique de l’est. Puis nous voulons après cette identification créer des liens entre les camerounais pour consolider le sentiment patriotique, la solidarité et la fraternité pour créer une sorte d’environnement culturel camerounais dans le pays qui nous accueille. Nous voulons aussi nous entraider en permanence, car il y’en a au Kenya qui rencontrent souvent des difficultés pour s’intégrer. Il s’agira pour nous de créer une plateforme d’échanges pour faciliter le déploiement et l’intégration des camerounais. La diaspora camerounaise va aussi promouvoir la culture camerounaise au Kenya à travers les évènements culturels que nous envisageons et qui permettront à la culture camerounaise d’être présente sur la scène kenyane. Et notre première action dans ce sens c’est le spectacle de Ben Decca qui se prépare à l’occasion de la fête nationale du Cameroun, la fête du 20 mai. Pour fermer le chapelet des objectifs, je ne saurai oublier le plaidoyer pour un pont diplomatique entre Yaoundé et Nairobi. Notre cri est grand et fort pour une représentation diplomatique camerounaise au Kenya le plus tôt possible. Avec environ 600 camerounais identifiés au Kenya, et on ne sait combien reste à identifier, il est tout à fait normal que nous ayons un bureau diplomatique à Nairobi.

Qu’est ce qu’une représentation diplomatique camerounaise au Kenya peut apporter de nouveau ?

D’abord ça saute à l’œil que les camerounais de la diaspora seraient heureux d’avoir un lien administratif avec leurs pays d’origine. Cela renforcera le sentiment patriotique et d’appartenance au Cameroun. A travers cette ambassade ou consulat, nous pouvons suivre de près l’évolution de notre pays et même y participer directement. Nous pourrons également établir des documents administratifs sans avoir à nous déplacer au Cameroun. Actuellement beaucoup de camerounais se sont trouvés obligés de prendre de nouvelles nationalités pour vivre au Kenya et cela leur enlève naturellement la nationalité camerounaise selon la loi camerounaise. Ils deviendront de ce fait étrangers au Cameroun. Et c’est une perte pour notre pays. Bien plus le chef de l’Etat du Cameroun, dans le cadre de sa politique de grandes réalisations a ouvert le Cameroun aux investisseurs étrangers pour faire du Cameroun un pays émergeant à l’horizon 2035. Le Kenya est une opportunité pour le Cameroun. C’est un pays grand comme la France avec environ 30 millions d’habitants. C’est le grand carrefour de l’Afrique de l’Est. C’est l’une des plus grandes puissances économiques d’Afrique. Les grands investisseurs kenyans peuvent s’intéresser au Cameroun. Si la coopération bilatérale et diplomatique est établie. C’est le peuple camerounais qui en sera bénéficiaire. Le peuple kenyan a aussi besoin d’amis comme le Cameroun, grand pays de football qui a produit des grandes gloires du football africain comme  Roger Milla , Samuel Eto’o fils bien connus. Pour l’instant le Kenya possède des représentations diplomatiques dans 44 pays afin de couvrir ses relations bilatérales avec 100 pays et 7 organisations internationales dans le monde, le pays ne fait pas parti de ces pays Diplomatiquement liés au pays d’origine du président noir de la plus grande puissance au monde, les Etats Unis d’Amérique. Nous espérons que le Président de la République, va entendre les larmes de ses enfants au Kenya et que nous aurons notre ambassade très prochainement.

Nous sommes à quelques jours de la fête de l’unité, comment la communauté camerounaise du Kenya célébrera le 20 mai ?

Le 20 mai est un jour spécial pour les camerounais du Kenya. C’est un jour de fête et de réjouissance entre nous. Généralement à cette occasion, nous nous retrouvons autour d’un championnat de football qui se termine par un festin. Et chacune des nombreuses associations organise quelque chose de spécial pour ses membres. Cette année la mobilisation sera plus importante. Notre association organisera un grand spectacle pour partager avec nos amis Kenyans les valeurs culturelles camerounaises. L’artiste Ben Decca, qui est une grosse pointure de notre musique a été invité comme artiste principal et va certainement permettre au camerounais coupés depuis fort longtemps de leur pays, de Danser au rythme de notre Makossa national. D’autres activités seront organisées entre le 16 et le 20 mai, la fête nationale sera belle à Nairobi rassurez vous.

Entretien avec Jean Solaire Kuete
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *