\"Assiciation

Parmi les activités majeures inscrites au programme, un gala  de charité et la levée des fonds à l’hôtel Hilton de Yaoundé en présence des personnalités du monde du sport et du showbiz. Les détails.

C’est au cours d’une conférence de presse donnée hier 3 mai 2016 à Yaoundé que l’Association pour les Jeunes Filles-Mères du Cameroun(AJFMC) a dévoilé le programme d’activités qu’elle organise du 5 au 11 juin 2016 à Yaoundé. Selon sa présidente fondatrice, Léonie Chedjou, les activités commenceront le 5 juin, par une marche sportive à 6h.La journée du 6 juin sera marquée par des conférences/débats et causeries éducatives. Et le 7 juin l’Association organisera un séminaire de formation à l’intention des jeunes filles mais aussi des parents qui doivent jouer un rôle majeur en matière de communication avec leurs enfants et en terme d’éducation de la jeune fille, généralement exposée et vulnérable. Le 9 juin, en matinée, une conférence de presse sera organisée en présence des guests et artistes, qui assisteront aussi à la cérémonie de remise des dons dans l’après midi. Le 10 juin le Comité d’organisation prévoit une réunion technique en vue de préparer le match de football  qui opposera les footballeurs professionnels aux journalistes et la soirée de Gala. Et le 11 juin à 9h aura donc lieu ce match de football au complexe Beac à Yaoundé suivi à 20h de la soirée de Gala et Levée de Fonds à l’hôtel Hilton.

Parmi les invités annoncés, l’international camerounais Aurélien Chedjou, la chanteuse congolaise Barbara Kanam, le comédien ivoirien Gohou Michel et les artistes Moustik le charismatique, Prince Eyango, Dynastie le tigre, Mr Leo, Lab’l.

Bon à savoir c’est depuis 2013 que l’Association pour les Jeunes Filles-Mères du Cameroun mène un certains nombre d’actions visant à sensibiliser, éduquer et réinsérer cette couche de la société souvent laissée pour compte. L’Association s’est par exemple engagée dans la lutte contre les grossesses  précoces, à travers des campagnes de sensibilisation de la jeune fille et la réinsertion sociale de la jeune fille-mère, à savoir toutes ces filles qui attendent ou ont un enfant  voir des enfants alors qu’elles n’ont pas encore atteint la majorité. Cette semaine d’activité est donc une occasion pour faire à nouveau passer le message de la sensibilisation aux jeunes filles, aux parents et pourquoi pas aussi aux hommes.

Ericien Pascal Nguiamba.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *