\"\"

La soirée dédicace a eu lieu à la Fondation Solomon Tandeng Muna à Yaoundé. Voici de quoi parle le Roman de cette auteure camerounaise installée au Canada.

« Nous étions un 23 juillet », C’est « l’histoire de mon héroïne qui s’appelle Mahola, c’est une femme de 43 ans  qui apprend qu’elle a un cancer , elle se lance dans une exploration de sa vie, se  rappelle des évènements importants de sa vie, depuis qu’elle est née jusqu’à ses 43 ans ,  ses échecs , ses succès, les moments où elle a touché le fond et elle s’est relevée , elle décide de le raconter sous la forme d’une lettre  à un homme qui a beaucoup compté pour elle. Elle estime que c’est l’homme qu’elle a le plus aimé. Ce n’est pas forcement une histoire d’amour, mais une confession de quelqu’un qui sait qu’il est à l’article de la mort » explique Lova  Nyemb Bassong qui veut à travers ce roman faire passer le « message d’encouragement à pas baiser les bras ». Ce roman est aussi « un portrait multiculturel ou pluriculturel  de la vie, on a une dame qui est née au Cameroun, qui a vécu en France  au Sénégal qui vit  maintenant au canada… toutes ces cultures font sa personnalité ».

Lova est Teacher Assistant au département de français à l’université de McMaster à Hamilton, Ontario. Elle est présentée comme une femme aux talents multiples : Elle a été tour à tour monitrice de langue (français) dans plus de 16 écoles primaires en Colombie-Britannique, mentor radiophonique et animatrice à la radio francophone de victoria. Lova a entamé une thèse de doctorat, et prépare déjà son troisième ouvrage «  un instinct du destin ».

Ericien Pascal Nguiamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.