\"\"

Ces lauréats du Centre Régional Africain d’Administration du Travail sont originaires du Congo, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Tchad et du Cameroun. Zoom sur une institution de formation qui fait honneur au continent.

Le 2 août 2017, 88 nouveaux stagiaires arrivés en fin de formation ont reçu leur Diplôme au cours d’une cérémonie co-présidée par le ministre camerounais du Travail et de la Sécurité Sociale Grégoire Owona ainsi que son homologue, Jean Claude Kouassi Ministre ivoirien de l’Emploi et de la Protection Sociale, par ailleurs Président du Conseil d’Administration(PCA) du CRADAT dont le siège est basé à Yaoundé. Il faut noter que cette Institution dont l’existence juridique a été consacrée par la convention portant statut signée le 8 janvier 1975, compte actuellement 18 pays : Benin, Burkina-Faso, Burundi, RCA, Congo, RDC, Côte d’ivoire, Djibouti, Gabon, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad, Togo, Rwanda, et Cameroun.

Le CRADAT est un organisme intergouvernemental à vocation régionale de formation tant initiale que continue en  administration du travail. Avec pour tutelle, les ministères en charge du travail des pays membres.

Il a pour mission et activités la formation, le perfectionnement et recyclage, la coopération technique mutuelle, les études, recherche et publication dans le domaine de l’Administration du travail (colloque, séminaires, ateliers..), publication au Centre de documentation (Liaison sociales africaines, conditions générales de travail, hygiène et médecine du travail, normes internationales du travail, sécurité sociale, relations professionnelles) et l’Expertise et Conseils. Mamadou Baba Oumar, son Directeur œuvre sans relâche pour faire du Cradat une «institution de référence »  en Afrique.

Ericien Pascal Nguiamba.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.