\"\"

Il a été élu au cours de l’Assemblée Générale ordinaire dimanche 15 octobre 2017 à Monatélé, localité située près  de Yaoundé la capitale. Le journaliste Marie Robert Eloundou Andegue, lui, a été porté à la Vice-présidence de cette Association. Les projets du nouveau bureau exécutif.

C’est donc l’ancien gouverneur de la Région du Sud, Jules Marcelin Ndjaga  qui  préside depuis dimanche 15 octobre 2017 aux destinées de l’Association pour le Développement de l’Arrondissement de Monatélé une localité située  près de Yaoundé la capitale. Face à la presse Jules Marcelin Ndjaga a donné son sentiment : « C’est un privilège dont on doit se féliciter. Je suis fier et content. je suis également reconnaissant pour cette confiance placée en moi et je dis merci à tous les membres de l’ADEM qui ont pensé que je pouvais conduire l’Association et veiller à la réalisation de ses objectifs ». Le nouveau président a également sur le champ, dévoiler les chantiers prioritaires du nouveau bureau exécutif de l’ADEM : « Mon premier défi c’est que tous les fils et filles de l’arrondissement de Monatélé se sentent concernés par les problèmes de développement de notre arrondissement. Il faut  les rassembler, il faut que ceux qui hésitent encore nous rejoignent. C’est un travail important, il faut rassembler il faut unir, parce que forts nous serons si nous sommes unis. Si nous sommes un groupe fort nous pourrons réaliser de grandes choses. Nous pouvons aller au devant des défis qui nous interpellent  avec beaucoup plus d’assurance ». Pour le nouveau président de l’ADEM, «  il s’agit de créer une plateforme où on se concerte, où on réfléchit  où on trouve des solutions aux problèmes qui se posent à notre communauté ».

\"\"

Jules Marcelin Ndjaga compte donc inviter les élites à venir investir à Monatélé, et les amener à croire que le développement de Monatélé ne dépend que d’elles. Il s’agira aussi pour  l’ADEM, qui a été créée le 11 mai 2014, de faire des plaidoyers auprès des pouvoirs publics pour que certains projets d’envergure naturellement que ne pourra pas réaliser l’Association soient menés par l’Etat qui a le développement en main. « Nous allons être une force de propositions, et allons faire le plaidoyer pour que l’Etat envoie quelques projets ici, notamment les projets de routes, d’adduction d’eau  et dans le domaine de la santé et de l’éducation etc. » lance cette élite de Monatélé qui sera secondée par le journaliste Marie Robert Eloundou Andegue, porté à la Vice-présidence de l’ADEM. Le Président sortant, Alphonse Eloundou, devient le Conseiller spécial  du nouveau Président. Outre le bureau exécutif, l’ADEM a également désigné les membres du bureau d’honneur et ceux du Comité des Sages.

Il faut noter que les travaux de cette Assemblée Générale ordinaire de l’ADEM ont été présidés par le Sous-préfet de Monatélé  Sob Moté Adeline Claude Françoise, représentant du Préfet de la Lékié.

\"\"

Bien avant cette Assemblée Générale, il y\’a eu d’abord en matinée une messe d’action de grâce dite à la paroisse saint Tobie de Monatélé par l’abbé Eugene Tasse Etoundi suivie d’une campagne de dépistage gratuit et volontaire du VIH sida. Pour Jules Marcelin Ndjaga, « Monatélé en marche » est le nouveau slogan, la nouvelle dévise de l’ADEM, qui appelle tout le monde à l\’action et qui marque le point de départ d\’une nouvelle ère.

source Afriquepremiere.info

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.