\"\"

Réuni en Coordination Nationale les 8 et 9 décembre 2017 à Yaoundé, Dynamique Citoyenne, Réseau de Suivi Indépendant des politiques publiques et des stratégies de coopération, s\’est intéressé à la \”Crise Anglophone\”. Dynamique Citoyenne qui parle de crise politique et de crise de gouvernance vient de faire des propositions fortes de sortie de crise…

« L’escalade de la violence actuellement observée dans les régions anglophones est plus que préoccupante. La radicalisation des partisans de l’indépendance de l’Ex Cameroun occidental et les attaques contre les forces de défense marquent une tournure alarmante de la situation. La prise de parole du Président  de la République le 30 novembre 2017 annonce les couleurs d’une riposte militaire sans aborder la gestion politique de la crise, seule source de résolution durable des problèmes » a déclaré Jean Marc Bikoko de Dynamique Citoyenne(DC) au cours de la conférence de presse organisée au terme de la Coordination nationale au siège de la Centrale Syndicale du Secteur public(CSP) à Yaoundé.

L’analyse de la situation actuelle dans les régions anglophones du pays faite par ce Réseau de la Société Civile Camerounaise est inquiétante : « La crise s’enlise, l’économie  dans les zones anglophones est à l’arrêt, les écoles oscillent entre boycott et attaques criminelles, la liberté de circulation est limitée, l’absence de la mise en place jusqu’ici d’un cadre de dialogue inclusif renforce les doutes et use le climat de confiance nécessaire entre les autorités et les populations » font observer Jean Marc Bikoko et ses camarades de DC.

                                                                Position de Dynamique Citoyenne

Dynamique Citoyenne réitère son engagement pour un Cameroun solidaire et jaloux de sa diversité culturelle et condamne toutes les formes de violences d’où qu’elles viennent ; Dénonce le manque de volonté politique du gouvernement de trouver des solutions durables aux problèmes des camerounais en général et à la crise anglophone en particulier de manière concertée et durable. En outre,  Dynamique Citoyenne exige l’accélération  de la procédure judiciaire des personnes incarcérées dans le cadre de la crise anglophones à défaut de leur libération pure et simple ; Milite pour un dialogue national inclusif dont la finalité sera la résolution de la crise anglophone  de façon spécifique et plus globalement l’amélioration significative du système de gouvernance du Cameroun.

                                                        Proposition du schéma de dialogue national.

Le réseau Dynamique Citoyenne propose un dialogue national sous le thème « Crise politique et système de gouvernance au Cameroun ».

La première étape du schéma de ce dialogue c’est le débat, dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest, sur la crise anglophone, avec pour objectifs d’identifier les causes historiques et les évolutions actuelles du « problème anglophone » et définir les stratégies et mécanismes d’un meilleur vivre ensemble. La deuxième étape de ce schéma, c’est le Débat sur la gouvernance politique au Cameroun qui devra se tenir dans les régions de l’Extrême-nord, du Nord, de l’Adamaoua, de l’Ouest, de l’Est du Sud du Littoral et du Centre. Avec pour objectif d’analyser la gouvernance politique du Cameroun et proposer des améliorations. La troisième et dernière étape du Schéma de dialogue national que propose Dynamique Citoyenne, c’est l’organisation d’une  Assise nationale sur la crise politique et le système de gouvernance au Cameroun. Cette assise qui devra se tenir à Yaoundé, la capitale, aura pour objectif de « définir un système de gouvernance apte à mieux considérer et concilier les spécificités des communautés, la participation citoyenne et les exigences et objectifs  de développement économique et socioculturel ».

Ericien Pascal Nguiamba.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *