\"\"

La mission d’inspection de la Confédération Africaine de Football(CAF) conduite par Ismail  Wally, avant la descente sur le terrain dimanche 14 janvier 2018, a d’abord eu une séance de travail à huit clos avec les responsables des chantiers. En présence du Président du Comité de site, le gouverneur de la Région du Nord, Jean Abate Edi’i.

Deux temps forts ont marqué  cette mission d’inspection de la CAF à Garoua, dimanche 14 janvier 2018. Une séance de travail à huit clos consacrée à la Présentation des chantiers  aux envoyés spéciaux de la Confédération Africaine de Football puis la visite des chantiers. Parmi ces chantiers, il ya celui de construction de l’hôtel des sports de Garoua. Une infrastructure qui aura une allure futuriste avec 7 niveaux différents selon la maquette présentée aux responsables de la caf  qui ont pu constater que cet hôtel 4 étoiles est l’une des infrastructures majeures dont la réalisation a été confiée à la société américaine Prime Potomac. La particularité ici est que « 5 équipes pourront loger dans ce même hôtel, chaque équipe sera autonome sur son palier. Et le pallier a des chambres, des suites, une salle de réunion, un petit restaurant adapté rien qu’à cette équipe et une petite salle de jeu, une salle de détente. C’est en réalité 5 mini hôtels qu’on est entrain de construire ici de sorte que s’il ya des compétitions futures à Garoua, que la question de logement des équipes soit définitivement résolue » explique Ben Modo le Président Directeur Général(PDG)de la société Prime Potomac qui ajoute que cet hôtel aura une piscine olympique qui permettra au Cameroun d’organiser des compétitions olympiques en natation,  un terrain aux normes de la fédération internationale de volley , et de la fédération internationale de basket.

\"\"

Les travaux avancent sereinement et les inspecteurs de la CAF ont été rassurés que cet hôtel sera livré longtemps avant les délais, notamment au tour de août-septembre 2018. C’est également à cette date que s’achèveront les travaux de rénovation de l’Hôtel Bénoué, un autre projet que dirige Prime Potomac. Cet hôtel de 112 chambres va être métamorphosé. On y ajoutera même une nouvelle aille ce qui lui donnera un nouveau visage.

Concernant les chantiers de stades, celui de coton sport, tout comme les autres, aura des bureaux, des tribunes, un poste de police, un espace commercial avec 10 boutiques, des restaurants, un dispensaire. Ça permettra que ce stade vive même s\’il n’ya pas de match.  Ce stade couvert de 1000 places aura aussi un studio de télévision en plus des cabines de reportage, c’est-à-dire un espace presse et une sale de presse pour les équipes auront ainsi un cadre pour leur réunion et autres conférences de presse. Selon le contrat,  Prime Potomac doit livrer ce stade au plus tard le 30 septembre 2018. Mais le PDG Ben Modo se veut plus optimiste : « Nous livrerons les travaux longtemps avant septembre ».

\"\"

Autre grand projet, c’est la rénovation du stade municipal de Poumpoumré. Il est question de faire de ce stade « un espace multi sports où on aura aussi un terrain de basket, un terrain de volley , de hand et de Lawn tennis, au  milieu des bandes d’échauffements pour chevaux , et le terrain proprement dit avec éclairage nocturne » annonce le PDG de Prime Potomac qui explique qu’il y aura tout autour de ce stade de 2000 places assises, une piste hippique de 700 mètres pour les courses de chevaux. On y retrouvera  des cabines de reportages, studio télé, bref des caractéristique comme le stade de Coton Sport. Le travail de fondation, le plus difficile d\’ailleurs,  est assez avancé ici.

Il ya aussi le stade du cenajes qui suit les mêmes caractéristiques que les autres stades et le stade de la gendarmerie de Garoua qui est pratiquement en reconstruction. Ici le gros œuvre est presque terminé. Les travaux de dalle et de finition de ce stade de 1000 places pourront commencer dans les semaines à venir.

\"\"

Il faut noter que dans tous ces chantiers, on observe une haute intensité de main d’œuvre, et les ouvriers travaillent sans relâche en équipes de jour et équipes de nuit. Visiblement motivés à bloc, ils disent être très bien traités et travaillent en toute sécurité et sérénité. Les inspecteurs de la CAF ont même pu observer que les travaux sont plutôt beaucoup en avance. Une assurance supplémentaire sur la bonne préparation de cet évènement sportif continental que le Cameroun va organiser pour la seconde fois de son histoire en 2019, après l’édition de 1972. Au terme de la visite des chantiers, le Président Directeur Général de Prime Potomac pour sa part  a donné des assurances aux inspecteurs de la CAF, mais aussi aux autorités administratives locales : « Le Cameroun nous a donné jusqu’en septembre 2018, ce qui pour nous est le pire des cas, car nous aurons terminé bien longtemps avant.  Garoua sera prêt, il n’ya pas l’ombre d’un doute » rassure Ben Modo.

Ericien Pascal Nguiamba à Garoua

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *