\"\"

Depuis le début de l\’épidémie de choléra l\’Organisation Mondiale de la Santé(OMS) apporte un appui  au Ministère de la santé par la mise à disposition à la région du Nord de trois experts (un épidémiologiste, un chargé de la communication de risque et un gestionnaire de données). Ces experts apportent leur appui à la région pour venir à bout de l\’épidémie à travers des descentes de terrain en équipe conjointe avec les experts de la délégation régionale de la santé du Nord. Voici ce qui est fait sur le terrain…

Les descentes dans les districts en épidémie sont faites pour investiguer tous les cas enregistrés, sensibiliser les familles affectées et leur entourage sur l\’hygiène des mains, la potabilisation de l\’eau, l\’utilisation des latrines et la composition de la solution de réhydratation orale, engager les communautés dans la reconnaissance des signes de la maladie et les moyens de prévention et dans le renforcement des capacités du personnel de santé pour la prise en charge des cas.

\"\"

A ce jour, le bureau de la Représentation de l\’OMS au Cameroun a mis à la disposition de la région du Nord, un hors-bord (bateau) à destination du district de santé de Lagdo. Parlant de ce don du hors-bord (bateau), il faut noter que c’est sous financement de la Protection Civile et Aide Humanitaire de l’Union Européenne qui a mis les fonds auprès de l’OMS. Ont aussi été mis à la disposition de la Région du Nord, des kits de prise en charge de plus de 300 cas sévères de choléra, des outils et supports de communication (32000 prospectus, 40 boîtes à image et des affiches de sensibilisation) en grand nombre.

\"\"A cette liste il faut signaler que pour lutter contre le choléra en milieu scolaire, l\’OMS a fortement appuyé le lancement de la campagne « mon école sans choléra » dans les régions du Centre et du Nord par la mise à disposition de 600 affiches, 200 dépliants et 320000 prospectus pour la sensibilisation dans les écoles. A cette liste des seaux avec robinets ont été remis aux établissements scolaires de la ville de Garoua pour la potabilisation de l’eau.

Ericien Pascal Nguiamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *