\"\"

Le Festival International des Musiques Bantoues(FIMBA) se tiendra du 21 novembre au 1 er décembre 2018 à l\’esplanade du stade omnisports de Yaoundé. Zoom sur ce gros évènement continental qui offrira 220 spectacles aux festivaliers.

« Notre événement dure depuis 23 ans et est à sa 20éme édition cette année. A  l\’origine appelé Festi bikutsi  avec pour objectif la promotion du rythme bikutsi, ce festival a commencé, depuis 2003 son ouverture aux autres rythmes et à sa 20ème édition, le Festibikutsi a fait sa mue et devient FIMBA » explique Léontine Babeni Directeur exécutif de ce Festival qui se tiendra pour la toute première fois à l’esplanade du stade omnisport de Yaoundé.

110 artistes seront ainsi programmés  dans 2 espaces d\’accueil notamment le  podium central  avec 5 artistes programmés par jour pour un total de 50 minimum et le cabaret bantou qui accueillera minimum 6 artistes par jour pour un total de 66. Au total plus de 100 artistes et groupes de danses programmés pour les 11 jours du festival.

Quant aux visiteurs, environs 40.000 personnes sont attendues. Ce chiffre se justifie par le fait que le festival accueillait à chaque édition depuis 1995(à l\’époque 3 jours de festival) plus de 5 000 personnes, au club Eneo au quartier Essos. L\’esplanade du stade omnisports est donc plus accessible, ouvert et beaucoup plus grand. « Nous attendons près de 4000 personnes par jour donc près de 40 000 personnes pour les 11 jours à cet évènement ouvert à tous les rythmes musicaux bantous », ajoute Léontine Babeni.

En terme d’innovation et d’atouts, il faut noter qu’outre la délocalisation, le festival est passé de 3 jours à 11 jours donc deux week-ends. Ce qui laisse la possibilité d\’engranger plus de monde et de communiquer largement. Une quinzaine d’activités sont programmées.  220 spectacles au total à raison de 10 par jour pour les 2 podiums ; 2 concours  notamment le prix découverte, lady et gentleman Bantou (ambassadeurs culture bantou) ; lutte          (démonstration) ; du songoo (compétition), de l’art culinaire bantou ; un village numérique qui va regrouper les startuppers et Bloggers pour la promotion du commerce digital et l\’accompagnement des acteurs culturels. A cela s’ajoutent des expositions, conférence et atelier aux thématiques diverses. Les préparatifs vont bon train indique le Comité d’organisation et la fête s’annonce belle. Très belle même.

Ericien Pascal Nguiamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *