\"\"

Le Ministre délégué à la présidence de la République chargé de la défense(Mindef) est depuis quelques temps victime d’une campagne de sabotage, de diffamation,  de désinformation et de manipulation dont le but visé serait non seulement de ternir son image, mais également d’empêcher Joseph Beti Beti Assomo de poursuivre sereinement la mission que lui a confiée le Chef des Armées , le Président de la République Paul Biya.

Pourquoi et Qui veut tuer le Ministre Beti Assomo ? C’est la question que se posent actuellement plusieurs camerounais au regard des attaques lancées contre ce fidèle serviteur de l’Etat. Des francs tireurs, se croyant tapis dans l\’ombre, viennent de lancer une  nouvelle  attaque enflammée,  ruisselante de haine et de malveillance contre le Ministre Délégué à la Présidence chargé de la Défense(Mindef) sur sa prétendue mauvaise gestion  du Ministère de la Défense et de scandaleuses surfacturation. Une certaine presse à gage instrumentalisée mise à contribution pour le salir. Pourtant pour mieux parler de tout ce qui concerne les Armées ou le Ministère de la défense, il faut avoir des faits vérifiés et vérifiables. Ce que les saboteurs du Ministre Joseph Beti Assomo n’ont pas chercher à avoir, se contentant des ragots et autres folles rumeurs ventilées par des jaloux et ceux qui veulent ternir l’image de ce membre du gouvernement qui bénéficie de l’entière confiance du Chef de l’Etat, Chef des Forces Armées.

Il est donc important pour ceux là d’avoir une bonne maitrise des questions relatives à la passation des marchés spéciaux, avant de ventiler leur tissu de mensonges. Le Ministre BETI ASSOMO travaille et ne veut pas se laisser distraire. Il s’applique au quotidien à accomplir les missions que lui confie sa hiérarchie. Et jusqu’à présent, ses actions sont accueillies favorablement  par les personnels du Ministère de la défense, mais aussi de l’ensemble des camerounais. Joseph Beti Assomo mériterait donc d\’être laissé tranquille pour poursuivre sereinement sa délicate mission. Au demeurant la gestion du Ministère de la Défense est régie par des règles strictes avec lesquelles l\’on ne prend pas ses libertés. Les auteurs de la malsaine cabale lancée contre Beti Assomo devraient le savoir.

Cet Homme si proche de la Troupe pour ceux qui le connaissent, ainsi que son style de vie fait de détachement,  discrétion et sobriété,  ne se laissera donc pas divertir par cette cabale   nourrie et entretenue par ceux qui portent le deuil de leur liberté  de \ » manœuvre \ »  à laquelle, selon des sources, il aurait \ »imprudemment \ » touché.

Enfin, le Ministre Délégué à la Présidence chargé de la Défense n\’a rien à voir, à notre connaissance, avec ce que les prestidigitateurs de l\’ombre qualifient de guerre Bulu /Nanga car ne sachant de quoi il s\’agit. La modernisation de l’armée fait partie de ses priorités. La preuve, il vient d\’acheter des Ambulances Ultra modernes des V8. Selon des spécialistes, depuis que l\’armée existe, il ya jamais eu ce genre d\’ambulances au Cameroun.

Né le 17 août 1959 à Ayos dans le département du Nyong-et-Mfoumou (région du Centre), cet administrateur civil principal hors échelle, est nommé  ministre de la Défense le 2 octobre 2015. Ce mari et père exemplaire possède des distinctions nationales qui illustrent son mérite, son savoir-faire, sa compétence et surtout sa probité. Joseph Beti Assomo est à la fois, Chevalier du mérite Camerounais; Officier du mérite Camerounais; Chevalier de l\’ordre national de la valeur; Officier de l\’ordre national de la valeur; Commandeur de l\’ordre national de la valeur et Grand officier de l\’ordre national de la valeur.

Sa carrière professionnelle commence en 1983 dans la fonction publique. En effet de 1983 à 1990, il est chef du cabinet du gouverneur de la région du Sud à Ebolowa. De 1990 à 1998, il est consécutivement sous-préfet de l\’arrondissement de Ma\’an, sous-préfet de l\’arrondissement de Mbankomo et sous-préfet de l\’arrondissement de Yaoundé III. Entre 1998 et  2005, il est préfet du département du Dja-et-Lobo, de 2005 à 2010, il est préfet du département du Mfoundi. Il sera nommé plus tard  gouverneur de la région de l\’Extrême-Nord en 2010, poste qu’il occupera jusqu’en 2012 quand il est nommé gouverneur de la région du Littoral. Et lors du remaniement ministériel du 2 octobre 2015, le Président de la République le nomme ministre délégué à la Présidence chargé de  la Défense. Et depuis son arrivée à cette haute fonction, Joseph Beti Assomo travaille sans relâche pour mériter plus encore la confiance du Chef de l’Etat.

Ericien Pascal Nguiamba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *