\"\"

Les responsables des services centraux du Ministère de la santé (Minsanté) récemment nommés par décret du Chef de l\’État Paul Biya et par décret du Premier Ministre,Chef du gouvernement Dion Ngute ont été installés à leurs fonctions respectives le 24 mai 2019 à Yaoundé. Voici ce que le Ministre de la santé publique attend de ses nouveaux collaborateurs. Et c\’est urgent.

A la faveur du décret présidentiel n°2019/233 du 8 mai 2019 et du décret n°2019/1729/PM du 14 mai 2019, le Président de la République,puis le Premier Ministre ont procédé, respectivement à la nomination de l\’Inspecteur général des services médicaux et paramédicaux, et des Inspecteurs,  Conseillers Techniques et Directeur de l\’administration centrale. Ces nominations interviennent au moment où le Ministère de la santé publique fait face au défi de l\’amélioration constante de l\’état de santé des populations dans une conjoncture difficile et contraignante. \”Nous devons agir ensemble afin de trouver des solutions novatrices, efficaces et efficientes pour l\’amélioration de la qualité et l\’humanisation des soins et services de santé\” a déclaré le Secrétaire d\’Etat à la santé publique Alim Hayatou à ces nouveaux collaborateurs à qui il a demandé de mettre à contribution leur sens de responsabilité, leur dynamisme et leur compétence. \”Votre jeunesse, votre expérience et vos profils respectifs témoignent en votre faveur.Vous devez donc redoubler d\’ardeur au travail, en vous éloignant de mauvaises pratiques telles que l\’inertie, la rétention des documents et de l\’information, l\’insubordination, l\’incivisme,la corruption et j\’en passe\” a ajouté Alim Hayatou.

\"\"

Il a été demandé à tous ces nouveaux responsables le respect aux valeurs de l\’administration notamment la ponctualité, l\’assiduité, la célérité dans le traitement des dossiers, la gratuité du service public,le respect de la fortune publique, la primauté de l\’intérêt général, le bilinguisme, la laïcité, la quête permanente de la performance, mais surtout la collaboration franche et étroite, le travail d\’équipe et la synergie d\’actions. \”Les comportements déviants, contre-productifs ou contraires à l\’éthique et à la déontologie administrative seront rigoureusement sanctionnés\” a prévenu le Secrétaire d\’État à la santé publique.

Monsieur Zoa Nanga Yves Mathieu, le nouvel Inspecteur Général des Services médicaux et paramédicaux, le   Conseiller Technique N°1 Victor Mbome Njie ainsi que tous les autres responsables installés à leurs nouveaux postes savent donc désormais ce que leur hiérarchie attend d\’eux  pour  un ministère  de la santé encore plus dynamique et véritablement au service des populations. Tous ces nouveaux maçons seront donc jugés au pied du mur à la santé publique.

Ericien Pascal Nguiamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *