\"\"

La Business  Coalition for Good Governance(BCGG) s\’est donnée pour vision de faire régner un climat économique sans corruption au Cameroun. Un atelier de sensibilisation et de formation des responsables d\’entreprises en charge de l\’éthique et la conformité dans les entreprises membres de la  Coalition, s\’est tenu à cet effet à Yaoundé.

Cet atelier qui a eu lieu le 6 juin 2019 à l\’hôtel Hilton de Yaoundé, le troisième de la série selon le plan d\’action pour 2019, a regroupé les participants venus des sociétés publiques et privées. Avec l\’onction du gouvernement. Le Premier Ministre Chef du gouvernement Joseph Dion Ngute y était représenté. \”C\’est une rencontre importante parce que c\’est l\’occasion pour ces praticiens de renforcer leurs connaissances et d\’échanger les bonnes pratiques,de discussions entre participants\” a déclaré Perrial Nyodog le président de la BCGG, une  Coalition qui fait deja parler d\’elle positivement avec aujourd\’hui 140 membres inscrits sur 400 sociétés contactées, 95 entreprises actives, 1246 personnes déjà formées.

Par ailleurs, 30 sociétés ont déjà mis en place ou sont entrain de mettre en place leur code de bonne conduite. 25 Sociétés ont déjà bénéficié du programme de coaching de la  Coalition. Il est donc question de faire d\’avantage en matière de sensibilisation et de formation. Et l\’atelier de Yaoundé a réuni des professionnels du domaine de l\’éthique pour enrichir la pratique au Cameroun.   Le président de la BCGG a profité de cette belle occasion pour \”remercier  les entreprises qui s\’engagent et qui mettent tous les jours des programmes d\’éthique qui permettent de réduire toutes les pratiques qui tendent à propager la corruption dans notre pays…Dans le secteur privé nous voulons vraiment donner un coup d\’arrêt à la corruption\” a-t-il déclaré. La BCGG voudrait que soient éliminés tous les actes qui peuvent défavoriser la compétition et qui peuvent pousser à favoriser  tel ou tel sans respecter les normes qui ont été établies par l\’entreprise.Il ya aussi les lenteurs administratives, le mauvais traitement des dossiers ou leur étude par les actes de corruption, les cadeaux etc. La BCGG met donc aujourd\’hui tout en œuvre pour assainir le milieu des affaires et promouvoir la bonne gouvernance. Sa vision est d\’ailleurs d\’œuvrer sans relâche pour qu\’il y ait un  climat économique sans corruption au Cameroun.

\"\"

Avec des partenaires comme la Conac, Transparency International-Cameroun, le Gicam, Ecam, GFAC, CBF, NGP et AmCham, les Hauts Commissariats Britannique,du Canada, les Ambassades de France,des États Unis et d\’Italie, la BCGG devra atteindre ses objectifs. La Coalition a démarré l\’année 2019 avec une nouvelle équipe aux commandes. Avec Perrial Nyodog, Directeur Général de Tradex comme President, pour Vice-Président Chuks Ugha, Directeur Général de la Standard Chartered Banking et Matilde Malado comme nouvelle Coordinatrice du Comité Exécutif. A l\’horizon 2020, la BCGG veut former une masse critique de petites et moyennes entreprises qui diront \”Non à la corruption\”; Rompre la chaîne de corruption par la sensibilisation ; Engager effectivement et changer le comportement et les perceptions. \”Nous voulons apporter notre Pierre dans ce combat contre la corruption dans notre pays\” souligne le président de la BCGG.

Ericien Pascal Nguiamba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *