\"\"

C\’était au cours de la première session pour l\’année 2019 de la Commission Nationale pour la Protection de l\’enfance en Danger moral, Délinquante ou Abandonnée le 30 juillet 2019.Objectifs de cette session.

L\’objectif général de cette première session était de procéder à une évaluation des actions de lutte contre les phénomènes d\’abandon des enfants et d\’inadaptation sociale des jeunes au Cameroun. Au cours de cette session placée sous le thème \ »Lutte contre les phénomènes d\’abandon d\’enfants et d\’inadaptation sociale des jeunes : Une responsabilité partagée\ », il était également question de faire un état des lieux des stratégies et actions mises en œuvre aussi bien par les acteurs étatiques que ceux du secteur privé et de la société civile ; ressortir les grands enjeux de la prévention du phénomène d\’abandon d\’enfants ; déterminer les contours et la réalité de l\’inadaptation sociale des jeunes et identifier des stratégies appropriées novatrices d\’intervention, de collaboration et de coordination entre les divers acteurs. Les travaux étaient dirigés par le Ministre des affaires sociales Pauline Irène Nguene, Président de la Commission Nationale pour la Protection de l\’Enfance en Danger moral, Délinquante ou Abandonnée.

\"\"

Créée par décret présidentiel le 23 mars 1990, cette Commission est un organisme consultatif chargé d\’émettre des avis et de formuler des suggestions sur toute question se rapportant à la politique nationale de protection de l\’enfance ,de prévention et de traitement de l\’inadaptation sociale des jeunes. Des représentants de plusieurs administrations sont membres de cette Commission Nationale pour la protection de l\’enfance en Danger moral, Délinquante ou Abandonnée. Les résultats concrets de cette Commission sont donc vivement attendus.

Ericien Pascal Nguiamba

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *