\"\"

Les Professeurs  Jean Emmanuel Pondi, Dieudonné Bodoma et Mathias Eric Owona Nguini(photo), ont animé une importante conférence-débat le 11 septembre 2019 au Musée National sur le thème: \ »Enjeux, Défis et Perspectives de la dynamique de regroupement des artistes et hommes de culture en pôles d\’expression artistique et culturelle\ ». Dans le cadre de  la Rentrée Culturelle et artistique Nationale (Recan).C\’était  en présence du Secrétaire Général du Ministère des arts et de la culture Mouhtar Ousmane Mey. Des échanges riches qui ont édifié les artistes et le grand public.

Le lien commun de leurs exposés était la condition de l\’artiste qu\’il ont placée au cœur des échanges, surtout dans un contexte où la culture prend de plus en plus une place importante dans le développement économique des pays africains. Pour le professeur Dieudonné Bondoma le défi important est celui de \ »sortir l\’artiste de l\’isolement,de la précarité et de l\’individualisme dans lequel il fonctionne aujourd\’hui\ » d\’où la nécessité du regroupement en fédérations, un projet déjà engagé par le Ministère des arts et de la culture. Ces regroupements en fédérations dit-il, permettront aux artistes de \ »mieux négocier les contrats\ ». Pour lui, \ » la mise en commun des efforts, permet aussi aux artistes d\’avoir la force pour mieux négocier les contrats et parvenir à une sorte de grille de prix comme chez les architectes,les ingénieurs etc\ ». Le professeur Dieudonné Bondoma est formel :\ » Il faut une bonne organisation , il faut se mettre ensemble pour pouvoir tirer de plus grands profits\ ».

\"\"

Le Professeur Mathias Eric Owona Nguini, a, quant à lui, soutenu que les institutions publiques doivent se préoccuper de la culture.Il a insisté sur l\’harmonisation et la régulation de la politique culturelle nationale.\ »Cette optique d\’harmonisation et de régulation, vise pour l\’État, à mieux Coordonner l\’activité artistique et culturelle dans notre pays\ » a indiqué Mathias Éric Owona Nguini avant de souligner que \ »chaque fois qu\’un pays ou une communauté politique se soucie de la culture, celà a une signification….cette communauté prend conscience de la valeur, de la production,de la créativité artistique et culturelle et celà traduit une avancée dans son développement.Développement des arts et de la culture, mais aussi son développement en général\ ». Le Professeur Jean Emmanuel Pondi,  a,lui, choisi d\’exposer sur la question du \ »vivre-ensemble\ ». Il a indiqué comment sont construits les pôles artistiques et culturels aux fins de pérenniser le \ »vivre-ensemble\ ». Avec lui le public et les artistes ont été édifiés sur les produits spécifiques artistiques et culturels qui peuvent contribuer à faire du vivre-ensemble une \ »chose réelle\ ».

\"\"

Il faut dire que depuis l\’ouverture officielle de la Rentrée Culturelle et artistique Nationale(Recan) le 10 septembre 2019 au Musée National à Yaoundé, c\’était la première véritable grande articulation de cette Recan2019. L\’évènement qui se déroule sur l\’ensemble du territoire national s\’achève le 1er octobre 2019. Il est placé sous le très haut patronage du Président de la République, Paul Biya. Le Ministre des arts et de la culture Dr Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt veille au grain pour que tout se passe sans anicroche.

Ericien Pascal Nguiamba

ericienpascal@gmail.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *