\"\" Photo de famille des participants à l\’atelier de Yaoundé.

C’était le 3 décembre 2019 à Yaoundé au cours d’un atelier présidé par le Secrétaire d\’Etat à la santé publique, Alim Hayatou. En présence de la Représente Résidente du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA),Siti Batoul Oussein.
L\’un des piliers de réduction de la mortalité maternelle est l\’offre des Soins Obstétricaux Néonataux essentiels d’urgence. Les SONEU sont donc l’ensemble des soins essentiels offerts à la fête lors de sa grossesse et l\’accouchement et au nouveau-né.
Il était  également question au cours de cet atelier d’établir un consensus sur la stratégie de la réduction de la mortalité maternelle que représente le monitoring Soneu en se basant sur les orientations politiques nationales, la couverture sanitaire universelle et les objectifs de développement durable.
Le système de monitoring SONEU est un système national qui couvre l\’ensemble des 10 régions du pays. C’est un monitoring trimestriel qui devrait permettre d’évaluer de manière comparative la qualité des SONEU offerts dans les formations sanitaires et faire une analyse de performance. «Le Monitoring SONEU nous permettra de comparer les performance en Soneu de toutes les formations sanitaires du pays, mais aussi de faire une analyse causale des contre-performances et suggérer des plans pour l’amélioration» a déclaré Alim Hayatou. Avant d\’ajouter que «pour l\’efficacité du Monitoring SONEU, il est indispensable de mettre à jour la cartographie régionale des Fosa Soneu». La réduction de la mortalité maternelle élevée est et reste une préoccupation majeure de santé publique au Cameroun. «UNFPA en alignement au programme d’action de la conférence internationale pour la population et le développement (CIPD), s\’engage auprès du Cameroun à atteindre trois zéro d\’ici à 2030 : ZERO décès maternel évitable, ZERO besoin non satisfait en PF(planning familial), et ZÉRO violence basée sur le genre et pratique néfaste» a souligné la Représentante Résidente de l’unfpa au Cameroun Siti Batoul Oussein.
Ericien Pascal Nguiamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *