\"\" Les explications du Pr. Christian Seignobos, Commissaire de l\’exposition, à l\’ambassadeur de France et au Ministre des arts et de la culture.

Le vernissage de cette exposition a eu lieu vendredi 6 décembre 2019 au Musée National, en présence de l’Ambassadeur de France au Cameroun, Son Excellence Christophe Guilhou et du Ministre camerounais des arts et de la culture le Dr Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt. Présent également à ce vernissage, le Commissaire de l’exposition le Pr. Christian Seignobos.
Après le vernissage le 6 décembre, l’exposition elle, est ouverte au public depuis samedi 7 décembre 2019 au Musée National à Yaoundé. Cette exposition organisée par l’Agence Française de Développement(AFD) en partenariat avec le Ministère des Arts et de la culture du Cameroun, met en lumière, à travers les dessins du Géographe Christian Seignobos et les photographies du reporter Pascal Maître, un cas d’école d\’adaptation de populations diverses à une géographie complexe, en mouvement perpétuel, située aux confins de plusieurs zones agitées, à la frontière entre le Tchad, le Niger, le Nigeria et le Cameroun. L\’Agence Française de Développement a souhaité, par cette exposition, faire connaître les modes de vie et les pratiques des populations du Lac Tchad. L’AFD soutient ces populations par une action résolue en faveur du développement territorial local, de l’insertion socio-économique, de la sécurité alimentaire et de la gestion des ressources naturelles.
Cette exposition présente le quotidien des populations locales liées aux activités telles que le commerce, la pêche, l\’agriculture etc…ces illustrations permettent d’admirer une flore et une faune exceptionnelle dans un espace situé au cœur des crises, notamment environnementale et sécuritaire depuis quelques décennies. Pour le Ministre des arts et de la culture du Cameroun, le Dr. Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt, «Il est important que le grand public soit informé sur l\’existence de cet important patrimoine culturel matériel et immatériel qui reste très peu connu ». Le Ministre Bidoung Mkpatt affirme que «les objectifs de cette exposition sont en phase avec les préoccupations du Ministère des Arts et de la culture, qui travaille, depuis deux ans, sur un dossier d\’inscription du Lac Tchad sur la liste du Patrimoine Mondial ». Il s\’agit, poursuit-il, «d’une démarche qui met en exergue l’intérêt de ce cours d’eau et attire l’attention de la communauté internationale sur les menaces environnementales, les crises sécuritaires, les problèmes sociaux et grands défis en matière de développement. C’est pour cette raison que cette préoccupation est intégrée dans cette exposition ». Une exposition qui restera ouverte jusqu’au 20 février 2020 à Yaoundé.
Ericien Pascal Nguiamba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *