Des images incroyablement graves circulent sur les réseaux sociaux. Des familles entières exposées au coronavirus. Des étudiants aux abois. Les autorités interpellées.

Guibai Gatama, Journaliste et Directeur de Publication du Journal Régional « L’œil du Sahel » donne l’information sur le réseau social Facebook  ce vendredi 10 avril 2020.
« L’absence de courant électrique oblige les étudiants de L’EGEM locale à s’agglutiner sous la véranda d’une boulangerie afin de pouvoir réviser leurs leçons et faire leurs devoirs. La ville est dans le noir depuis plus d’une semaine » écrit-il.

 

Les autorités sont donc invitées à mettre tout en œuvre pour trouver une solution à cette situation dont les conséquences peuvent être dramatiques pour ces étudiants et leurs familles.

Berthe Alimame.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *