Du fait de la situation ambiante, Covid 19, confinement et autres mesures restrictives conséquentes, le Concours de Dissertation-GPAL ne s’est pas déroulé dans une salle, comme à l’accoutumée. 

Pour cette cinquième édition, les candidats ont traité le sujet à domicile, puis envoyé leurs copies par courriel à l’équipe des GPAL. ”La geste de Bréké” de Macaire Etty était à l’honneur. Cet ouvrage qui faisait l’objet de l’épreuve est un poème épique de l’auteur ivoirien. Il avait été primé aux GPAL 2017 dans la catégorie Belles-Lettres. L’élève Tankeu Kellian du lycée bilingue de Nyalla est l’unique gagnant de cette dernière édition.

Le sujet, inspiré de cet article, était ainsi libellé :

Que pensez-vous de cette réflexion sur La geste de Bréké de Macaire Etty, lauréat du Grand Prix des Belles-lettres à l’édition 2017 des Grands Prix des Associations Littéraires :

« Une belle leçon de paix et de vivre-ensemble qui nous arrive d’Afrique, de la Côte d’Ivoire notamment, et qui n’est pas de trop aujourd’hui où la mode semble être au plus gros bouton nucléaire, ou au missile le plus intelligent. »

Impressions hugoliennes sur La geste de Bréké de Macaire Etty (lebureaudelacritique.wordpress.com).

Correspondance : Palabre Intellectuelle

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *