Dans l’optique de contribuer à l’efficacité des mesures prises dans le cadre de la lutte contre la propagation du covid-19 au Cameroun, les personnes handicapées viennent de finaliser un projet global prenant en compte les personnes handicapées dans l’ensemble des 10 régions du pays. Ce projet a été présenté à la presse vendredi 24 avril 2020 à Yaoundé par le Directeur Général du Club des Jeunes Aveugles réhabilités du Cameroun(CJARC) Coco Bertin Mowa. Le coût du projet, les objectifs et résultats attendus, ont été dévoilés aux journalistes. Le gouvernement et les partenaires au développement déjà saisis. Lire la suite…

« Ce projet vise à limiter l’impact du Covid-19 auprès des personnes handicapées pendant et après la pandémie » a déclaré Coco Bertin face à la presse nationale au siège du CJARC à Yaoundé. Selon lui « le projet cible spécifiquement les personnes handicapées de toutes catégories. Les bénéficiaires directs sont : environ 3 millions de personnes handicapées et les bénéficiaires indirects sont les familles des personnes handicapées, le personnel sanitaire, les institutions en charge de l’encadrement des personnes handicapées” . Il a également dévoilé l’objectif global du projet à savoir « contribuer à la limitation de l’impact et des effets du Covid-19 sur les personnes handicapées et leurs familles ».

Il sera aussi question dans ce projet de renforcer les capacités d’action des personnes handicapées en terme de prévention et de gestion de la pandémie ; d’accompagner les personnes handicapées et leurs familles dans la gestion de la phase post-pandémie. A terme, indique le Directeur Général du CJARC, 5 millions de personnes handicapées, leurs familles et le grand public seront sensibilisés ; 5000 personnes handicapées bénéficieront des kits alimentaires et sanitaires ; 25 familles de personnes handicapées  affectées par le Covid-19 seront identifiées et accompagnées dans leurs activités économiques. Le projet qui va durer un an, est évalué à 211.085.000 FCFA. Il a déjà été soumis au gouvernement et aux partenaires au développement.

Ericien Pascal Nguiamba

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *