Cette grande opération de désinfection de la ville de Bafia menée le 29 avril 2020 intervient dans le cadre des mesures gouvernementales de lutte contre la propagation du Coronavirus au Cameroun.  Les populations de Bafia ont décidé de soutenir plus encore cette dame exceptionnelle dont les actions et initiatives de développement de cette municipalité ne souffrent d’aucune contestation.  Me Zintchem A Bodio Marthe Félicité est le Maire chouchou des populations de Bafia. L’opération de désinfection  de la ville qu’elle vient de mener est l’une des actions de son ambitieux programme de développement de sa municipalité. L’envoyé spécial de Yaoundeinfo.com l’a suivie.

« Bafia ville propre, Bafia ville saine » c’est le slogan que l’on pourrait trouver à l’action menée par le Maire de Bafia Me Zintchem A Bodio Marthe Félicité. Qui a décidé de mener une vaste opération de désinfection de cette ville, chef-lieu du département du Mbam-et-Inoubou, région du Centre Cameroun. Après la première phase qui a eu lieu le 9 avril, le Maire a conduit personnellement la deuxième phase le 29 avril 2020. Et pour donner le ton et montrer l’exemple, Elle est arrivée à l’hôtel de ville autour  de 6h36 minutes pour démarrer l’opération quelques minutes plus tard en compagnie d’une forte équipe munie des pulvérisateurs et des atomiseurs. Objectifs, désinfecter la ville et protéger les populations. Les équipes qu’elle conduisait, ont ainsi désinfecté les marchés, les gares routières avec un accent sur les hôpitaux et la prison centrale. Mais il faut noter qu’au passage des équipes de désinfection, ce sont les rues, les maisons, les domiciles qui étaient pratiquement désinfectées. Une initiative menée « sur instruction du Mindevel (Ministère de la décentralisation et du développement local) qui a requis tous les maires de continuer d’intensifier cette mesure de désinfection » confiera madame le Maire.

Madame le Maire sur le terrain. Prêcher par l’exemple.

Sensibilisées, les populations de Bafia ont massivement adhéré à cette opération et ont encouragé le Maire à poursuivre cette belle initiative dont l’objectif est de barrer la voie à la terrible pandémie du coronavirus qui décime les populations du monde entier.

« J’ai commencé à sensibiliser les populations depuis un mois, je faisais le porte à porte, je marchais à pied, avec mon équipe, et par la suite les populations ont commencé à s’habituer à la propreté » confie madame le Maire pour justifier la réussite de cette opération. Mais ce n’est pas tout. « je suis obligé de passer en ville deux fois par jour pour contrôler la propreté, et je pense qu’avec cette méthode-là, nous sommes parvenus aux résultats que vous avez aujourd’hui  » souligne le Maire qui a décidé de tordre le cou à l’insalubrité dans cette ville carrefour qui donne accès aux régions de l’Ouest, du littoral et surtout du Centre où se trouve  la capitale du pays, Yaoundé. Aujourd’hui, Bafia est devenue l’une des villes les plus propres du Cameroun grâce à cette belle collaboration entre le Maire et les populations qu’elle connait d’ailleurs mieux, bien avant son arrivée à la tête de la municipalité. « Je n’ai pas changé. Avant mon accession à la municipalité, les populations ont toujours été en phase avec moi, j’ai grandi avec ces populations, j’ai toujours été proche des populations.  J’ai toujours contribué avant d’être maire. J’ai électrifié la ville, les villages, j’ai toujours apporté des dons aux populations. J’ai scolarisé plein d’enfants, et trouvé des emplois…Les populations n’ont donc pas hésité à me rejoindre dans mon combat de développement de la ville de Bafia » a déclaré, fière, le Maire. Aujourd’hui, elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. «  Après la propreté, c’est le développement en lui-même. J’ai des projets de  société, des projets générateurs de revenus. On les met en phase avec l’Etat et le Feicom, qui devront nous accompagner et la commune aussi qui devra apporter un plus à ce que l’Etat lui donne » annonce le Maire de Bafia, une dame exceptionnelle qui a pour ambition de développer d’avantage la municipalité dont elle a la charge. Son premier atout, est cette belle synergie avec les populations de sa municipalité.

Ericien Pascal Nguiamba envoyé spécial à Bafia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *