En intégralité la Déclaration du haut représentant, M. Josep Borrell, au nom de l’Union européenne, à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le 3 mai 2020.

La journée mondiale de la liberté de la presse est l’occasion de rendre hommage au rôle essentiel que joue le journalisme dans la défense de la liberté d’expression, tant en ligne que hors ligne, au sein des sociétés démocratiques et dans la promotion de la transparence et de l’obligation de rendre des comptes.

La crise de la COVID-19 a très clairement fait apparaître l’importance du travail de la presse. En cette période d’incertitude, plus que jamais, l’accès à des informations fiables et vérifiées, qui soient libres de toute interférence ou ingérence indues, est crucial et contribue à renforcer la résilience de la société. Il est préoccupant de voir que, dans certains pays, la pandémie de COVID-19 sert de prétexte pour imposer des restrictions indues à la liberté de la presse.

Malgré les risques et les problèmes supplémentaires que la pandémie de COVID-19 fait naître, les journalistes et les travailleurs des médias du monde entier continuent d’exercer leur travail essentiel, parfois dans des conditions difficiles. Ils donnent la parole aux plus vulnérables, contribuant à faire entendre leur voix. Ils témoignent depuis des zones peu accessibles, notamment des zones de conflit. Ils fournissent des informations essentielles sur les conséquences souvent dévastatrices de la pandémie dans différentes régions du monde, et se font les rapporteurs d’histoires exemplaires de solidarité et de courage.

Les journalistes jouent un rôle fondamental dans la facilitation du débat sur la manière dont les sociétés peuvent mieux se préparer à des défis tels que ceux auxquels nous sommes confrontés et, en fin de compte, peuvent devenir plus sûres, plus prospères et plus durables. Les journalistes doivent pouvoir exercer leur métier librement. Aujourd’hui, plus que jamais peut-être, la liberté de la presse est une pierre angulaire des sociétés démocratiques, qui ne peuvent prospérer que si les citoyens ont accès à des informations fiables et peuvent faire des choix éclairés. Le journalisme contribue à détecter et à combattre la désinformation.

Dans de trop nombreux pays, les journalistes doivent composer avec une législation restrictive, parfois imputée à l’urgence de la COVID-19, qui limite la liberté d’expression et la liberté de la presse. Les coupures de l’internet et les fermetures de sites web se multiplient. Les reporters, et en particulier les femmes, sont soumis à des campagnes de dénigrement, à des pressions financières et à des attaques de la part des autorités publiques ou de médias partisans, qui les contraignent souvent à s’autocensurer. Trop nombreux sont ceux qui subissent harcèlement, arrestations arbitraires et détention. Trop nombreux sont ceux qui ont perdu la vie en faisant leur travail.

L’Union européenne s’efforce, en son sein comme à l’extérieur, de contrer les conséquences de la pandémie pour la santé, les droits de l’homme et la situation socio-économique, mais aussi pour les régies publicitaires. Tout en refusant la moindre concession sur la nécessité de défendre la liberté d’expression, l’UE concentre également sa réaction sur la lutte contre la désinformation concernant la COVID-19. Il s’agit entre autres de promouvoir les sources fiables, de rétrograder tout contenu faux ou trompeur et de retirer les contenus illicites. Ces actions ne peuvent porter leurs fruits que si elles s’appuient sur le travail consciencieux de journalistes déterminés et courageux, dont les efforts quotidiens participent à rendre les sociétés plus sûres, plus justes et plus démocratiques.

Aujourd’hui, l’UE réaffirme avec force son soutien continu au rôle clé que jouent des médias indépendants et fiables dans le monde entier. La liberté de la presse est un droit, non pas seulement pour les professionnels des médias, mais pour chacun d’entre nous.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *