Le Ministre de la Santé Publique du Cameroun Dr Manaouda MALACHIE a procédé le 13 août 2020 à Yaoundé, en présence de la Représentante Résidente de l’UNFPA, Madame Siti Batoul Oussein, au lancement de la stratégie de « Baby Box ». Cette stratégie consiste à mettre à disposition dans les formations sanitaires des paquets de matériels de première nécessité pour le nouveau-né et la mère après l’accouchement. Ce paquet comprend entre autres  le matériel d’habillement, d’hygiène corporelle, de lessive, de prévention à la Covid-19 et un thermomètre à mercure. Lire la suite.

Les Baby Box sont constitués de sac Ghana, Bodies croisés, Ensemble chérie, paire de chaussure pour bébé, bonnet, Serviette large, couches lavables, Change plastique, Huile de palmiste, Savon lessive, Savon de Marseille, Thermomètre à mercure, Serviettes hygiéniques, Pagne, Singlet pour homme, Masque lavables en tissus, Gel hydro alcoolique, Bassine de bain et un sceau avec couvercle.

La Représentante Résidente de l’UNFPA pendant son discours.

Le Baby Box ainsi constitué permet  de s’assurer que quels que soit le moment et les conditions dans lesquelles une femme enceinte arrive dans une formation sanitaire, qu’elle dispose gratuitement du minimum requis pour son entretien et celui de son bébé après l’accouchement. Ce dispositif sera mis en place dans 21 formations sanitaires des régions de l’Extrême-nord(430 baby box), du nord(357 baby box), de l’Adamaoua(131 baby box), de l’est(122 baby box), et du centre(220 baby box) avec l’appui technique du Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA) et le financement de la banque Islamique  de Développement(BID) dans le cadre du projet d’Appui à la Santé Maternelle, Néonatale et Infantile(PASMNI).

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa Stratégie sectorielle 2016-2027, le Ministère de la santé publique poursuit ses objectifs de réduction de la morbidité et de la mortalité infantile et maternelle. Dans cette perspective, malgré les perturbations enregistrées du fait de la pandémie de la vcovid-19.Cette crise sanitaire a créé quelques bouleversements sur la demande des services de santé de la reproduction par les femmes enceintes qui craignent d’être infectées  par le coronavirus. Il est estimé qu’environ 137.800 accouchements ne pourront pas se réaliser dans les formations sanitaires  à cause desdites perturbations. Mais la riposte intègre l’assurance de la continuité des services et la stratégie de Baby Box en cours de lancement contribue à donner les meilleures conditions d’accès aux services de maternités malgré la Cobvid-19.

Ericien Pascal Nguiamba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *