C’était le 30 octobre 2020 à Douala Bonabéri au cours de la Cérémonie de remise des appuis aux jeunes bénéficiaires du Plan Triennal Spécial-Jeunes (PTS-Jeunes), du Kit de réarmement moral civique et entrepreneurial(Reamorce) et du matériel roulant aux services déconcentrés du Minjec dans la région du Littoral. Cette cérémonie présidée par le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique(Minjec) MOUNA FUTSOU constituait la toute première étape, d’une longue série qui se poursuivra dans les neuf  autres Régions du Cameroun.

Le Minjec Mounouna FOUTSOU.

Il faut dire que cette cérémonie s’inscrit dans la logique de l’accélération et de la concrétisation de la promesse du Président Paul BIYA, à sa jeunesse. En février 2016, alors que le Cameroun célébrait le cinquantenaire de la Fête de la Jeunesse, le Président de la République, en guise de cadeau d’anniversaire, lui a offert le Plan Triennal Spécial-Jeunes avec pour ambition, de renforcer les stratégies Gouvernementales visant à juguler le chômage des jeunes et de dynamiser la croissance économique par l’appui à la création d’entreprises et d’emplois décents au profit des jeunes. A travers cette initiative en faveur de la jeunesse, il s’agit pour le Président de la République, de rester fidèle à son engagement constant de toujours placer cette franche de la société au centre de ses préoccupations. Déjà, un ensemble d’activités est mis en cohérence par le Comité de Suivi placé sous la coordination de Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement. C’est ainsi que depuis son lancement en janvier 2017, et à l’issue de plusieurs rencontres stratégiques, des milliers de projets de jeunes regroupés en trois cuvées dans les quatre domaines prioritaires dudit planque sont: l’agriculture, l’industrie / l’artisanat, l’économie numérique et l’innovation, ont été maturés et validés par le Comité sus-évoqué. A ce jour, plusieurs jeunes ont déjà bénéficié  de l’accompagnement nécessaire pour la mise en œuvre de leurs projets sur l’ensemble du territoire national  et sont aujourd’hui de plus en plus autonomes financièrement. Pour ce qui est spécifiquement de la Région du Littoral, depuis le lancement officiel du PTS-Jeunes, 117projets de jeunes installés en micro-activités, ont été financés à hauteur de 106.437.500FCFAet103 projets en juniors entreprises, à hauteur de 678.205.895FCFA. Dans le cadre de l’accélération de ce Plan présidentiel en 2020, un village pionnier pour l’installation de 104 jeunes est en cours de viabilisation dans l’Arrondissement de NGAMBE, précisément dans les villages BOTKO et BAKOMBE, pour un financement de 20.000.000 FCFA et une dizaine de clusters allant de la production à la transformation et la commercialisation, dont les financements seront déclenchés dès ce mois de novembre. Les jeunes du Littoral sont effectivement pris en compte dans les financements PTS-Jeunes, sans oublier la construction des Centres Multifonctionnels de Promotion des Jeunes (CMPJ) en cours à NJOMBE-PENJA, MOUANKO, DOUALA 2ièmeET MELONG, pour un montant de FCFA 95.000.000,pour l’édification de chacun desdits Centres .A titre de rappel, la construction des CMPJ constitue la 3èmecomposante du Plan Triennal Spécial Jeunes.

« Nous sommes conscients que beaucoup reste à faire pour les Jeunes de la capitale Economique. La réussite des chantiers d’insertion socioéconomique des jeunes engagés par le Gouvernement, nécessite une participation active de tous les acteurs de la société, y compris les jeunes eux-mêmes. Ainsi, Chers Jeunes, je vous invite à oser, à explorer les secteurs innovants et à orienter vos projets vers la valorisation du grand potentiel qu’offre la Région du Littoral à travers la mer, la mangrove, les bas-fonds, les énergies renouvelables, et même la forte densité de la population, qui est une opportunité à travers la restauration et les fournitures de services divers. Il faut donc, chers filles et fils du Littoral, savoir vous engager et saisir toute opportunité locale qui s’offre à vous ». C’est le conseil donné aux jeunes du Littoral par le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique. MOUNOUNA FOUTSOU s’est également adressé particulièrement aux jeunes bénéficiaires du jour : « Chers jeunes, j’ai suivi avec une attention singulière, votre parcours avant votre accompagnement effectif ce jour. Ce ne fut pas un long fleuve tranquille. Vous avez fait preuve d’endurance. Vous voilà désormais prêts à mettre en œuvre vos projets respectifs, qui je le sais, vous tiennent tant à cœur. Terminée la phase des doutes, du scepticisme et du découragement. Place désormais à la confiance en soi. Pendant la phase d’opérationnalisation de votre projet, ne reculez jamais devant rien. Faites usage de vos séances de REAMORCE (réarmement moral, civique et entrepreneurial) pour surmonter toutes les difficultés qui se poseraient à vous. Soyez des modèles pour vos pairs qui sont sur vos traces, pour votre environnement immédiat et pour le Cameroun, votre patrie. Mettez-vous au travail, car très bientôt, vous serez appelés à rembourser ces crédits qui vous sont accordés par l’Etat. Faites preuves de patriotisme économique pour que d’autres jeunes puissent aussi bénéficier du même accompagnement à partir du «Revolving Fund» que vont générer les remboursements attendus de vous ».

Ericien Pascal Nguiamba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *