Il a cédé sa place le 6 avril 2021 au Commissaire Jean Marie Bengono Bengono désormais aux commandes du Commissariat de Sécurité Publique de Mfou petite ville située dans le département de la Mefou et Afamba non loin de la capitale Yaoundé. Le Commissaire MOUEN MOUEN Vincent Pascal est un grand professionnel au bilan et parcours remarquables. Voici pourquoi les populations de la ville de Mfou n’oublieront jamais ce grand bosseur.

Le Commissaire MOUEN MOUEN Vincent Pascal était intérimaire à Mfou , Chef-lieu du département de la Mefou et Afamba, où il est arrivé en janvier 2020. Il y est arrivé dans un contexte marqué  par une Rupture totale de la confiance entre police et population avec notamment de Multiples abus des fonctionnaires sur la voie publique, des Fonctionnaires de police en divagation dans les débits de boissons, Circulation et consommation abondante de stupéfiant à ciel ouvert, Fonctionnaires de police peu engagés dans le service. Un contexte marqué également par la Tension exacerbée entre les différents responsables de l’unité pour des motifs peu éthiques et extra-professionnelles ; Infrastructure abritant le commissariat de sécurité publique de la ville de Mfou complètement abandonné et délaissé; Forte tension entre les responsables du commissariat de sécurité publique de la ville de Mfou et les autorités administratives et judiciaire; Rapport conflictuel entre les responsables du CSP de Mfou, et les éléments des autres forces de défense et de sécurité.

Au regard de ce tableau sombre, il était donc question pour lui en 15 mois seulement, de Rebâtir le partenariat police population dans la ville de Mfou; Relever l’image du commissariat de sécurité publique de la ville de Mfou; Restaurer la coopération avec les autres forces; Assainir les rapports avec les autorités administrative et judiciaire et Lutter contre la criminalité ambiante. Cette mission, le Commissaire de Police MOUEN MOUEN Vincent Pascal l’a accomplie pour le grand bonheur des populations de Mfou et la satisfaction de sa hiérarchie.

Un Professionnel au parcours remarquable.

Né le 18 Janvier 1975 à Douala, le Commissaire MOUEN MOUEN Vincent Pascal est sorti de l’Ecole Nationale Supérieure de Police de Yaoundé en 2018. Il a officié au Commissariat de sécurité publique du 2ème arrondissement de la ville de Yaoundé au poste de 1er Adjoint au Commissaire de 2015 à 2016. A la Délégation régionale de la Sûreté Nationale du Centre, il a occupé le poste d’Adjoint au chef service du contrôle et de l’inspection des unités de police de la région du centre de 2014 à 2015.Il a également occupé le poste de  2ème adjoint au commissaire de sécurité Publique du 7ème Arrondissement de la ville de Yaoundé de 2008 à 2014 et le poste de Superviseur de Brigade  au Commissariat de sécurité Publique du 7ème arrondissement de la ville de Yaoundé de 2005 à 2008. Au Commissariat spécial des Chemins de fers de N’Gaoundéré il a été Chef de bureau des enquêtes de 2004 à 2005. Titulaire d’un Certificat de formation en criminalistique à l’Académie de Police de VOLGOGRAD (Russie) en 2015, le Commissaire MOUEN MOUEN Vincent Pascal est titulaire d’un Doctorat en droit option droit de l’homme obtenu à l’université catholique de Lyon et l’université catholique d’Afrique centrale (cotutelle internationale). Il a aussi un diplôme de commissaire de police français obtenu à l’école nationale supérieure de police de Saint-Cyr au Mont D’or en France en 2017.

Il se distingue aussi par des activités académiques. Il est actif dans le secteur de l’enseignement notamment l’Intervention dans les séminaires en droits de l’homme et action Humanitaire à l’APDHAC (Association pour la Promotion des droits de l’Homme en Afrique Centrale) tel que la Biennale NORBERT KENNE 2010 ; Cours dans le programme des Certificats (Paix et sécurité internationales) à l’APDHAC ; Moniteur (Chargé des Travaux dirigés) à la Faculté des sciences sociales et de gestion à l’Université Catholique d’Afrique Centrale. Le Commissaire MOUEN MOUEN Vincent Pascal est aussi auteur de plusieurs publications : « L’humanisation des conditions de détention au Cameroun », in Humanité et Liberté, Tome 2, Presses de l’UCAC, 2010, sous la Direction du Pr. Jean-Didier BOUKONGOU ; « Le rôle des organisations internationales dans la lutte contre le terrorisme », in Ex-cathédra, Bulletin de l’Apdhac, n° 39, Juillet 2013 ; « La responsabilité de prévenir  à l’épreuve du multilatéralisme en Afrique centrale », L’observateur des Nations Unies, vol. n° 35,  Association Française pour les  Nations Unies, Presses Universitaires d’Aix-en-Marseille, 2015 ; « Commentaire des articles 38 et 39 de la Charte Africaine de la Démocratie des Elections et de la Gouvernance », in Commentaire de la CADEG article par article, du sous la Direction du Pr. Jean-Didier BOUKONGOU, en cours de publication.

Rédaction Yaoundeinfo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *