La célébration de la 31ème édition de la Journée de l’Enfant Africain constitue une opportunité majeure pour une meilleure connaissance de la situation des enfants en proie à des situations de violences, de maltraitances, d’abus et d’exploitation. Voici pourquoi Cameroun, à travers le ministère des affaires sociales, a décidé d’organiser la 31e édition sous le thème national ” Protéger chaque enfant contre la violence, l’exploitation, les négligences et les abus : une priorité pour le Gouvernement camerounais ».

C’est au cours de la cérémonie de lancement officiel des activités marquant la célébration de la 31e édition de la Journée de l’Enfant Africain (JEA) que présidait le Secrétaire général du ministère des affaires sociales Panje Beryl Itoe, le 1er juin 2021 au Cercle Municipal de Yaoundé(photo) que le Cameroun a dévoilé l’importance de cette célébration.
Ainsi, si des données statistiques sur l’ampleur de ces phénomènes restent encore difficiles à cerner, l’occasion permettra d’en faire mieux appréhender les différents contours, les effets et conséquences, et surtout d’envisager l’avenir avec plus d’optimisme, c’est-à-dire dénué de toutes formes de violences, d’exploitation, de négligence et d’abus sur les enfants.
L’objectif général visé par la célébration de cette 31ème édition de la Journée de l’Enfant
Africain est de procéder à une évaluation prospective des actions de lutte contre les violences, abus, négligences et exploitation des enfants au Cameroun. Concrètement, il sera question d’identifier et faire mieux connaitre les différentes formes de violences, abus, exploitation et négligences dont sont victimes les enfants ; Inventorier les stratégies, actions et activités mises en œuvre pour y faire face ; Déterminer les conséquences et répercussions des violences et abus à l’égard des enfants
sur la stabilité et l’équilibre de la société ; Identifier de nouvelles stratégies de prévention et de lutte contre ces fléaux au Cameroun ; Vulgariser les instruments juridiques en vigueur pour lutter contre les violences, abus, maltraitances et exploitation des enfants.
Plusieurs activités sont prévues à cet effet à savoir outre le lancement officiel des activités et du Mois Camerounais de l’Enfance ;l’Installation de l’équipe focale intersectorielle de protection de l’enfant ; la Tenue du Conseil de Direction du Centre et d’Observation (CAO) ; la Tenue de la 2ème Session, au titre de l’année 2021, de la Plateforme Nationale de Protection
Sociale de l’Enfant au Cameroun, y compris celui en situation d’urgence ; la tenue de la 22ème Session du Parlement des Enfants ; la Rencontre de Plaidoyer avec les parlementaires et différents acteurs sociaux ; et la Célébration de la 31ème édition de la JEA le 16 juin 2021. Pour cette célébration de la 31ème édition de la
Journée de l’Enfant Africain, le Cameroun entend, comme par le passé, s’appuyer sur la thématique retenue par l’Union Africaine, tout en tenant compte des préoccupations majeures qui entravent encore la pleine jouissance par ses enfants des droits qui leur sont reconnus. C’est à ce titre que l’appel
lancé par l’Union Africaine pour une
accélération de la mise en œuvre de
l’agenda 2040 va surtout trouver un écho
cette année à travers l’aspiration 7 ; d’où le choix d’un thème national, à savoir : «Protéger chaque enfant contre la violence, l’exploitation, les négligences et les abus : une priorité pour le Gouvernement camerounais».
Ericien Pascal Nguiamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *