Cette Petite Centrale Hydroélectrique  dont les travaux de construction se sont achevés en décembre 2021, soit 30 mois après la pose de la 1ère pierre  intervenue le 20 juin 2019,  a été inaugurée le 14 avril 2022 par le Ministre de l’eau et de l’énergie Gaston Eloundou Essomba.  Et fait désormais le bonheur des populations de l’Arrondissement de Tibati et de l’ensemble du Département du Djérem. Les détails.

La réalisation de ce projet a été rendue possible grâce à plusieurs acteurs parmi lesquels les partenaires techniques et financiers, notamment l’Union Européenne, le Fonds Français de l’Environnement Mondial, la BGFI Bank et IED Invest Cameroun qui, grâce à leurs accompagnements, ont permis que ce projet, très attendu des populations de Tibati et du Département du Djerem, soit réalisé à bonne fin, pour le grand bonheur et le soulagement, non seulement desdites populations mais davantage, de l’Etat du Cameroun. Cet ouvrage est le tout premier du programme de construction à l’échelon national de 50 petites centrales hydroélectriques. En effet, la petite centrale hydroélectrique de Mbakaou Carrière est la toute première de ce vaste programme mis en œuvre par le Gouvernement, dans le cadre d’un partenariat public-privé.

La mise en marche depuis le 22 décembre 2021, de la petite centrale hydroélectrique de Mbakaou de 1,49 MW de puissance ainsi que de ses ouvrages connexes, notamment un réseau électrique Moyenne Tension d’un linéaire de 40 km, permet déjà de desservir la ville de Tibati et les localités environnantes en énergie électrique. A ce jour, six nouvelles localités sont desservies, à savoir, Makendao, Liboum, Boningting, Naskoul et Gantang dans l’Arrondissement de Tibati ainsi que la localité de Combo dans l’Arrondissement de Ngaoundal.  Dans ces localités, 332 nouveaux ménages ont été connectés et  la qualité du service de l’électricité s’est nettement améliorée pour les 2.500 abonnés déjà existant dans la ville de Tibati et la localité de Mbakaou qui reçoivent désormais une énergie plus stable et en quantité suffisante.

« J’ai instruit la société ENEO de prendre toutes les dispositions nécessaires en vue de la réalisation de 1.500 nouveaux branchements d’ici la fin de l’année 2022 afin de permettre à tous les ménages de bénéficier de cette nouvelle source d’énergie. Elle devra également rénover, renforcer et moderniser le réseau de distribution actuel de Tibati pour assurer un fonctionnement sans faille de l’ouvrage de production. En tout état de cause, la mise en service de la Petite Centrale Hydroélectrique de Mbakaou Carrière induira une meilleure qualité du service de l’électricité, une réduction des coûts de production et des économies budgétaires, étant entendu que les localités concernées, notamment la ville de Tibati, étaient jusque-là alimentées par des centrales thermiques au diesel, dont la facture pèse lourdement sur le Trésor public. Sur le plan environnemental, la construction et la mise en service de cet ouvrage constitue l’une des actions prévues dans notre Contribution Déterminée au niveau National (CDN) pour la lutte contre les changements climatiques, dans laquelle le Cameroun s’est fixé comme objectif de réduire de 35% à l’horizon 2030, les émissions des gaz à effet de serre » a déclaré le Ministre de l’eau et de l’énergie Gaston Eloundou Essomba. En effet, sa mise en service a permis de mettre un terme à l’utilisation des centrales thermiques au diesel de Tibati et de Mbakaou, qui entraine des émissions de gaz carbonique (CO2) dont on sait à l’origine du réchauffement planétaire. Ainsi, sur la base des calculs d’experts, la Petite Centrale Hydroélectrique de Mbakaou Carrière permettra de réduire les émissions de gaz carbonique d’au moins 67 000 tonnes à l’horizon 2030 du fait de l’arrêt des centrales thermiques de Tibati et de Mbakaou. La réalisation de cette centrale et sa mise en service, déjà effectives, engrangeront sans nul doute, de nombreux effets bénéfiques induits, directs et indirects, aux plans économique, environnemental, technologique et social, ceci pour le grand bonheur et le bien-être des populations du Département du Djérem et de celles du Cameroun dans son ensemble. Entres autres effets bénéfiques, la pêche qui constitue l’une des principales activités économiques de la localité pourra connaître un véritable essor, étant entendu que les produits de la pêche seront mieux conservés grâce à une énergie abondante et stable, ce qui participera à l’amélioration du revenu des acteurs de la filière.  

Actuellement, moins de 50% des capacités de production de la petite centrale de Mbakaou Carrière sont utilisées pour fournir l’énergie électrique aux populations de la ville de Tibati et les localités environnantes. C’est pourquoi, afin de valoriser la capacité et le productible de cette centrale, il est envisagé de procéder aux extensions de réseaux, de la ville de Tibati vers les villes de Ngaoundal et de Banyo respectivement.

D’ores et déjà, les études d’exécution des travaux de construction de la ligne électrique Moyenne Tension de 30 kilovolts sur le tronçon Tibati – Ngaoundal sont en cours depuis juillet 2021, dans le cadre de la phase II du Projet d’Electrification Rurale sur financement de la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA). Quant à l’extension du réseau Moyenne Tension de 30 kilovolts sur le tronçon Tibati – Banyo, elle a été intégrée dans les études d’Avant-Projet Détaillé (APD) du Projet d’Electrification Rurale et d’Accès à l’Electricité (PERACE), financé par l’Union Européenne et la Banque Européenne d’Investissement ; la construction de ladite ligne constitue d’ailleurs une des priorités dans l’allotissement du Dossier d’Appel d’Offres du Projet d’Electrification Rurale et d’Accès à l’Electricité (PERACE) en cours d’élaboration dans mes services.

Au regard de l’importance et des retombées socio-économiques induite par la petite centrale hydroélectrique de Mbakaou Carrière cette première expérience va se poursuivre sur 49 autres sites du programme, déjà identifiés, dont celui de Koudini dans l’Arrondissement de Bélel, Département de la Vina.

Aux Vaillantes populations et forces vives de Tibati et ses environs, Gaston Eloundou Essomba a démandé de tirer une légitime fierté de cet ouvrage qui est le premier du genre au Cameroun. Ce dernier a la particularité de bénéficier d’un régime hydrologique constant sur toute l’année et qui, par conséquent, sera à l’abri des baisses de production liées à l’étiage. En effet, sa position stratégique en aval du barrage réservoir de Mbakaou sur le fleuve Djerem lui garantit en toute saison le débit requis de 13 mètres cubes par seconde (m3/s), étant donné que le débit annuel moyen de ce fleuve est de 200 mètres cubes par seconde (m3/s).  « J’en appelle donc à votre sens du civisme et de l’intérêt général, afin que ces infrastructures pour lesquelles d’énormes sacrifices ont été consentis, soient jalousement préservées. Ce n’est qu’à ce prix que la Petite Centrale Hydroélectrique de Mbakaou et ses ouvrages connexes vous apporteront une énergie stable, et contribueront, de façon notable, au  développement de vos activités économiques et à l’amélioration de votre cadre de vie » a dit le Ministre de l’eau et de l’énergie.

Rédaction Yaoundeinfo.com

Contact 00237 699843976

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.