L’opération baptisée « CHAN CITOYEN ET PATRIOTIQUE SANS COVID-19 », lancée par le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique Mounouna Foutsou a pour objectif de promouvoir les valeurs de paix, de civisme, de solidarité, de fraternité et de patriotisme pendant la période du CHAN, tout en observant les mesures barrières contre le Covid-19. Le championnat d’Afrique des Nations démarré le 16 janvier s’achèvera  le 7 février 2021.

L’Opération « CHAN CITOYEN ET PATRIOTIQUE SANS COVID-19  a été lancée à l’esplanade du Stade Omnisports de Yaoundé  par le ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique Mounouna Foutsou le le 15 janvier 2021. Une opération similaire a également été lancée le même jour à Douala, capitale économique du pays. Le Cameroun organise le championnat d’Afrique des nations du 16 janvier au 7 février 2021.

L’objectif de cette opération est  de promouvoir les valeurs de paix, de civisme, de solidarité, de fraternité et de patriotisme pendant la période du CHAN, tout en observant les mesures barrières contre le Covid-19. Le ministre Mounouna Foutsou, accompagné par le secrétaire général du ministère des sports et de l’Education physique Monsieur Joseph Yerima représentant du MINSEP, a sillonné les artères de la capitale politique Yaoundé coordonnant ainsi personnellement les activités sur le terrain à savoir, le Déploiement des caravanes de sensibilisation de masse dans les quartiers ; Distributions des flyers et dépliants ;Diffusion de slogans et messages civiques par les Médiateurs Communautaires au moyen d’un mégaphone ;Animations diverses ;Jeux concours sous forme de questions-réponses.

Le premier arrêt, c’était au lieu-dit CARREFOUR MVOG-MBI pour la sensibilisation des populations de l’arrondissement de Yaoundé 4.Puis Départ de la caravane de sensibilisation du Carrefour MVOG-MBI pour CHÂTEAU (entrée université) dans l’arrondissement de Yaoundé 3.

Pendant ce temps, la ville de Douala vibrait également au rythme de cette caravane. Et dans la capitale économique, le lancement de la caravane citoyenne et patriotique CHAN TOTAL sans Covid-19 à Douala était conduit par le Sous-Préfet de l’Arrondissement de Douala 4è  avec la présence effective du Chef DAJ représentant personnel du Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique et des cadres MINJEC Douala.

A Yaoundé, il ya eu la distribution des flyers  au château (entrée de université de Yaoundé 1) dans l’arrondissement de Yaoundé 3. Même ambiance au carrefour BIYEMASSI dans l’arrondissement de Yaoundé 6. Puis départ de la caravane de sensibilisation du Carrefour MECC pour le palais des sports (esplanade) dans l’arrondissement de Yaoundé 2(photo ci-dessous).

Le Car podium de la caravane, à l’aide d’un micro, invitait les populations  des différents arrondissements de la ville de Yaoundé à respecter les mesures barrières édictées par le Gouvernement afin de limiter la propagation du Corona virus pendant le championnat d’Afrique des nations que le Cameroun organise du 16 janvier au 7 février 2021. La mascotte du CHAN “Tara” participe également à l’opération CHAN citoyen et Patriotique sans Covid-19 en invitant les populations de Yaoundé à présenter une bonne image du Cameroun aux étrangers présents pour le CHAN tout au long de la compétition.

Les conducteurs de Motos sont également invités à la sensibilisation…

Les motos taximen de la ville de Yaoundé se sont aussi associés à l’équipe de sensibilisation de l’opération en partageant des messages de  préservation de paix, du vivre ensemble harmonieux et appeler à l’accentuation de la ferveur patriotique tout au long de la compétition au Cameroun. Dans l’arrondissement de  Yaoundé 2, le Sous-préfet s’est également associé à l’équipe de sensibilisation pour  Promouvoir la propreté dans sa localité et a invité les populations à garder un environnement propre pendant le CHAN.

Autres faits marquants, des Actions de sensibilisation des populations sur la morale publique, les abus et les comportements déviants de tous genres, l’indécence vestimentaire, les dangers des stupéfiants et la consommation abusive de l’alcool.  Le point de chute de l’opération CHAN Citoyen et Patriotique sans Covid-19 c’est à l’hôtel de Ville de Yaoundé. On y retrouve une « fan zone » mise en place pour accueillir les amoureux du ballon rond venant des différents quartiers dans l’optique de suivre les matchs de football en direct sur écran géant. C’est également l’une des mesures pour suivre les matchs en direct en dehors des stades ceci afin de limiter la propagation du  COVID-19 pendant la compétition.

Yaoundeinfo.com

 

 

 

 

 

Grace à cette usine située sur la place portuaire de Kribi, Chef-lieu du département de l’Océan, région du Sud, le Cameroun aura une forte capacité de disposer d’engins de génie civil pour des aménagements divers. C’est une grande  première dans la sous-région Afrique Centrale.

C’est un impressionnant projet dont l’aboutissement aura lieu le 23 janvier 2021 à Kribi, avec l’inauguration de cette usine d’assemblage d’engins de génie civil, par le Ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi en sa qualité de Représentant personnel du Chef de l’Etat, Paul Biya.

Selon des responsables du Ministère des Travaux Publics, cette usine d’assemblage d’engins de génie civil offrira au Cameroun une grande capacité de disposer d’engins de génie civil pour des aménagements divers. C’est d’ailleurs une grande première dans la sous-région Afrique centrale. Il faut noter que ce projet a été rendu possible grâce à des investissements du groupe Optorg, société mère de Tractafric Equipment. Le mécanisme d’acquisition de ces engins, lui, est facilité par l’entrée en jeu de la Société camerounaise d’Equipements à travers des conditions de payement allégées. Bon à savoir, c’est la commune de Dschang dans la région de l’Ouest Cameroun qui a acquis les premiers engins.

Il faut noter que les Collectivités Territoriales Décentralisées(CTD) qui sont en fait les principales cibles de ce projet, ont désormais la possibilité d’acquérir des équipements pour leurs aménagements routiers. Une initiative qui entre en droite ligne dans le cadre du processus de décentralisation. Des institutions à l’instar du Matgenie qui a un projet d’équipement en matériel de génie civil, pourront y voir des opportunités en termes d’acquisition et même de payement.

Ericien Pascal Nguiamba

 

 

C’est au Centre d’Excellence Technologique Paul BIYA de Institut Africain d’Informatique (IAI) qu’ a été lancée officiellement le 14 janvier 2021 à Yaoundé au Cameroun par le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation Civique(Minjec) Mounouna Foutsou, la plateforme du Réarmement Moral, Civique et Entrepreneurial (REAMORCE) en ligne. Une cérémonie  couplée à la remise des kits d’installation aux Juniors-Entrepreneurs-Consultants et aux jeunes installés dans les clusters innovants de l’économie numérique et des énergies renouvelables.

Mounouna Foutsou pendant son discours.

Dans le cadre de l’opérationnalisation du Plan Triennal Spécial Jeunes, le Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique est passé à la deuxième Phase. Cette dernière consiste au Réarmement Moral, Civique et Entrepreneurial (REAMORCE) des jeunes susceptibles de bénéficier du PTS-Jeunes. Le REAMORCE a pour objectif, d’assainir et de restaurer la morale, le comportement incivique du citoyen camerounais et du jeune en particulier, en lui insufflant une dose de motivation nécessaire pour assumer de manière efficace et efficiente ses futures missions de manager et d’entrepreneur. Il est question à travers cette phase, de booster les valeurs morales, civiques et entrepreneuriales des jeunes de manière à leur permettre de tendre vers un modèle de jeune qui, par ses manières de faire, de penser et d’agir, contribue activement et positivement au développement politique, social, économique et culturel de sa localité, de sa région et du Cameroun.

Après  donc la présentation du contexte de cette cérémonie marqué par l’accélération de la mise en œuvre du Plan Triennal Spécial-Jeunes, M. Halidou Sadjo va passer la parole à M. Thierry Vaho pour la présentation technique de plateforme de la REAMORCE en ligne. Cette Plateforme en fait une interface interactive de e-learning qui présente des courtes vidéos permettant d’évaluer ses connaissances en ligne sur les valeurs civiques et morales. La plateforme est bilingue et les cours sont en ce moment accessibles partout pour une durée de 4 semaines sanctionné par une évaluation en ligne…Des versions gratuites de l’application sont en cours de réalisation. « Ce jour, il s’agit d’abord, de lancer officiellement la Plateforme du Réarmement Moral, Civique et Entrepreneuriale (REAMORCE) en ligne. C’était d’ailleurs, l’objet de la première articulation de notre journée. Il s’est agi de présenter en salle, il y a quelques minutes, cet espace virtuel où les jeunes en quête d’accompagnement sont Réamorcés, c’est-à-dire réarmés au plan moral, civique et entrepreneurial. En effet, dans le mécanisme d’insertion du PTS-Jeunes, après l’inscription à l’Observatoire National de la Jeunesse, le jeune est obligatoirement soumis à des séances de Réarmement Moral, Civique et Entrepreneurial. L’objectif est non seulement de le mettre en confiance, mais surtout de lui inculquer des valeurs civiques, citoyennes et patriotiques, afin de le préparer à une conduite efficiente de son entreprise envisagée, ainsi qu’au respect des institutions de la République et des Hommes qui les incarnent. Cette activité jusque-là, se faisait exclusivement en présentiel au sein des Centres Multifonctionnels de Promotion des Jeunes, par l’Agence du Service Civique National de Participation au Développement » a déclaré le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique. Cependant, « l’avènement de la pandémie à coronavirus, invité indésirable de l’année 2020 a bousculé les habitudes. Eu égard à cette situation, des réflexions ont été menées au niveau stratégique, afin de trouver des voies et moyens pour la poursuite de la mise en œuvre du Plan Triennal Spécial Jeunes. S’agissant du REAMORCE, l’option du virtuel a été adoptée avec pour avantages qu’il limite les contacts et a la capacité de toucher un nombre plus important des jeunes postulants aux opportunités qu’offre le Gouvernement et ses partenaires au développement » a ajouté Mounouna Foutsou.
Dans son propos, Monsieur, Armand Claude Abanda a fait savoir sa joie et sa satisfaction pour cette cérémonie qui met l’économie numérique en vitrine. Pour lui, les efforts entrepris par le Ministre *MOUNOUNA FOUTSOU* pour l’autonomisation des jeunes sont à loués. De ce fait, il a exhorté les jeunes étudiants de l’IAI-Cameroun à être optimiste et à profiter des opportunités offertes par le ministère de la jeunesse.

Dans son mot de bienvenue, Jean François Ondigui Owona , Maire de la Commune de Nkol Afamba, a exprimé sa satisfaction de recevoir autant de personnalités dans sa commune et s’est réjouis que les pouvoirs publics puissent continuer à fournir des efforts en vue du développement local notamment de sa localité.

Bon à savoir, pour ce qui est des Clusters « Cabinets Conseils » ; «Energies Renouvelables » et « Maintenance informatique », il faut préciser que ce sont des modèles d’installation des jeunes retenus au sein des projets filières d’insertion des jeunes du Programme d’Appui à la Jeunesse Rurale et Urbaine (PAJER-U), et financés dans le cadre du Plan Triennal Spécial Jeunes. Le cluster « Cabinets Conseils », issus du Projet de Promotion des Juniors Entreprises Post-Formation, est une société de coopérative d’activité et d’emploi (SCAE) qui regroupe en son sein huit jeunes diplômés, Juniors Entrepreneurs Consultants, installés dans les métiers du Conseil Juridique, du Conseil fiscal, du Conseil en Entrepreneuriat et Management, du Conseil en Communication et Marketing, du Conseil Agropastoral, de la  Psychologie de l’Entreprise et de la Santé, de l’Ingénierie Conseil, et enfin de l’Ingénierie de Procédé. Localisés dans les 58 départements du pays, à raison de huit jeunes par département, pour un total de 464 Jeunes diplômés Juniors Entrepreneurs Consultants, puis installés en Sociétés Coopératives d’Activités et d’Emplois (SCAE), au sein des Pépinières d’Entreprises des Centres Multifonctionnels de Promotion des Jeunes du Programme « CMPJ Incubator ». Ils constituent ainsi un maillon important du dispositif d’accompagnement des jeunes bénéficiaires du plan Triennal Spécial Jeunes.  En somme, ce modèle d’installation donnera ainsi la possibilité aux jeunes diplômés d’expérimenter leurs connaissances académiques et professionnelles, et de mettre en branle leur inventivité pour devenir leur propre employeur au sein d’un groupe mutuel des ressources de production. Le cluster «Energies renouvelables », issus du Projet d’installation des jeunes dans les métiers des Energies Renouvelables, concerne l’installation des jeunes ayant une formation dans les métiers des énergies renouvelables, à raison d’un jeune par département, soit au total 58 jeunes.

Par Yaoundeinfo.com

Une note du Directeur Général à l’origine de la grogne et d’une grosse controverse. L’on se souvient qu’en décembre 2019, les dirigeants du Port Autonome de Douala avaient décidé de réquisitionner le personnel de DIT, après la  « rupture de ban », au bénéfice de la Régie du Terminal à Conteneur (RTC), une structure nouvellement créée, pour la gestion du Terminal à Conteneur du Port de Douala Bonaberi. Aujourd‘hui ces braves camerounais accusent les dirigeants du Port Autonome de Douala et parlent de « licenciement abusif ».Cette malheureuse affaire, on ne peut plus scandaleuse, secoue actuellement l’entreprise que dirige Cyrus Ngo’o.

Selon nos confrères du journal en ligne  237online qui rapportent cette information, « Il se trouve aujourd’hui que ces braves camerounais, qui par patriotisme ont opté pour la réquisition alors qu’ils auraient pu faire autrement, ont été abusivement licenciés, après un an de bon et loyaux service, sans aucune forme de procès ». La missive du Directeur Général(DG) du Port Autonome de Douala est au centre d’une malheureuse polémique. «… Conformément à l’article 8 de la Décision portant ordre de réquisition susvisée, la Régie du Terminal à Conteneur du Port de Douala-Bonabéri, vous a régulièrement indemnisé en payant les salaires et avantages auxquels vous aviez droit pendant la durée de votre réquisition… » renseigne ce document. « Pourtant une note de la direction déléguée informait les employés requis que la reconduction des réquisitions en fin d’année 2020 serait fonction d’une évaluation des performances, en fonction d’un certains nombres de critères bien définis. A travers la requête adressée au DG du PAD, le 4 janvier dernier, il apparaît clairement que les victimes de Cyrus Ngo’o ont été plus que performantes. Ces employés, non seulement ont obtenu de très bonne note, mais également n’ont fait en un an de réquisition, l’objet d’aucune sanction » écrivent nos confrères.

Malheureusement, et alors que tout concourait à la reconduction de leur réquisition, ils ont été surpris de se voir notifier leurs levées de réquisitions le 31 décembre 2020. Même ceux d’entre eux qui jouissent du statut de Délégué du personnel, n’ont pas échappé à l’incurie, ce au grand mépris de la législation. Paradoxalement, certains réquisitionnés, à cause de leur proximité géographique avec les décideurs, ont été maintenus alors qu’ils étaient sous le coup de multiples sanctions à la fois disciplinaires et techniques, apprend-on de sources internes.

Ce qui choque d’avantage ces pauvres camerounais licenciés, est que pendant que la RTC est en train de se départir d’une cinquantaine des réquisitionné, pourtant bien qualifiés et rompus à la tâche, l’on apprend curieusement le recrutement au même moment de 140 novices. Beaucoup parmi ces jeunes recrues n’auraient d’ailleurs pas de qualification dit-on . Et l’on se demande aujourd’hui sur quelle base ils ont été recrutés. C’est une grosse injustice que les dirigeants du PAD devront sans doute  réparer pour apaiser les cœurs de ces braves camerounais renvoyés dans la rue au moment où trouver un emploi aujourd’hui n’est pas chose facile au Cameroun.

Affaire à suivre.

Yaoundeinfo.com

La question sera au centre des travaux de la conférence annuelle des services centraux et déconcentrés du Ministère des travaux Publics(MINTP) qui s’ouvre ce lundi 18 janvier 2021 par visioconférence. Les problématiques à développer au cours de ces travaux porteront sur la maitrise des coûts des travaux routiers ; l’accompagnement des Collectivités Territoriales Décentralisées dans l’aménagement des infrastructures routières ; la prolongation de la durée de vie des routes en terre par le recours aux matériaux locaux…Lire la suite.

Dans une note d’information signée le 15 janvier 2021, et dont yaoundeinfo.com a obtenu copie, le public est informé que le Ministre des travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, préside du 18 au 20 janvier 2021 par visioconférence, la conférence annuelle des services centraux et déconcentrés de son département ministériel. « Cette plateforme d’échanges et de réflexion s’inscrit en droite ligne des préoccupations du gouvernement, des partenaires techniques et financiers de doter le Cameroun des infrastructures de génie civil viables, pérennes dont la qualité et la durée sont assurées », renseigne le document.

Emmanuel Nganou Djoumessi, Ministre des Travaux Publics du Cameroun.

Ainsi, les problématiques à développer au cours de ces travaux porteront sur la maitrise des coûts des travaux routiers ; l’accompagnement des Collectivités Territoriales Décentralisées dans l’aménagement des infrastructures routières ; la prolongation de la durée de vie des routes en terre par le recours aux matériaux locaux : les approches possibles ;

Il s’agira aussi d’une part, selon la même source, de capitaliser l’expérience et les moyens techniques nécessaires, à une meilleure implémentation du processus de décentralisation dans le secteur de infrastructures routières afin de maintenir le réseau routier national, régional et communal dans un état de praticabilité permanent et d’autre part, de vulgariser le recours à l’usage des stabilisants pour prolonger la durée de vie des routes en terre.

Ericien Pascal Nguiamba

Le Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale qui exige des actions pertinentes et des résultats probants, invite ses collaborateurs à combattre les travers profonds de l’administration, pour une meilleure performance en 2021. Grégoire Owona annonce également des sanctions sans faiblesse aux auteurs de toutes formes d’atteinte graves à l’éthique et à la déontologie professionnelles.

C’est au cours de la Conférence Annuelle des Responsables des Services Centraux et Déconcentrés de son département ministériel, tenue à Yaoundé, le 29 décembre 2020 au campus de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature(ENAM) sous le thème « l’Inspection du travail face à la crise sanitaire : Enjeux , défis et perspectives», que Grégoire OWONA est monté au créneau pour donner sa nouvelle vision de la gouvernance pour l’année 2021. « Retenons que nous pouvons et nous devons ensemble, combattre les travers profonds de notre administration, reconnaitre nos faiblesses pour progresser , repenser nos actions face aux situations de crise, adapter nos réponses aux problèmes rencontrés pour mieux penser et mieux agir, dans un esprit constructif et tourné vers  l’avenir » a déclaré le Ministre qui ajoute qu’il faut « mettre la barre plus haut, en apportant des améliorations palpables » dans le dévoiement personnel et des innovations concrètes et réalistes dans la contribution technique pour l’atteinte des objectifs assignés au ministère du travail et de la sécurité sociale dans le cadre de l’exercice 2021.

Pour ce qui est des Visites d’Inspections, elles doivent être préparées avec minutie et avoir une valeur ajoutée fondamentale. « Je tiens à ce que cela soit bien compris par rapport à la Nouvelle Administration du Travail qui se veut ouverte et dynamique. Il ne s’agit pas de martyriser les usagers du service public mais de nous assurer tout simplement, que les dispositions légales en faveur du travail décent, sont respectées » souligne Grégoire Owona. Et à ses collaborateurs, le Ministre  a fait des mises en garde fortes et inquiétantes : «  Je rappelle avec instance : l’indiscipline caractérisée, le laxisme pernicieux, les intérêts égoïstes irraisonnables ainsi que toutes les formes d’atteinte grave à l’éthique et à la déontologie professionnelles, sont proscrits au sein de ce Département ministériel et seront sanctionnés sans faiblesse, si des cas sont avérés ».

Ericien Pascal Nguiamba

 

Une initiative du Ministère du Tourisme et des Loisirs organisée à  l’occasion de Yaoundé en fête(YAFE) au Palais des Congrès de Yaoundé.  Un village loisirs de plein air regroupant plusieurs types de loisirs modernes et traditionnels  a servi d’espace de rencontres, de promotion des activités de loisirs, d’échanges et de partenariat entre les différents acteurs du monde des loisirs à cette occasion.

L’objectif principal était de présenter, de promouvoir les loisirs traditionnels, de faire connaitre, et tisser des relations entre les différents acteurs de loisirs. La tenue de cette rencontre avait également pour objectifs spécifiques de permettre aux participants de découvrir et promouvoir les différents jeux et loisirs traditionnels du Cameroun ; faire des échanges entre les acteurs de loisirs ; établir un rapport de collaboration entre les acteurs du secteur.

Les exposants présents au village Loisirs étaient des professionnels des jeux et loisirs traditionnels recensés dans la région du centre dont Trois professionnels d’art plastique ; trois artisans ; trois type de jeux traditionnels provenant des régions du centre, du Nord et de l’Ouest,  une troupe de danse ; deux joueurs polyvalents professionnels (jeux  de société). Parmi les produits exposés, il y avait des arts plastiques, l’artisanat, loisirs traditionnels, danses patrimoniales et jeux de sociétés.

Il faut rappeler que suite au décret du 21 juin 2012 portant organisation du Ministère du tourisme, et des Loisirs, le volet loisirs a été rattaché à ce département ministériel. Le Ministère du Tourisme et des Loisirs est donc désormais chargé de la promotion et du développement non seulement du tourisme mais également des loisirs. Et l’un des objectifs à lui assigné est de rendre accessible les loisirs à toutes les couches de la population. Et dans les jeux et les loisirs traditionnels se trouvent plusieurs activités de détente et de divertissement susceptibles d’offrir à tout le monde des loisirs sains et éducatifs. C’était le cas, à l’édition 2020 de Yaoundé En Fête le 31 décembre au Palais des Congrès de Yaoundé.

Ericien Pascal Nguiamba

 

 

La cérémonie de remise de ces Dons aux personnes handicapées a eu lieu le 23 décembre 2020 au siège du Club des Jeunes Aveugles Réhabilités du Cameroun(CJARC) sis au quartier Ekié à Yaoundé la capitale du Cameroun. Une initiative soutenue par le PNUD à travers le programme GEF Small Grant Program.

Coco Bertin MOWA, le Directeur du CJARC

« Nous voulons déjà exprimer notre gratitude au PNUD à travers le Programme  GEF Small Grant Program qui depuis le début de cette année, nous a accompagnés. C’est dans le cadre de ce projet que nous mettons aujourd’hui à la disposition des personnes handicapées, le matériel spécialisé. Nous mettons à leur disposition des cannes blanches, des chaises roulantes mais aussi, nous avons identifié une dizaine de projets générateurs de revenus qui visent la protection de la nature, et les dix projets visent à travailler à la protection de la nature. C’est des projets qui travaillent sur la gestion des déchets plastiques et je pense que c’est une bonne manière de lutter contre le réchauffement climatique » a déclaré à yaoundeinfo.com Coco Bertin MOWA le Directeur du CJARC. Il a ajouté que « la mise en œuvre des projets est immédiate. Plusieurs étaient bloqués et n’attendaient que les fonds, il faut signaler qu’avant de mettre à leur disposition des financements il y a eu une formation, à la suite de la formation, nous les avons accompagnés à travers des experts qui les ont aidé à monter des business plans pour chaque projet. C’est à la suite de ça que dix projets ont été retenus. Nous avons formé au total 103 personnes dans les 7 communes de la ville de Yaoundé. Dix projets ont été retenus et seront financés. Mais nous travaillons en collaboration avec les mairies afin que les mairies nous accompagnent et nous permettent de pouvoir soutenir un peu plus lesdits projets ».

Il faut rappeler que cette cérémonie de remise des Dons aux personnes handicapées, s’inscrit dans le cadre du Projet d’Appui à la sensibilisation des jeunes et handicapés de de la ville de Yaoundé et ses environs sur l’adaptation au changement climatique et à la préservation de l’environnement, en vue d’une meilleure inclusion sociale (Projet Handiprotect).

Ericien Pascal Nguiamba  

La cérémonie d’inauguration de cette bibliothèque a eu lieu samedi 19 décembre 2020 sous le patronage du Préfet du département du Mbam et Inoubou et en Présence de la Présidente-Fondatrice de l’Association Femmes Leaders Mbamoises (FELEMBAM), des autorités municipales, transitionnelles et de l’élite de l’arrondissement de DEUK. D’autres grands projets ont été dévoilés au cours de cette cérémonie. Lire la suite.

La Présidente-Fondatrice de Felembam échange avec les petits enfants venus lire…

L’association Femmes Leaders Mbamoises vient à nouveau de poser un acte salutaire avec la création d’une bibliothèque pour la promotion de la lecture en faveur des jeunes et des femmes de l’arrondissement de DEUK. Cette bibliothèque équipée de milliers de livres pluridisciplinaire a été mise en service le samedi 19 décembre 2020, au cours d’une cérémonie présidée par le Sous-préfet de l’arrondissement de DEUK, MENDOMO Paulin Franck, Représentant personnel du Préfet du Département du Mbam et Inoubou. Ce don offert gracieusement aux populations de DEUK par Felembam, est en réalité un regard bienveillant accordé au peuple Balom, une contribution au progrès moral et intellectuel des populations de cette partie du triangle national car un enfant qu’on éduque est un homme qu’on gagne.

De jeunes élèves du Lycée de Deuk ont commencé à savourer le plaisir de la lecture

Cette bibliothèque va à coups sûr permettre aux jeunes en particulier et aux populations, de se cultiver par la lecture, véritable creuset du savoir qui devra servir à plusieurs générations. «Cette bibliothèque va contribuer à l’autonomisation et à l’émancipation des jeunes filles, garçons et femmes de DEUK par une offre de lecture adaptée à leurs besoins spécifiques ça veut dire que chacun y trouvera son compte »  a déclaré la Présidente Fondatrice de FELEMBAM Madame Delphine MEKOUNTE épouse NANA au cours de son allocution. Pour elle, « la lecture est une source fondamentale  d’instruction et de plaisir qui permet aux personnes capables de la pratiquer d’avoir accès aux vastes et multiples trésors que constitue le savoir et l’expérience conservée sous forme écrite » voilà pourquoi elle a demandé aux bénéficiaires de faire bon usage de cette bibliothèque qui est « un sacrifice » de leurs mamans.

Maitre Marthe CHE MEKANG EBENE, Point focal FELEMBAM DEUK, pendant son allocution

Heureuse, le point focal FELEMBAM DEUK et Vice-Présidente de cette Association, Maitre Marthe CHE MEKANG EBENE n’a pas caché sa satisfaction : « Oui je suis heureuse parce que c’est un rêve d’enfant, de jeune fille  qui devient réalité, aujourd’hui. J’ai pensé comment est-ce que je pouvais passer la main à mes jeunes sœurs,  à mes filles, mes sœurs, mes grandes sœurs, à mes mamans, et j’ai pensé que par la lecture on pouvait,  puisque la lecture est la base de tout » a-t-elle déclaré avant d’annoncer une bonne nouvelle pour l’avenir: «  Il est prévu d’ouvrir dans les 27 villages que compte l’arrondissement de DEUKD, dans les chefferies, les clubs de lecture. Aujourd’hui la bibliothèque est au centre, dans le Chef-lieu d’arrondissement mais, plus tard, nous allons fournir avec l’aide des élites locales, des livres au programme pour qu’aucun enfant de DEUK ne parte plus jamais à l’école sans livre ».

Felembam et les autorités …dans la bibliothèque.

Pour sa part, la coordinatrice du club des amis de FELEMBAM, Pierrette EMBE, a justifié la création de cette bibliothèque dans l’arrondissement de DEUK. « Je dirais que FELEMBAM ayant étudié la ville de DEUK, a vu qu’il manquait quelque chose ,qu’est-ce qui manquait, une bibliothèque pour former le jeune enfant à bâtir sa personnalité à travers la lecture, pour former et ouvrir la femme au monde parce que nous savons qu’aujourd’hui une femme formée , une femme qui lit s’abreuve à la bonne source et peut être à la dimension des femmes d’ailleurs. Former même le cultivateur parce qu’en lisant dans les documents d’agriculture de l’élevage et autre, ça peut bâtir une carrière, pour permettre un développement durable. ». Et à la question de savoir pourquoi pas une cérémonie de célébration de l’excellence scolaire à DEUK comme cela s’est fait dans d’autres arrondissements du Mbam, la coordinatrice du Club des Amis de FELEMBAM explique : « DEUK avait un problème : le niveau, dont les résultats officiels étaient suffisamment bas, et FELEMBAM a cru pouvoir accompagner ces enfants pour pouvoir les outiller à faire face à ces examens officiels avec beaucoup plus d’expérience, avec beaucoup plus de matière à donner pour améliorer les résultats scolaires. Je crois que c’était mieux de donner ces ressources aux jeunes enfants que d’avoir à leur donner des parchemins qui ne serviront pas à grand-chose ».

Devant la bibliothèque.

Le sous-préfet  de l’arrondissement de DEUK, Représentant personnel du préfet du Mbam et inoubou a quant à lui saluer cette belle initiative. «  Ce temple de la lecture va drainer beaucoup de monde, de curieux, et viendra booster le rendement de nos apprenants dans leurs études.  Avoir un livre n’était pas donné, aujourd’hui c’est devenu une réalité. Les fondements du développement partent de là. C’est une bibliothèque suffisamment fournie, il ne reste plus qu’à aller consulter les différents livres afin de s’abreuver intellectuellement. C’est un cadeau de fin d’année à la population de DEUK en général et à la jeune fille en particulier ainsi qu’à la femme » a déclaré M. MENDOMO Paulin Franck. Le Maire de DEUK, Michel ZINTCHEM s’est dit satisfait de ce cadeau et compte en faire bon usage puisque cette bibliothèque a été confiée à la gestion communale.

La Présidente-Fondatrice de Felembam,le Sous-préfet de DEUK, le Maire…

En rappel, FELEMBAM est une Association d’élites féminines mbamoises, avec pour but fondamental de rassembler toutes les femmes ayant la volonté de contribuer pour le développement du Mbam. Cette association œuvre sans cesse à la valorisation de la femme et de la jeune fille mbamoises à travers de multiples dons et soutiens. La création de cette bibliothèque, au-delà de la célébration de l’excellence féminine dans le domaine de l’entreprenariat et en milieu scolaire, en est une parfaite illustration. Sa Présidente-fondatrice, a saisi cette occasion pour présenter brièvement FELEMBAM. Selon Madame Delphine MEKOUNTE épouse NANA, C’est une association non sectorielle fédératrice des compétences et expertises féminines créée par l’élite féminine mbamoise. Elle est affiliée au Réseau Femmes Leaders Mondiales Cameroun qui a une vocation internationale car affilié au Réseau Femmes Leaders mondiale dont le siège est à Clermont ferrant en France et dont Madame Delphine MEKOUNTE est la représentante au Cameroun.

Selon Madame Delphine MEKOUNTE épouse NANA,  le but fondamental de FELEMBAM est de rassembler toutes celles qui à quelque titre que ce soit, quel que soit leur spécificité sont en mesure et ont la volonté de contribuer au développement du Mbam ; aussi de promouvoir la place de la femme mbamoise dans la société par souci d’améliorer sa condition de vie. Spécifiquement, il est question pour FELEMBAM de valoriser et promouvoir les compétences et l’expertise féminines mbamoise par leur mise en lumière ; promouvoir le leadership et l’entreprenariat féminin en faveur de la femme mbamoise,  faire partager les expériences des succès des femmes mbamoises ; assurer la formation et l’information des mbamoises dans tous les domaines pour leur permettre de jouer pleinement leur rôle au sein de la cellule familiale et de la société. La Présidente-Fondatrice de FELEMBAM ajoute que cette association  a également pour but de créer un cadre de rencontre de communication, d’information entre les femmes leaders du Mbam, celles des autres départements et région ainsi que celles de la diaspora mbamoise. Après la création du Club des Amis de FELEMBAM, et la création du CLUB BUSINESS FELEMBAM(CBF) dont l’objectif est d’encourager la création et le développement des entreprises par les membres FELEMBAM, (l’objet ici étant de faire du Mbam un creuset d’une génération des femmes cheffes d’entreprises),  l’ambition de cette association est de créer un Centre d’incubation de petites et moyennes entreprises dans le Mbam. Une structure d’accompagnement et d’appui aux porteurs de projets de sexe féminin et des jeunes, des populations résident dans le grand Mbam.

Ericien Pascal Nguiamba à DEUK

Vainqueur des prestigieux Prix Goncourt des lycéens et Prix Goncourt  Choix de l’orient 2020, Amal Djaili Amadou vient de recevoir des mains du Ministre des Arts et de la Culture(Minac) Dr. Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt, la lettre de félicitations du Président Paul Biya. Cette héroïne de la plume  représente valablement aujourd’hui, le Cameroun dans le domaine de la littérature. Lire la suite…

C’est au cours d’une belle audience le 11 décembre 2020 dans la salle de conférences du Musée National à Yaoundé, que le Ministre des Arts et de la Culture Dr. Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt a remis à madame Amal Djaili Amadou, sa lettre de félicitations que lui a adressée le Chef de l’Etat, Paul Biya. Même si le contenu de cet important courrier n’a pas été révélé au public et à la presse, il faut dire que cette lettre de félicitations du Chef de l’Etat adressé à cette jeune compatriote est un immense honneur pour la jeune écrivaine à la créativité exceptionnelle et prolifique et un signe d’encouragement à toujours porter haut le Cameroun au plan littéraire en particulier et au plan culturel en général. Le Chef de l’Etat fier des prouesses de Amal Djaili Amadou l’exhorte à persévérer dans ses efforts pour toujours servir de référence en matière de créativité, pour toujours enrichir le patrimoine littéraire camerounais et davantage servir d’exemple qui inspire d’autres compatriotes.

Le livre « Les Impatientes », qui a permis à la jeune écrivaine camerounaise de remporter le prix international Goncourt  des Lycéens, avait déjà remporté un laurier mémorable, le prix orange du livre en Afrique en 2019.

Qualifiée de « fierté de l’écriture féminine au Cameroun » par le Dr. Bidoung Mkpatt, Amal Djaili Amadou a des talents « riches et originaux ». Avec de « grandes qualités d’écrivaine sachant descendre dans les tréfonds des entrailles de nos réalités socioculturelles pour faire éclore par son génie de grandes œuvres littéraires qui sont désormais reconnues au plan national et international » souligne le Minac. Le grand écrivain guinéen, Tierno Monnembo qui lui rendait déjà hommage en ces termes : « En s’attribuant le prestigieux Prix Goncourt des lycéens (et le Goncourt choix de l’orient), cette brillante jeune femme a redoré le blason des lettres africaines. Elle confirme ce que je pressentais déjà : à savoir que la littérature féminine est devenue de fait la grande artère de la littérature négro-africaine ». Le gouvernement de la République du Cameroun et le monde de la culture sont donc fiers de  « cette dynamique personnalité, créative, proactive, engagée sans relâche dans le travail  qui émancipe les cœurs et les esprits pour cultiver davantage en chaque citoyen, le supplément d’humanisme, de fraternité et de convivialité » affirme le Ministre Bidoung Mkpatt. Amal Djaili Amadou est en somme, une écrivaine perspicace qui contribue à consolider à travers la culture  le vivre-ensemble  harmonieux, l’unité et l’intégration nationales.

Ericien Pascal Nguiamba