Le député du Mayo-Danay Sud(Région de l’Extrême-Nord) qui a été reçu en audience par le Ministre des Arts et de la Culture du Cameroun, le Dr Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt le 23 février 2021 à Yaoundé, était porteur d’une importante doléance dans le cadre du développement de la culture dans sa circonscription politique.

Le Ministre des Arts et de la Culture Bidoung Mkpatt(au centre) avec son invité l’honorable Célestin Tabouli à sa gauche.

« Le Ministère des arts et de la culture c’est l’élément qui magnifie le vivre-ensemble au Cameroun, il est donc question de nous rapprocher de ce département ministère afin de pouvoir au niveau de ma circonscription politique le Mayo-Danay sud, d’y implanter quelque chose qui puisse mettre les gens ensemble, la maison de la culture. Et c’est cette doléance que je suis venu porter au Ministre des arts et de la culture, le Dr Bidoung Mkpatt pour qu’il essaye pendant les années prochaines de faire une programmation en terme de construction de la maison de la culture dans ces quatre arrondissements » a déclaré l’honorable Célestin Tabouli au sortir de l’audience avec le Dr Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt qui avait à ses côtés ses plus proches collaborateurs.  Il faut noter que la culture du Mayo Danay Sud est très riche avec notamment le Gourna qui s’exhibe à Yaoundé et partout au Cameroun. Il y a les autres danses traditionnelles qu’on observe pendant les festivals et c’est une culture très riche. Aussi, il faut avoir des maisons pour pouvoir pérenniser cette culture, parce qu’un peuple sans culture est appelé à disparaitre. « Il est donc question de pouvoir les sécuriser dans des maisons qui pourraient servir à la génération future » a dit le député.

En rappel, les peuples Toupouri sont à cheval sur deux pays, le Cameroun et le Tchad. Il est donc question qu’une fois ces maisons de la culture construites, l’on pourrait étendre en fonction des élites qui constitue la population Toupouri, de pouvoir également implanter quelque chose de ce genre à côté du Tchad, a suggéré l’honorable Celestin Tabouli.

Ericien Pascal Nguiamba

 

En prélude à la rentrée de mars 2021,  ICT University organise une journée portes ouvertes le samedi 27 février 2021 des 10 heures précises. Professionnels, étudiants, élèves, venez découvrir le magnifique campus de cette belle Université des Technologies de l’Information et de la Communication sis à Messassi à Yaoundé. Au programme de cette Journée portes ouvertes, visites guidées, exposés sur les filières  professionnalisâtes, cocktail et divertissement. Des bus ICT-U seront mis à votre disposition à partir du dispensaire Messassi pour le Campus de cette belle Université des TIC. Plus d’infos  et contacts sur ce lien.

Professionnels, étudiants, élèves, passionnés des TIC et de l’entrepreneuriat ne manquez pas cette ultime occasion de bénéficier d’une orientation académique satisfaisante au cours de cette journée portes ouvertes samedi 27 février 2021 des 10heures précises. Des bus ICT seront mis à votre disposition à partir du dispensaire Messasi pour le Campus de cette belle Université des Technologies de l’information et de la communication. Vous êtes passionnés des TIC et de l’entrepreneuriat ne manquez pas cette ultime occasion de bénéficier d’une orientation académique satisfaisante. Des bus ICT seront mois à votre disposition à partir du dispensaire Messassi.

Contact voir l’affiche.

L’Inspecteur numéro 2, le Chef de brigade nationale de contrôle de la conformité sociale  des projets, nommés par un décret du Premier Ministre, Chef du gouvernement, et des responsables des services centraux nommés par arrêté du Ministre des Affaires Sociales, ont été installés à leurs fonctions respectives le 19 février 2021 au cours d’une cérémonie présidée au Palais des Sports de Yaoundé par Madame le Ministre des Affaires Sociales Pauline Irène NGUENE. Des distinctions honorifiques ont également été décernés à des responsables du Minas. Les grands défis à relever par les promus.

Le Ministre Pauline Irène NGUENE félicitant les promus.

Les deux responsables nommés par le Premier Ministre le 16 novembre 2020   viennent respectivement de l’inspection générale et de l’Administration centrale. Il s’agit de l’inspecteur  N°2 Madame Ndifor, Inspecteur Principale des Affaires Sociales,  et du Chef de la brigade nationale de contrôle de la conformité sociale  des projets, Madame Ngo Soga caroline, conseiller principal de jeunesse et d’animation. D’autres responsables ont été nommés dans les services centraux par un arrêté du ministre des affaires sociales signé le 12 octobre 2020. « Je vous prescrits, le respect des principes déontologiques et éthiques qui sont l’essence du service public  notamment  le sens de l’intérêt  général, la gestion rationnelle des ressources publiques. Je vous exhorte donc à faire preuve de respect et de loyauté  vis-à-vis de vos hiérarchies respectives ; discipline et de rigueur dans la gestion des biens  mis à votre disposition ; ponctualité et assiduité au travail ; d’obligation de rendement ; probité et de respect de la chose publique  dans l’exercice quotidienne de vos tâches ;  lisibilité , de visibilité et de transversalité dans la réalisation de vos activités ; respect et de valorisation des partenaires , ainsi que de votre clientèle cible » a déclaré le Ministre des Affaires Sociales Pauline Irène NGUENE. « Vous devez vous mettre à la tâche, plus que par le passé afin que notre performance soit plus accrue  et que notre clientèle soit satisfaite. Notre département ministériel a besoin d’hommes et de femmes au professionnalisme avéré pour apporter des solutions durables aux attentes des personnes socialement vulnérables » a ajouté le Ministre des Affaires Sociales.  Pauline Irène NGUENE reste d’ailleurs « disposée à prêter une oreille attentive » à toutes leurs propositions et suggestions et à leur apporter tout le soutien dont ils auront besoin pour accomplir leurs missions respectives de manière idoine.

Ericien Pascal Nguiamba

 

ICT University, l’Université des Technologies de l’information et de la communication, située à Yaoundé au  lieu-dit Messassi dispensaire,  annonce aux étudiants francophones et aux patents, que la Section Francophone est  toujours sous bourse partielle. Les étudiants francophones ne payeront donc pas la totalité de la scolarité. D’autres informations utiles et contacts de cette belle université.

Le Semestre de Mars ouvre bientôt ses portes! il est temps de vous faire enregistrer et de rattraper le temps perdu. Cliquez sur le lien suivant :https://ictuniversity.org/application-form pour postuler. NB: Des bourses partielles sont offertes en section Francophone; Pour en bénéficier,bien vouloir nous contacter aux numéros : +237 682 388 572/+237 678 764 037 (whatsapp) Site web:www.ictuniversity.edu.cm

Le Ministre de la jeunesse et de l’éducation civique(Minjec) Mounouna Foutsou a présidé une réunion d’évaluation de l’organisation de la 55ème édition de la Fête de la Jeunesse élargie aux partenaires et les leaders des organisations de jeunesse, le Vendredi 19 Février 2021 dans la salle de conférence de son département ministériel à Yaoundé.

MOUNOUNA FOUTSOU s’est dit Satisfait de l’effervescence de la fête, et a adressé ses félicitations aux jeunes qui ont su braver le contexte sanitaire lié à la pandémie Covid-19.  Il est à noter que c’est la toute première fois que cette fête est célébrée dans un contexte particulier. Cette célébration a été axée sur un format mixte c’est-à-dire en présentiel et en numérique d’où l’innovation village.jeunesse.cm .Cette innovation a aussi permis la retransmission en direct de nombreuses activités. Les TIC ont été un excellent point d’encrage Pour la célébration de la 55ème Édition de la Fête de la Jeunesse .Il est important de s’adapter à l’évolution. Pendant cette rencontre le Directeur de l’Éducation Civique et de l’Intégration Nationale, Madame MAHA HADJA Épse IBRAHIM a fait un résumé exhaustif des activités menées. Il en ressort que:  le format mixte, au regard du contexte, a permis de mettre en œuvre des activités en présentiel et en virtuel dans le strict respect des mesures barrières. Ces Activités relayées en ligne sur les plateformes existantes via plusieurs axes: Activités de lancement dans la région de l’extrême-Nord (Méri) ; Les activités d’information, de formation et d’échanges ; Les activités de sensibilisation ; Les activités d’insertion socioéconomique ; Les activités de référence et des partenaires. Aussi bien au niveau national que de la Diaspora, le comité d’organisation a veillé sur le strict respect des mesures barrières. L’intervention des institutions partenaires, a été ouverte par M. Younoussa Moussa, Représentant du Ministre de la Communication qui souhaiterait recevoir les questions relatives aux Hang-Out bien avant le Jour-J. Mme Fadimatou IYAWA, Présidente du Bureau Exécutif National du Conseil National de la Jeunesse, a transmis le vœux d’accentuer la collaboration avec le MINJEC. En ce sens, les jeunes ressortent ressourcés de cette célébration et en redemande encore plus. Il est à féliciter la participation de jeunes des dix régions qui ont pu partager leurs interrogations avec les membres du gouvernement. Une  doléance a été faite pour que le Hang-Out soit aussi reproduit pour d’autres manifestions à l’exemple de la Fête Nationale de l’unité.
Le Président régional (Littoral) du CNJC, a déroulé avec beaucoup de fierté les activités menées par les jeunes de cette région. Monsieur Arsène TEMA BIWOLE,  a partagé ce moment de bilan en  exprimant sa gratitude d’avoir été associé à la célébration de de cette 55ème Édition de la Fête de la Jeunesse.
Malgré la distance, il travaille sur la participation de la diaspora pour la valorisation de la créativité des jeunes. Depuis les États Unis, Fabien Lyonga (Organisateur du Hang-Out avec la diaspora), a félicité la bonne collaboration avec le MINJEC et souhaite que les jeunes d’ici et d’ailleurs multiplient des initiatives en faveur de la paix et la promotion de l’Education Civique. Les députés de jeunes ont été représentés avec l’intervention de l’honorable MBOTO de Bafia Très satisfait de la disponibilité du MINJEC pendant leur séjour à Yaoundé et a fait la promesse de mener à bien leurs missions en faveur des jeunes. Africa Network of Germany, représenté par Carolina TANG, a travaillé avec le PARI-JEDI pour renforcer l’insertion des jeunes au Cameroun. Ainsi, elle a renouvelé sa franche collaboration avec le MINJEC dans les différentes compagnes relatives à leur engagement au côté des jeunes. Les recommandations du Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique sont allées à l’endroit des Hauts Responsables du MINJEC. Il est question de mettre en place une équipe de travail pour exploiter les suggestions venant des administrations, structures partenaires et des jeunes. Le Ministre MOUNOUNA FOUTSOU, dans son mot de clôture a tenu à remercier les uns et les autres pour leurs implications au vu de le réussite de cette célébration et que les recommandations soient fortement prises en compte par l’équipe qui sera mise sur pied. Les participants (En présentiel et en ligne) à cette réunion d’évaluation,  ont tour à tour évoqué le déroulé de leurs activités sur le terrain lors de ce moment de ferveur Patriotique que fût la célébration de la Fête de la Jeunesse 2021.

C’est dans une bonne ambiance que s’est achevée cette réunion d’évaluation de l’organisation de la 55ème édition de la Fête de la Jeunesse élargie aux partenaires et les leaders des organisations de jeunesse.

Yaoundeinfo.com

Contact rédaction 00237 699843976. 

Le Ministre des Arts et de la Culture(Minac), Dr Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt a présidé la cérémonie de signature et de remise officielle des décisions encadrant le droit d’auteur, le 16 février 2021 au Musée national à Yaoundé. Le Minac a invité les Présidents des Conseils d’Administration des Organismes de Gestion Collective à faire de ces textes un bon usage, rigoureux, professionnel et prospectif.

« Je vous réitère mes encouragements pour accélérer le processus d’assainissement du droit d’auteur , de continuer à transcender vos divergences, querelles et division qui ont permis l’heureux consensus ayant abouti à l’avènement des textes importants  qui vont être mis à votre disposition, à l’occasion de la réunion de ce jour , et qui permettront aux organismes de gestion collective d’atteindre  les missions qui leurs sont assignées » a déclaré le Ministre des Arts et de la Culture, peu avant la remise solennelle desdits textes aux différents Responsables des Organismes de gestion collective.  Il est important de rappeler  que la redevance au titre de la copie privée des vidéogrammes et phonogrammes, véritable gisement du droit d’auteur et l’introduction du numérique dans le commerce artistique impose de revoir la manière de penser la perception et la répartition du droit d’auteur  et des droits voisins  a souligné le Ministre Bidoung Mkpatt. D’ailleurs au vu des incompréhensions observées sur cette question, le Ministre des arts et de la culture a fortement instruit une relecture des deux textes susmentionnés, afin d’éviter la suspicion  et les polémiques. « Aussi, ces nouvelles décisions consensuelles permettront  à la Société Camerounaise des Droits voisins  de se déployer pleinement dans ses missions en toute complémentarité avec les autres Organismes de Gestion Collective » a dit le Ministre Bidoung Mkpatt. Pour lui, cette étape désormais franchie, donne corps à la vision stratégique du Chef de l’Etat  Paul Biya, quant au rôle que doit jouer le sous-secteur Arts et Culture pour la consolidation de l’unité nationale en général et plus particulièrement dans le maintien de la cohésion sociale à travers le paiement effectif des redevances dues aux artistes.

Ericien Pascal Nguiamba

Des journées portes ouvertes auront lieu à ICT-University( l’Université des Technologies de l’Information et de la Communication)  à son campus de Yaoundé sis au lieu-dit Messassi dispensaire les 25, 26, 27. Le Semestre de Mars ouvre bientôt ses portes. Et des bourses partielles sont offertes en section Francophone. Avis à tous les étudiants francophones. Lire.

Découvrez les modalités d’inscription à cette université des Technologies de l’Information et de la Communication située au lieu-dit  Messassi dispensaire à Yaoundé.

Le Semestre de Mars ouvre bientôt ses portes! il est temps de vous faire enregistrer et de rattraper le temps perdu. Cliquez sur le lien suivant :https://ictuniversity.org/application-form pour postuler. NB: Des bourses partielles sont offertes en section Francophone; Pour en bénéficier,bien vouloir nous contacter aux numéros : +237 682 388 572/+237 678 764 037 (whatsapp) Site web:www.ictuniversity.edu.cm

yaoundeinfo.com

Découvrez les modalités d’inscription à cette université des Technologies de l’Information et de la Communication située au lieu-dit  Messassi dispensaire à Yaoundé.

Le Semestre de Mars ouvre bientôt ses portes! il est temps de vous faire enregistrer et de rattraper le temps perdu. Cliquez sur le lien suivant :https://ictuniversity.org/application-form pour postuler. NB: Des bourses partielles sont offertes en section Francophone; Pour en bénéficier,bien vouloir nous contacter aux numéros : +237 682 388 572/+237 678 764 037 (whatsapp) Site web:www.ictuniversity.edu.cm

Son Excellence Ayse Saraç, Chef de la mission diplomatique de la République de Turquie en fin de séjour au Cameroun, a été reçue en audience par le Ministre des Arts et de la Culture(Minac) Dr. Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt vendredi 5 février 2021. Une rencontre riche pleine d’émotions et d’espoir sur l’avenir de la coopération entre le Cameroun et la Turquie dans le domaine des Arts et de la Culture.

C’était un moment plein d’émotions, mais aussi de satisfaction pour cette diplomate qui quitte le Cameroun après un séjour fructueux pendant lequel, elle a su mettre en valeur la coopération entre son pays la Turquie et le Cameroun. Avec le Ministre des Arts et de la Culture Dr. Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt, elle a abordé des questions liées à la promotion et au développement du secteur arts et culture par une intensification de la coopération entre leurs deux pays. Aussi a-t-elle rassuré le Minac de la nécessité de poursuivre cette coopération par son successeur, attendu à Yaoundé. Le Ministre des Arts et de la Culture qui avait à ses côtés ses principaux collaborateurs s’est dit satisfait de l’excellence des relations et de la coopération culturelle entre le Cameroun et la Turquie et a souhaité que celle-ci soit d’avantage développée.

En rappel, c’est lundi 15 juillet 2019, que le Chef de l’Etat, Paul BIYA, avait reçu les lettres de créance de Madame Ayşe Saraç, comme nouvel Ambassadeur de Turquie au Cameroun. Comme de tradition, cette cérémonie  s’était déroulée dans la plus grande solennité. Diplômée en sciences politiques et  d’administration publique, Madame Ayşe Saraç est aussi titulaire d’un Master en études du Moyen-Orient. Elle a occupé plusieurs fonctions dans l’administration publique de son pays et au sein des organisations internationales à caractère économique.

Sur un plan plus global, il faut noter que les relations entre le Cameroun et la Turquie sont excellentes et sont marquées par des échanges de visites de haut niveau. En effet, répondant à une invitation de l’ancien Président turc Abdullah Gül, en visite officielle au Cameroun en  mars 2010, le Président Paul BIYA a effectué à son tour une visite d’Etat en Turquie  en mars 2013. Yaoundé et Ankara sont également liés par plusieurs accords de coopération qui couvrent des domaines aussi variés que l’économie, la défense, la communication, la diplomatie, etc. Par ailleurs, les entreprises turques contribuent au développement du Cameroun dans divers secteurs, à l’instar des travaux d’infrastructures. C’est le cas du complexe sportif de Japoma à Douala. Une coopération que le Ministre Bidoung Mkpatt voudrait voir d’avantage intensifiée dans le secteur des arts et de la culture.

Yaoundeinfo.com

Contact Rédaction 00237 699.84.39.76

Le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique a présidé du 30 janvier au 2 février 2021  à Méri dans la Région de l’Extrême-Nord, le lancement officiel des activités marquant la célébration de la 55è fête de la jeunesse. Pendant ce séjour le Ministre Mounouna Foutsou a mené une série d’activités dans cette partie septentrionale du pays.

Il s’agit  notamment de la rencontre avec les jeunes leaders des clubs d’étudiants et des organisations de jeunesse de la région ; la relise des kits d’installations aux Juniors Entrepreneurs consultants diplômés de l’enseignement supérieur et aux et aux jeunes installés dans les Clusters innovants de l’économie numérique et des énergies renouvelables dans le cadre du Plan Triennal Spécial Jeunes, la remise des appuis gouvernementaux aux jeunes du Centre Régional de Désarmement de Démobilisation et de Réinsertion de Méri, ainsi qu’aux associations et groupes organisés des jeunes de la localité ; la mise en place du tout premier Conseil Municipal Jeunes de la Commune de Méri.

Dès son arrivée à l’aéroport de Maroua, le ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique Mounouna Foutsou s’est brièvement entretenu avec ses homologues du gouvernement, les autorités administratives et traditionnelles de la région dans le salon d’honneur de l’aéroport de Maroua Salack. Juste après ces échanges, le cortège ministériel s’est dirigé vers  l’Université de Maroua-kingola où était prévu la Rencontre du MINJEC avec les leaders des associations et clubs de l’université de Maroua, des jeunes du CNJC, des députés jeunes et les juniors-entrepreneurs-consultants de la région de l’extrême nord. Il ya eu une rencontre  fructueuse du MINJEC avec les leaders des associations et clubs de l’université de Maroua, les jeunes du CNJC (présidents départementaux et communaux),les députés jeunes,les leaders des organisations de jeunesse et les Juniors Entrepreneurs Consultants de la Région de l’Extrême-Nord au Campus de Kongola à Maroua. A l’occasion de Hang-Out, le ministre Mounouna Foutsou a tout d’abord été reçu au rectorat de l’université où il a échangé avec le recteur de cette institution, avant de se rendre à la tribune d’honneur pour le déroulement de la cérémonie.

Dans le cadre de son mot de bienvenue, le recteur de l’Université de Maroua, le Pr Idrissou Alioum  a exprimé sa joie d’accueillir les membres de gouvernement dans le cadre de cette cérémonie. Il s’est d’ailleurs réjouit de pouvoir contribuer à l’émergence de la jeunesse camerounaise. Après la présentation des kits, les kits d’installation ont été remis aux juniors-entrepreneurs-consultants. Il s’agit des jeunes installés dans les domaines de l’économie numérique et des énergies renouvelables. Pendant la cérémonie, une jeune dame nommée Yanpelda Irène, fondateur de l’entreprise WeeY énergie qui est très active dans la région de l’extrême nord, a fait part de son parcours d’entrepreneur fait de difficultés qu’elle a dû surmonter. Elle a encouragé les jeunes ayant reçu les kits à en faire bon usage.

Aussi été marqué par la Signature de Convention MINJEC-Université de Maroua. Cette convention est relative à la mise en place d’un cadre de collaboration entre le MINJEC et l’Université de Maroua en vue de l’accompagnement des jeunes entrepreneurs.

Le Minjec au cours de ce séjour fructueux, a encouragé les jeunes à mettre en profit leurs talents à travers les kits reçus. Mounouna Foutsou s’est appuyé sur l’exemple du jeune physicien Stéphane Tema Biwole, présent à cette cérémonie. A côté des dispositifs existants en faveur de l’accompagnement des jeunes, le  ministre a indiqué que le projet PROJEFOP vient en appui aux jeunes diplômés des universités du Cameroun. C’est dans ce sens qu’il les a exhortés à suivre l’exemple des success stories.

Hang-Out avec les membres du gouvernement et les jeunes de la région de l’Extrême-Nord.

Dans le cadre des interventions, le Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (MINEFOP), Issa Tchiroma Bakary, le premier à prendre la parole, a déclaré que le gouvernement continue de faire des efforts en faveur des jeunes et notamment de la région. Il a cité l’exemple du Fonds National de l’Emploi (FNE) qui oeuvre pour le placement des jeunes en entreprise. Le MINEFOP est abondamment revenu sur l’ensemble des activités et missions du département dont il a la charge en faveur des jeunes Camerounais. Dans ce sillage, il a dressé une cartographie des Centres de formation professionnelle sur l’ensemble du pays. Il a fait aussi savoir que le Président de la République, Paul BIYA, vient de doter le département ministériel dont il a la charge de la création d’un Centre de formation des formateurs afin de booster le dispositif de formation. Ici, la stratégie de travail consiste à offrir des formations innovantes dans des secteurs innovants et à forts potentiels de création de richesse.

Yaoundeinfo.com