Cette plateforme de données libres, crédibles et réutilisables  est en réalité la matérialisation du projet de Renforcement de l’accès à l’information appropriée en situations de crise sanitaire (Opendatacam). Il est accessible à travers le lien www.opendatacam.cm. Cette plateforme a été présentée au public et aux autorités le 27 octobre 2020 au siège du Club des Jeunes Aveugles Réhabilités du Cameroun(CJARC) au cours d’une cérémonie présidée par son Directeur Général Coco Bertin MOWA.

Cette Plateforme permettra aux personnes handicapées de disposer d’un cadre où elles sont sommes sûres de trouver la vraie information. « Les personnes handicapées et leurs proches, sont ici pris en compte, plus besoins d’être submergées par toutes les sources d’informations parfois peu crédibles. Le projet a d’ailleurs prévu de transcrire certaines informations en Braille. Nous disposons en outre de 10 relais dans les dix régions du Cameroun. Leur rôle est de faire remonter l’information crédible des régions et diffuser celles issues de la plateforme opendatacam.cm » a déclaré Coco Bertin MOWA, avant d’ajouter qu’« ils vont bénéficier d’une formation sur son usage. Comme vous l’avez compris, il s’agit pour nous d’un premier pas vers l’open data, l’ouverture des données, nous allons, avec d’autres projets, améliorer et développer d’autres outils plus spécifiques qui viendront se greffer à celui-ci ».

Le Directeur Général du CJARC n’a pas oublié d’exprimer sa gratitude à l’AFD à travers Expertise France et CFI pour la confiance et l’appui financier à hauteur de quatre mille neuf cent quatre-vingt-un euros, soit environ trois millions deux cent soixante mille francs CFA. Le Directeur Général du CJARC a aussi adressé ses sincères remerciements au Ministre de la santé Publique et au Ministre des Postes et Télécommunications qui ont accepté de parrainer cette initiative et de mettre à la disposition du CJARC des données fiables et libres d’utilisation. Sans oublier toutes les institutions qui ont accepté de mettre à la disposition du CJARC leurs données, à travers leurs sites Internet et leurs services de communication. « Notre souhait est que cette plateforme contribue à renforcer la gouvernance, l’ouverture et la transparence dans la gestion des données utiles au développement » a souligné Coco Bertin MOWA visiblement satisfait par la réalisation de ce projet.

Ericien Pascal Nguiamba

 

 

Un atelier national sur la mise en place d’un Registre Social Unifié(RSU) au Cameroun, organisé par le Ministère des Affaires Sociales(Minas), avec l’appui de la Banque Mondiale et du Projet Filets Sociaux(PFS), s’est tenu les 27 et 28 octobre 2020 à Yaoundé. Comprendre cette initiative.

Ce Registre Social Unifié(RSU) est « une base de données nationales des populations vulnérables identifiées et enregistrées suivant une démarche scientifique et donc fiable. L’objectif étant d’établir une seule porte d’entrée, une porte d’entrée unique pour les programmes de protection sociale en enregistrant les indigents de manière unique dans une base de données unifiées » a expliqué le Ministre des Affaires Sociales, Pauline Irène NGUENE  à l’ouverture des travaux, mardi 27 octobre 2020 à l’hôtel Hilton de Yaoundé. La Banque Mondiale accompagne le Cameroun dans ce projet qui sera « un outil indispensable à la planification à la programmation à la budgétisation et au suivi évaluation des actions d’assistance sociale. » a rappelé le Ministre des Affaires Sociales.

La tenue de cet atelier, avec l’appui des partenaires nationaux et internationaux du Cameroun, se profile donc à juste titre comme le point de départ de ce projet d’envergure, puisqu’il couvrira toute l’étendue du territoire. « Il s’agit in fine, de doter notre pays d’une carte nationale de la vulnérabilité sociale, qui est un outil d’aide à la décision pour la mise en exécution de la politique sociale du Chef de l’Etat » a expliqué le Minas.

Photo de famille. Les participants autour du Ministre des Affaires Sociales.

Il faut noter que le Cameroun dispose depuis 2017, d’une Politique Nationale de Protection Sociale(PNPS)  dont la vision est de faire du Cameroun, un pays doté d’un système de protection sociale solidaire et participatif qui garantit à tous y compris les plus vulnérables, la satisfaction des besoins fondamentaux. Et pour sa mise en œuvre efficiente, une base de données des personnes socialement vulnérables(PSV) est donc nécessaire afin de déterminer de manière objective les individus et ménages éligibles à l’assistance publique. D’où le projet de mise en place d’un Registre Social Unifié(RSU) dont les champs d’application touchent à tous les aspects sectoriels de la protection sociale (Santé Education, Emploi, Protection sociale, assistance aux réfugiés, et personnes déplacées internes, transferts monétaires etc.).

Le RSU permettra donc à terme, de disposer d’une banque de données sur les personnes pauvres, vulnérables et indigentes, et les personnes en situation de pauvreté chronique, qui servira de réservoir pour tous autres acteurs nationaux et internationaux qui œuvrent à l’amélioration des conditions de vie des populations camerounaises les plus vulnérables à l’instar du Projet Filets Sociaux, principal programme de transferts monétaires mis en œuvre au Cameroun.

Pour Madame Fatou FALL, de la Banque Mondiale, « l’importance stratégique du Registre Social est incontestable » car « Avec un système d’information et de gestion sociale dynamique, transparent et inclusif,  le Cameroun pourra mieux appréhender les besoins de sa population et partant, agir de manière plus efficiente et efficace ».

Ericien Pascal Nguiamba

L’ouvrage « Solidarité Internationale Et Devoir De Paix » du Dr. Manaouda Malachie, Ministre de la santé Publique du Cameroun, a été dédicacé le 16 octobre 2020 à l’hôtel Hilton de Yaoundé. C’est en réalité  la thèse de doctorat du ministre de la santé publique,  publiée  en mars 2020 aux éditions tropiques. C’est un ouvrage  de 500 pages à lire absolument.

« face aux menaces à la paix et à la sécurité  qu’accentue le contexte si  particulier de la mondialisation , la réflexion autour de la question que posent les notions de SOLIDARITÉ INTERNATIONALE  ET DEVOIR DE PAIX met au centre de la problématique le concept matériel de quête perpétuelle de la paix , condition sine qua non de la vie en société et de toute initiative de développement » écrit l’auteur Manaouda Malachie Ministre de la santé Publique et Titulaire d’un Ph.D en sciences politiques option relations internationales. Son ouvrage aborde une thématique qui retient l’attention des opinions sur le plan national et internationale parce qu’il met en exergue une problématique de portée internationale et pose fondamentalement le problème de solidarité et de paix pour l’avènement d’un monde pacifique où le vivre-ensemble est une réalité.

L’auteur Manaouda Malachie se préoccupe dans cet ouvrage du retour de la paix dans son pays le Cameroun où la partie anglophone est confrontée aux exactions des bandes armées, mais aussi  dans le continent africain et le reste du monde.

Le Dr Manaouda Malachie invite les lecteurs à parcourir cet ouvrage pour y voir plus clair dans le fonctionnement et la mise en œuvre des mécanismes de solidarité internationale et de paix, gages de progrès de peuples et nations. Le Dr. Manaouda Malachie y fait également un tour d’horizon sur la notion de diplomatie, puis un rappel sur les fondamentaux du droit international. « Solidarité Internationale Et Devoir De Paix », un ouvrage à lire absolument.

Yaoundeinfo.com Contact Rédaction +237 699843976

Cette 5ème session de « HUAWEI SEEDS FOR THE FUTURE », a connu la participation de 50 étudiants Camerounais certifiés Huawei.Ils ont été sélectionnés au sein des 4 écoles  camerounaises ayant souscrits à la “HUAWEI ICT Académie”: l’Ecole Nationale Supérieure des Postes, des Télécommunications et des Technologies de l’Information et de la Communication (SUP’PTIC), l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique (ENSP) de Yaoundé, Institut Universitaire de la Côte et l’Université de Douala. Les détails.

Depuis le lancement du programme en 2008 dans le monde entier, pas moins de 126 pays et régions du monde entier y ont participé, et plus de 30 000 étudiants se sont inscrits. La formation avancée en TIC du projet a bénéficié à pas moins de 5770 étudiants. Depuis 2016, grâce à une coopération avec le gouvernement camerounais, Huawei a mis en œuvre avec succès ce programme SEEDS FOR THE FUTURE au Cameroun. À ce jour, un total de 120 enseignants et plus de 1000 étudiants ont été formés pour le Cameroun dans le domaine des TIC. Actuellement, certains d’entre eux ont rejoint Huawei ou d’autres entreprises du secteur des TIC et ont apporté des contributions remarquables au développement du secteur des TIC au Cameroun. Depuis 2018, Huawei a  travaillé en étroite collaboration avec quatre universités camerounaises pour ouvrir quatre HUAWEI ICT ACADEMY, afin que l’éducation aux TIC puisse prendre racine au Cameroun et continuer à fournir de l’énergie à l’industrie des TIC du Cameroun.  « Je voudrais exprimer au nom de tous mes camarades, toute ma reconnaissance et toute ma gratitude à Huawei pour cette formation de pointe dont nous avons bénéficié gratuitement » a déclaré Franck Xavier Temgoua, capitaine de l’équipe 2020 des « Seeds For The Future ». Mme Esther Efon, l’une des enseignantes certifiées Huawei de SUPP’TIC  a égalé donné ses impressions : « Je puis vous assurer   que les programmes mis sur pied et développés par Huawei sont de nature à changer la vie des jeunes, dans la mesure où ils accroissent leur compétitivité pour le marché de l’emploi ». Dr MBALLA (Sous-directeur de l’assistance aux étudiants MINESUP, Représentante du MINESUP), Membre du JURY  a souligné que « Le niveau est très bon et vu le grand intérêt que présente chacun des candidats,  il ne fait aucun doute que la formation qui leur sera accordée leur sera davantage bénéfique  et nous voudrions saisir cette occasion pour saluer les efforts de HUAWEI CAMEROUN  dans son engagement à la formation des jeunes dans les TICs. HAUWEI est un partenaire stratégique et de long terme».

Le Dr Germain KOUKOLO, DAG MINPOSTEL, représentant du MINPOSTEL s’est également exprimé : « Nous avons eu à faire à une jeunesse vraiment passionnée par le monde des TIC.  Il y a de la qualité dans les travaux présentés par les uns et les autres.  D’ailleurs,  cette année,  le processus de présélection ne pouvait donner que ce résultat,  dans la mesure où les candidats qui ont subi cet oral sont des étudiants certifiés Huawei. Nous apprécions les efforts de HUAWEI pour ce Project Seed for the future qui encourage les jeunes étudiants dans le domaine des TICs.».

Répondant à la question de savoir comment Huawei compte développer un écosystème de talents au Cameroun et le but poursuivi, son Directeur Général adjoint M. SUN WEI a déclaré que « La technologie numérique redéfinit le monde et nous voulons que tout le monde en profite. À l’avenir, grâce à la coopération avec le gouvernement camerounais et les grandes institutions, Huawei favorisera la mise en place rapide d’un écosystème de talents en TIC ouvert, sain et durable au Cameroun. Dans tous les domaines de la vie, nous fournirons à de plus en plus de praticiens, d’étudiants et d’enseignants la formation nécessaire aux compétences en TIC, afin que l’apprentissage théorique et la pratique spécifique, l’offre de talents scolaires et les besoins du marché du travail soient alignés, et le développement et l’industrie du Cameroun se construisent ». Pour lui, « Huawei est prêt à apporter le monde numérique à tout le monde, chaque famille et chaque organisation pour créer un monde intelligent avec tout ce qui est connecté ».

Yaoundeinfo.com contact Rédaction +237 699843976

Les 9 Chefs de Dépôts sur les 13 Dépôts que compte la Société Camerounaise des Dépôts Pétroliers(SCDP) ont participé du 20 au 23 octobre 2020 à l’hôtel Mont Febe de Yaoundé au traditionnel Séminaire des Chefs de Dépôts sous le thème « Enjeux et Défis de la Sécurisation des Approvisionnements en produits pétroliers ». La cérémonie d’ouverture de ce séminaire a été présidée par le Ministre de l’eau et de l’Energie Gaston Eloundou Essomba, en présence du Directeur Général de la SCDP,  Véronique MOAMPEA MBIO. Les objectifs de cette importante rencontre.

« Ce séminaire dont le thème est « Enjeux et défis de la sécurisation des Approvisionnements en produits pétroliers », reste conforme à nos usages de rencontre entre le Top Management et les différents responsables de nos dépôts sur l’ensemble du territoire. Il s’agit plus précisément d’un cadre idoine d’échanges d’expériences, avec pour objectif principal de nous outiller davantage aux fins de nous adapter aux nombreuses et différentes mutations survenant dans notre domaine d’activités, pour le rayonnement constant de notre Entreprise et le développement de notre pays » a déclaré le Directeur Général de la SCDP, Véronique MOAMPEA MBIO dans son discours  en soulignant que cet atelier est vital pour la SCDP dans la mesure où il est une sorte de « plateforme d’évaluation de nos performances, au niveau de nos dépôts qui sont en réalité, si besoin était de le rappeler, nos principaux outils de production en ce qui concerne les acquis les difficultés et les perspectives ».

Cette rencontre de Yaoundé visait plusieurs objectifs. En effet, sur le Plan sécuritaire, il était question de faire le point sur la sécurité et la sureté dans les dépôts. Au niveau de l’exploitation, il  a été question d’évaluer les activités dans les dépôts. Sur le plan technique, la rencontre de Yaoundé a permis d’évaluer l’état d’avancement des travaux et projets dans les différents dépôts. Sur le plan financier, un accent a été mis sur la diligence des Chefs des Dépôts dans la transmission des documents de base de facturation et, sur le plan administratif, les participants ont abordé les problèmes liés aux ressources humaines notamment les heures supplémentaires, les indemnités congés etc…

Mais il faut noter qu’outre ces points, ce séminaire a également permis d‘évaluer les recommandations issues du dernier séminaire tenu à Kribi , la cité balnéaire du Sud Cameroun, en 2019, et de faire part de l’orientation générale de l’entreprise, de fixer les objectifs de l’année en cours et d’évaluer à mi-parcours des dépôts et préparer le budget 2021. Au cours de ce séminaire, les Chefs de Dépôts de la SCDP ont été félicité par Madame le Directeur Général «pour leur engagement au travail ; attitude qui permet à date à la SCDP de tenir le pari d’approvisionner les ménages camerounais en produits pétroliers, malgré l’arrêt des activités de production de la Sonara, suite à l’incendie dont elle a été victime l’année dernière ». Véronique MOAMPEA MBIO, tout en les encourageant à maintenir le cap, les a invités à « fournir plus d’efforts et à observer une vigilance de tous les instants, afin d’éviter, les dysfonctionnements de divers ordres, ainsi que les comportements déviants de nature à ternir l’image de notre entreprise et le prestige de notre pays ».

Créée le 1er juillet 1979 par l’Etat du Cameroun dans le souci d’assurer la disponibilité des produits pétroliers à travers le pays et favoriser le développement de son économie, la Société Camerounaise des Dépôts Pétroliers est la première et unique société assurant le stockage  et la distribution des produits pétroliers sur l’ensemble du territoire national. La SCDP est également garante de la qualité et de la disponibilité des produits pétroliers. Elle conserve les stocks stratégiques de l’Etat camerounais (Stock de sécurité), sécurise les approvisionnements et collecte, pour le compte de l’Etat, la Taxe Spéciale sur les Produits Pétroliers(TSPP).

Ericien Pascal Nguiamba

 

Ils sont trois : Gaétan Dary Ngniawo Mopi, étudiant de 3e année en administration et sécurité des réseaux à l’Institut universitaire de technologie (IUT) de Douala, Loïc Cédric Meli Songmene du même Institut et Malcolm X Hassler Gninghaye Guemandeu, étudiant de 5e années en génie informatique à l’École nationale supérieure polytechnique de Douala. Ce sont les dignes ambassadeurs du Cameroun qui représenteront l’Afrique subsaharienne à la finale de la Huawei ICT Academy 2020, une compétition qui se déroulera en ligne le 31 octobre 2020 à cause de la pandémie du Covid-19.

Au cours de l’étape régionale Afrique, le 13 octobre 2020, les trois jeunes étudiants camerounais qui représenteront l’Afrique subsaharienne, avaient affronté une épreuve qui consistait à configurer un réseau avec des équipements et un laboratoire virtuels tel qu’appris au cours de leur formation. Il a été question pour les jeunes talents de Huawei de programmer routing, switching et autres configurations de pare-feu.

Notons que « Huawei ICT Academy » est un concours lancé en 2015. La 3e édition (2017-2018) a attiré plus de 40 000 participants venus de 32 pays différents, indique le comité d’organisation. En mai 2019, ce sont 23 équipes qui ont participé à la finale mondiale à Shenzhen en Chine. Cette compétition est la 3e initiative de promotion du développement des TIC lancée au Cameroun par Huawei, après « Seeds for the future » et « Huawei ICT Academy ». Ce programme de certification des étudiants et enseignants en TIC a notamment produit les trois finalistes camerounais de la Huawei ICT Academy 2020.

Selon les résultats rendus publics le 16 octobre 2020, la finale continentale a connu la participation de sept équipes africaines à savoir l’Égypte, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Sénégal. Pour sa toute première participation, le pays de Paul BIYA s’est qualifié  pour la finale mondiale, qu’il disputera aux côtés de quatre autres pays du continent à savoir l’Égypte, le Maroc, l’Algérie et la Tunisie.

Yaoundeinfo.com Contact Rédaction +237 699843976.

 

 

 

 

Au nom du Président de la République, Chef de l’Etat, Paul Biya, le Premier Ministre DION NGUTE a reçu en audience le 16 octobre 2020 à l’immeuble étoile à Yaoundé, Mr. CAO JIBIN, Président de la Région Afrique du Nord du groupe HUAWEI. L’audience était relative au Don de HUAWEI pour le fond de solidarité de lutte contre la covid-19 au Cameroun créé par le Chef de l’Etat. Et une promesse de formation  en TIC gratuite au profit de 2000 candidats dans le cadre du Programme HUAWEI ICT ACADEMY avec les universités partenaires du pays. Huawei fier d’être le partenaire stratégique  du Cameroun en matière de TIC, se donne pour mission d’aider le pays de Paul BIYA à devenir une puissance régionale en matière de TIC et à développer son économie numérique.

 

Sur le sujet concernant la Covid-19,  CAO JIBIN  a été impressionné par les mesures prises par le Cameroun depuis l’éclosion mondiale du COVID-19. En effet, sous la clairvoyance de Paul BIYA, le Gouvernement a amené les populations à lutter  contre la pandémie du COVID-19,  en protégeant leur santé et leur sécurité, y compris celle du personnel de Huawei. C’est la raison pour laquelle, il a exprimé au nom du groupe HUAWEI, son grand respect au Chef de l’Etat  et au peuple tout entier. En termes de Dons dans le cadre des mesures barrières, HUAWEI a fait don de plus de 15 milles  masques à diverses institutions et communautés du Cameroun après le déclenchement de l’épidémie.  HUAWEI a également donné du matériel de vidéoconférence à plusieurs départements ministériels notamment le Ministère de la Santé Publique (MINSANTE), le Ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT), le Ministère de l’Eau et de l’Énergie (MINEE) et à des agences gouvernementales. En outre,  des centaines d’employés locaux et de partenaires de Huawei ont régulièrement et gratuitement reçus du matériel de protection contre l’épidémie de la part de Huawei. Pour Cao Jibin les écoles du Cameroun ont repris les cours le 5 octobre en toute sérénité, « Grâce à la direction avisée du président de la République et aux efforts remarquables du gouvernement camerounais en matière de prévention des épidémies ».

Pour ce qui est de la formation de talents et de transfert de compétences, il faut souligné que Huawei  a réuni les conditions adéquates et a créé des plateformes pour continuer à fournir des formations en ligne aux enseignants et aux étudiants, dont plus de 100 étudiants ont obtenus le certificat technique professionnel certifié par le siège social de Huawei en ligne. Et en tant que partie importante dans la concrétisation de « L’accord de partenariat stratégique dans le domaine des TICs entre la République du Cameroun et Huawei», HUAWEI a créé des cours conjoints d’enseignement en ligne (Huawei ICT Academy) depuis 2018 avec les établissements supérieur notamment l’École Nationale Supérieure des Postes, des Télécommunications et des Technologies de l’Information et de la Communication (SUP’PTIC), l’École Nationale Supérieure Polytechnique (ENSP) de Yaoundé, l’Institut Universitaire de la Côte( I.U.C), et l’Université de Douala. A noter que depuis sa création à la fin de 2018, elle a formé plusieurs dizaine d’enseignants et en a certifié une quinzaine, ainsi que plus de 1 000 étudiants formés. Pour ce qui est des autres projets de HUAWEI au Cameroun, on les situe en l’occurrence dans le domaine du développement national de la large bande, de la construction de villes intelligentes, de l’électrification solaire en  zones rurales et dans d’autres domaines. Partenaire stratégique  du Cameroun en matière de TIC,  Huawei s’impose ainsi comme un atout majeur pour le développement de l’économie numérique au Cameroun. Au nom du Président de la République, Paul BIYA, le Premier Ministre a félicité puis remercié cette entreprise pour sa contribution significative au développement du Cameroun.

Yaoundeinfo.com Contact Rédaction +237 699843976.

L’Association pour le Développement du Mbam(ADM) a tenu sa première Assemblée Ordinaire le 17 octobre 2020 à Bafia. C’était sous le patronage des Préfets  du Mbam et Inoubou et du Mbam et Kim. D’importantes résolutions ont été prises au cours de cette première session ordinaire de l’ADM.

Les fils et filles u Mbam sont résolument engagés dans le développement de leur Région. Avec la création le 18 mai 2019 à BOKITO de l’ADM, Association pour le Développement du Mbam. Samedi 17 octobre 2020, cette Association conduite par Bernard BEYOKOL, le Président du bureau Exécutif, est un véritable rassemblement des élites de la Région du Mbam.

Bernard BEYOKOL, félicité par tous les membres de l’ADM pour son leadership.

C’est ainsi qu’on retrouve au sein du Bureau Exécutif au poste de Vice-présidents Jérôme ONDOBO MONO originaire de l’arrondissement de Ntui, et Delphine NANA MEKOUNTE de l’arrondissement de Bafia, par ailleurs point focal de l’ADM dans cette ville. Quant au Secrétariat général, il est piloté par BENDENGUE  Jean-Marie Vianey de l’arrondissement de Bokito. On y retrouve également tout un bureau d’honneur composé de certaines figures de proue de l’élite mbamoise notamment ABOUEM A TCHOYI David, MANDENG AMBASA Patrice, ABOGO NKONO Louis Marie, ANONG ADIMIME Pascal, KOUNG A BISSIKE Jacqueline, BASSILEKIN III Achille, ARROYE A BETOU Emanuel, OKALIA Bernard, OKALA BILAI Nicole, ONDOA Magloire ou écore OUBELABOUT Bienvenue.  Quant au Conseil des Sages, il est dirigé par James ONOBIONO qui en est le Président. On y retrouve des personnalités telles que René Emmanuel SADI, Jean Baptiste BELEOKEN, MOUTHE A BIDIAS Camile entre autres.  Au cours de cette Assemblée Générale, l’on a appris qu’un projet de Vision stratégique de l’ADM  a été élaboré avec pour finalité de faire du Grand Mbam un lieu paisible, agréable, moderne et ouvert au Monde à l’horizon 2025.  Dans cette dynamique, l’ADM compte œuvrer dans l’aménagement et l’entretien des routes carrossables permettant une communication fluide entre les 14 arrondissements du Mbam, la constriction des institutions sanitaires et scolaires et leur dotation en personnels qualifiés dans chacun desdits arrondissements, la création de centres multimédia dans les lycées et collèges, la labélisation et la transformation sur place des produits agricoles des terroirs de la région, l’urbanisation des agglomérations , l’électrification des villages et l’aménagement des points d’eau potable en leur sein, la modernisation de l’agriculture, de l’élevage et le développement de la pisciculture, la promotion du tourisme, de l’artisanat et la valorisation des richesses issues des patrimoines respectifs de la région, la promotion de la culture, des langues et des traditions locales, la promotion du dialogue interculturel et de l’ouverture sur le monde avec l’appui des forces vives de la diaspora ainsi que la promotion des solidarités multiformes aux plans vertical(solidarité intergénérationnelle, appui à la jeunesse) et horizontal(approche genre).

James Onobiono, Président du Comité des Sages de l’ADM.

Au cours de cette Assemblée Générale, la question de la promotion du mérite  et de la compétence de la jeunesse mbamoise a été évoquée. Il sera désormais question pour l’ADM de primer et de célébrer le mérite par une grande cérémonie de remise des bourses aux meilleurs bacheliers et meilleurs talents du Mbam. Jusqu’ici seule l’association des Femmes Leaders Mbamoises(FELEMBAM) poursuit cette initiative dans les arrondissements du Mbam. Et prime uniquement les jeunes filles. L’ADM va donc primer tous les fils et filles mbamois. Il a aussi été annoncé la création dans les mois à venir, du Fonds Mbamois d’Investissements.

Delphine NANA MEKOUNTE, la Vice-Présidente a prôné plus d’engagement et de solidarité.

Programme d’action 2020-2021

Au cours de cette période, des priorités de l’ADM ont été dévoilées , notamment la finalisation des entretiens avec les entreprises forestières et les autres opérateurs économiques des départements du Mbam et Inoubou et du Mbam et Kim, à l’effet de négocier la conclusion d’un protocole multi-acteurs  pour la maintenance et l’entretien des routes non bitumées desdits départements, la rencontre avec les responsables de certains ministères et organismes clés pour la promotion des activités de développement, la finalisation du manuel de procédures administratives et financières de l’ADM, la création des centres de compétences, l’organisation des cérémonies d’attribution des récompenses aux génies du Mbam ; la remise de bourses aux meilleurs bacheliers et aux meilleurs talents du Mbam couplée à l’organisation des ateliers de transmission des savoirs , la vulgarisation des mécanismes de sécurisation des terres dans le Mbam.

Le Mbam, debout…

Il sera aussi question au cours de la période 2020-2021, de faire du lobbying pour le financement et l’exécution des projets dans le Mbam ; la création de 14 pavillons ADM(hôpitaux) dans les arrondissements et communes du Mbam, la promotion de cultures traditionnelles, notamment la construction d’un Palais de la culture dans chaque arrondissement ou commune du Mbam, sans oublier la mise en place d’un centre multimédia dans les communes qui n’en disposent pas et le renforcement des capacités de centres existants  et surtout , l’érection de l’ADM en Association d’utilité publique ou en organisation non gouvernementale(ONG) afin d’accroître ses capacités de financement. Et par ricochet de booster de manière plus significative le développement de la Région du Mbam.

Ericien Pascal Nguiamba envoyé spécial à Bafia

ICT University, l’Université Américaine au Cameroun,  qui a déjà ouvert une SECTION FRANCOPHONE remercie le Premier Ministre, Chef du gouvernement, Chief Dr Joseph Dion Ngute pour l’excellent accueil qu’il a réservé à son Président du Conseil d’Administration , le professeur Victor Mbarika.

L’ICT University apprécie tous les efforts déployés par le Gouvernement camerounais pour la soutenir dans l’objectif d’apporter une éducation américaine de pointe aux jeunes Camerounais. Au cours de cette audience qui a eu lieu le 7 octobre 2020, le Professeur Victor Mbarika a également annoncé au Premier Ministre  l’ouverture de la Section Francophone de l’Université ICT.

Autre Information, les admissions pour la session d’octobre sont toujours ouvertes et sont en cours. Les candidats sont priés de se dépêcher pour sécurisez leur place (pour la section anglophone ou francophone de ICT University).

Cliquez ici pour postuler maintenant: https://ictuniversity.org/application-form  Pour plus d’informations contactez-nous: Email: admissions@ictuniversity.edu.cm; Tél. : +237 6 71 40 00 30 ou +237 6 82 38 85 72

L’objectif de ce Programme est de développer des talents dans plus de 126 pays dans le monde. Des jeunes passionnés du Monde des TIC sont la cible de ce projet.  Bon à savoir, les jeunes de la Chine et des autres pays font des échanges culturels et depuis 2016, chaque année, Huawei a permis à 10 étudiants camerounais d’aller se former en Chine.

Dans son discours de circonstance au cours de cette cérémonie, Monsieur Loise Tamalgo, Vice-Président des Relations Publiques de Huawei, Région Afrique Subsaharienne a déclaré « La vision de Huawei est d’apporter le numérique à chaque personne, chaque famille et chaque organisation pour construire un monde intelligent où tout est connecté. Depuis son entrée au Cameroun en 2005, Huawei s’est engagé à aider le peuple camerounais à combler le fossé numérique ».

Pour montrer le bien fondé de ce programme au Cameroun, Monsieur Tamalgo ajouté que « Pour faire face aux défis de l’industrie des TIC de demain, Huawei a développé des normes mondiales de certification des talents des TIC, mis en œuvre un programme de responsabilité sociale globale – le programme ‘’ HUAWEI Seeds for the Future’’, et joint ses forces avec les établissements d’enseignement supérieur».

Bon à savoir, la Thaïlande a inauguré ce projet en 2008 et depuis lors, plus de 30000 candidats ont été reçus à ce programme. Pour être lauréat de ce projet, Huawei s’associe à 5 établissements supérieurs  du Cameroun dans le cadre de l’ICT Academy. D’examens en sélections, les candidats se recrutent et sont enrôlés dans les différentes filières technologiques grâce à une convention de coopération Huawei et le Minesup (Ministère de l’Enseignement Supérieur). Il faut souligner que la sélection 2020 compte 40 lauréats. Les candidats avaient fait les sélections en ligne. Temgoua Xavier Franck capitaine de la 5eme cuvée du Seeds For the Future 2020 (Graines de l’avenir)  prendra la parole au nom des étudiants bénéficiaires de ce projet. Avec cet ambitieux programme, on peut comprendre et noter la place de choix que les TIC apportent dans le quotidien des camerounais dans les domaines tels que l’e-commerce, l’e-éducation, la 5G etc.

Yaoundeinfo.com Contact +237699843976.